7 Lames la Mer - À la une

Henri Legros, trois records du monde dans une drôle de machine

Le « premier Réunionnais volant » s’appelle Henri Legros. Mécanicien de dirigeable, il effectue son baptême de l’air le 1er août 1908 à Chalais Meudon, précédant de quelques mois un autre Réunionnais du nom de… Roland Garros. Un siècle plus tard, qui se souvient d’Henri Legros ? Un mystérieux «Cahier bleu» nous renseigne sur le parcours romanesque de ce pionnier qui a bravé la mort à plusieurs reprises mais que la postérité a effacé de sa mémoire collective alors qu’il détenait plusieurs records du monde.

Henry de Monfreid et la baleine-fantôme de l’océan Indien

Le 3 août 1958, «Le Rodali», voilier de 8,5m, quitte le port de la Pointe-des-Galets sous la direction d’un capitaine prestigieux : Henry de Monfreid. Destination l’île Maurice. Mais «Le Rodali» n’atteindra jamais l’île sœur et sera porté disparu. Récit d’une rocambolesque traversée et d’une rencontre avec le fantôme d’une baleine.

Noël avait Maria

Elle chante, il joue du banjo. Il peint, elle ressasse un maloya. Elle virevolte dans la case, il la contemple. Voici l’histoire des deux amoureux, Noël et Maria René, l’ours et le moineau. A découvrir à la fin de l’article, l’interview de Noël et Maria René, réalisée en 1987 : la voix d’ours de Noël et la voix de moineau de Maria mêlées.

Mamzelle Paula, star d’un bar sans frontières

Enfant de la misère, Paula est devenue au fil du temps une célébrité de La Réunion : elle a fait du cinéma, a inspiré un séga et un rôle au théâtre. Elle n’a donné son cœur qu’à un seul homme et avait pour devise : « le chien qui ne marche pas ne ramasse pas d’os ». Paula marcha et traça sa route même si sur la fin, elle devait s’aider de béquilles. Voici l’histoire de Paula Olivia Crezo, alias Mamzelle Paula, truculente reine des nuits portoises pendant plus de quarante ans.

Wilhiam Zitte : pas d’amnésie pour le kaf

«Je me suis toujours construit sur la dissidence et la polémique», disait Wilhiam Zitte. Kaf Rebel [cafre rebelle], inventeur de l’arkréolozi [art/créologie], parti pour le dernier marronnage le 22 juin 2018, le marronage dont on ne revient pas, lot koté la vi [Kaf la baré…], Wilhiam Zitte a ouvert un chemin où le «kaf lé zoli». Ti somin, gran somin… alalila !

Le «Tonton noir» de M. Chane

« Qu’est devenu “Tonton noir” ? » M. Chane posa la question comme on jette une bouteille à la mer. Ce « Tonton noir » dans une famille de Chinois pourrait symboliser à lui seul la société réunionnaise. Une société où la solidarité emprunte des chemins de traverse et trace des lignes de vie parmi les plus étonnantes. Voici l’histoire du Tonton noir de M. Chane.

«Chez Marcel», derrière la porte en fer…

Avril 1991, minuit. Ma petite Fiat jaune s’engouffre dans la ruelle Chinois déserte, se faufile entre les nids-de-poule et trouve sa place devant le plus célèbre « cabaret » de Saint-Denis et de La Réunion : « Chez Marcel ». L’entrée est cadenassée par une chaîne bien serrée. Il suffira de frapper fort à la porte en fer pour que les yeux bleus de Marcel surgissent dans le noir. Ce soir-là, la porte s’entrebâille une dernière fois.