Catégorie : Musique

Moringue 1920 : «Sors devant moi, sinon…»

Le moringue, cousin de la capoeira, est une pratique qui de nos jours a retrouvé sa vivacité. 7 Lames la Mer vous propose de découvrir une description de moringue, datant de la décennie 1920 et publiée une première fois en 1928 dans le livre de Jean-Valentin Payet «Au seuil des cases». Les «batailleurs» de l’époque — des héros — avaient pour noms «Gros Mimi», Latour dit «cafre rouge», Pierre-Maurice, Coat, Fanfan Jacquemont, Daniel Lescarteau, Valromeix dit «Profur», etc. La scène se déroule dans le sud de l’île, à Saint-Pierre.

  •  

Saint-Denis 1937 : la petite marchande de poissons (2)

La Réunion en 1937. Thérèse croise Sidonie dans une rue de Saint-Denis. La première photographie la seconde, et c’est ainsi que la frêle silhouette d’une petite marchande ambulante avec sa guirlande de poissons surgit du passé pour arriver jusqu’à nous. Histoire d’une rencontre… Histoire de deux femmes. Et un siècle plus tard, l’histoire finit en chanson : «Ah Sidonie, Sidonie, baisse pas la tête, mon ti sèr»…

  •  

Diva/Nina Simone : Sinnerman, chemin lé long

«Sinnerman» est un chant hypnotique, initiatique. Quatre notes entêtantes, échevelées, qui tournent en boucle et montent comme la fièvre jusqu’à la transe. «Sinnerman» est une chanson culte, sanctuarisée par une pasionaria : Nina Simone. Voici l’histoire de «Sinnerman». Voici l’histoire de la diva Nina Simone. Et voici «Sinnerman» en créole réunionnais.

  •  

James Mange, le combattant du couloir de la mort / The death row fighter

Condamné à la peine capitale en 1979 par les autorités sud-africaines, le combattant anti-apartheid James Mange est un rescapé du couloir de la mort. Interview intemporelle avec celui qui voit La Réunion comme «une minuscule pierre posée sur la couronne africaine». / Sentenced to death by the South...

  •  

«Oté Commandeur» : maloya-dalon rue du Dragon

Une vieille photo oubliée dans un album de Pierrot Vidot. Et tout à coup le roulèr remonte du passé. «Commandeur oté commandeur !» Pierrot Vidot et Jean Albany communient en créolie, au 7 de la rue du Dragon, Paris. 1978. Une photo, une histoire, une émotion. «Adié zangoun»… et hommage au poète réunionnais Jean Albany, mort le 26 octobre 1984.

  •  

Kaya : ses mots sont toujours des armes

Le 21 février 1999 est un jour sombre dans l’histoire de l’île Maurice. Au petit matin de ce «bloody sunday», Kaya est retrouvé mort au fond de sa cellule, le crâne ouvert. Depuis, l’inventeur du seggae est devenu la figure emblématique d’un combat qui se poursuit pour plus de justice et de paix au sein de la société mauricienne. Hommage à Joseph Réginald Topize, alias Kaya.

  •  

Benoite Boulard, la voix terrible d’une blueswoman créole

Benoite Boulard et sa «voix terrible, terrible, terrible» fut la première femme à enregistrer un séga réunionnais sur microsillons. C’est pourtant démunie qu’elle finit ses jours, elle qui était qualifiée de «reine du vrai séga». Hommage à cette première blues-woman créole, née le 13 décembre 1927.

  •