7 Lames la Mer - À la une

Eliard Laude, 17 ans, tué d’une balle en plein cœur

« Toi tu as donné / Une giclée de ton sang », écrit le poète Axel Gauvin en 1969 en hommage à Eliard Laude assassiné à 17 ans par un nervi le 15 mars 1959. Le tueur d’Eliard Laude a aussi ce même soir blessé grièvement un jeune de 14 ans, Antoine Baïkiom. Il sera condamné à 5 ans de prison mais ne purgera pas sa peine dans une geôle. « Grand matin / soleil lé rouge »…

  •  

Kaya : ses mots sont toujours des armes

Le 21 février 1999 est un jour sombre dans l’histoire de l’île Maurice. Au petit matin de ce «bloody sunday», Kaya est retrouvé mort au fond de sa cellule, le crâne ouvert. Depuis, l’inventeur du seggae est devenu la figure emblématique d’un combat qui se poursuit pour plus de justice et de paix au sein de la société mauricienne. Hommage à Joseph Réginald Topize, alias Kaya.

  •  

Vivian Maier, la femme qui faillit ne jamais exister

Le processus qui mène de l’ombre à la lumière s’est amorcé dès 2007 mais il ne parviendra jamais à mettre la main sur Vivian Maier vivante. Ce n’est qu’en 2009 que l’étrange destin de Vivian Maier se noue : on retrouve enfin sa trace mais elle vient de mourir, deux jours auparavant. Tout est en place pour que naisse une légende, celle de Vivian Maier, photographe de rue, dont l’oeuvre immense ne sera révélée qu’après sa mort.

  •  

Le bateau fou de Baudelaire jusqu’à La Réunion

Le 25 juin 1857, « Les Fleurs du mal » exhalaient un parfum, celui de l’ivresse et de la « lente gourmandise ». Mais la part réunionnaise de l’œuvre de Baudelaire resta longtemps nimbée du voile de l’indifférence et des non-dits.

  •  

Benoite Boulard, la voix terrible d’une blueswoman créole

Benoite Boulard et sa «voix terrible, terrible, terrible» fut la première femme à enregistrer un séga réunionnais sur microsillons. C’est pourtant démunie qu’elle finit ses jours, elle qui était qualifiée de «reine du vrai séga». Hommage à cette première blues-woman créole, née le 13 décembre 1927.  

  •  

Marc Mirault : Kaf kafrine i veut pas danser

En 1961, Marc Mirault chante «20 décembre» sur un air de séga chaloupé, accompagné par Loulou Pitou et son orchestre [A écouter : lien à la fin de l’article]. Un 45 tours au son délicieusement désuet. «Le 20 décembre, c’est la liberté / Kaf kafrine i veut pas danser / kaf kafrine i veut pas fêter»… Autres temps, autres mœurs !

  •  

Massavana, la révolte des esclaves en mer

Le 18 février 1766, les esclaves malgaches embarqués sur le navire «Meermin» se révoltent. Parmi eux, Massavana joue un rôle de premier plan, résistant jusqu’au bout. Il termine ses jours le 2 décembre 1769 dans une prison qui deviendra par la suite célèbre : «Robben Island». Oubli pa zistoir Massavana. Zistoir-là i ramasse pas menteur !

  •  

Elise Volsan, la malédiction de la Chatte Noire

Qui était Elise Volsan ? Connue sous le nom de Chatte Noire, elle écumait les grandes maisons dionysiennes et entassait son butin dans sa pauvre case délabrée du côté du Butor. Mais ce qui la rendit célèbre au début du 20ème siècle, c’est que l’on affirmait qu’elle était capable de disparaître «comme une ombre»…

  •