Catégorie : Musique

Diva/Nina Simone : Sinnerman, chemin lé long

«Sinnerman» est un chant hypnotique, initiatique. Quatre notes entêtantes, échevelées, qui tournent en boucle et montent comme la fièvre jusqu’à la transe. «Sinnerman» est une chanson culte, sanctuarisée par une pasionaria : Nina Simone. Voici l’histoire de «Sinnerman». Voici l’histoire de la diva Nina Simone. Et voici «Sinnerman» en créole réunionnais.

  •  

James Mange, le combattant du couloir de la mort / The death row fighter

Condamné à la peine capitale en 1979 par les autorités sud-africaines, le combattant anti-apartheid James Mange est un rescapé du couloir de la mort. Interview intemporelle avec celui qui voit La Réunion comme «une minuscule pierre posée sur la couronne africaine». / Sentenced to death by the South...

  •  

«Oté Commandeur» : maloya-dalon rue du Dragon

Une vieille photo oubliée dans un album de Pierrot Vidot. Et tout à coup le roulèr remonte du passé. «Commandeur oté commandeur !» Pierrot Vidot et Jean Albany communient en créolie, au 7 de la rue du Dragon, Paris. 1978. Une photo, une histoire, une émotion. «Adié zangoun»… et hommage au poète réunionnais Jean Albany, mort le 26 octobre 1984.

  •  

Marc Mirault : Kaf kafrine i veut pas danser

En 1961, Marc Mirault chante «20 décembre» sur un air de séga chaloupé, accompagné par Loulou Pitou et son orchestre [A écouter : lien à la fin de l’article]. Un 45 tours au son délicieusement désuet. «Le 20 décembre, c’est la liberté / Kaf kafrine i veut pas danser / kaf kafrine i veut pas fêter»… Autres temps, autres mœurs !

  •  

Chansons-lontan : ségas pas sages ! (1)

Mi aime pas danse la polka / Quand mi danse, mi danse maloya / Quand mi chante, mi chante kabaré / C’est moin même cavalier bridé… Ségas, maloyas, romances, ballades… Plongez dans l’univers des chansons-lontan, à la découverte d’une culture populaire, riche et complexe, sur les traces d’expressions oubliées, par des chemin de traverse, des sentiers marrons, en mode fantaisie, et parfois même en mode «contrebande» !

  •  

Le chaînon manquant du séga-maloya ?

«Imitez le bobre à la basse, imitez le kaiambe à la basse». C’est ce que l’on peut lire entre les portées d’une partition datant de 1880 et intitulée : «Souvenir de l’île de La Réunion, quadrille créole pour piano». La référence ainsi faite à des instruments de musique typiques des anciens esclaves, sur une partition pour piano éditée à Paris, montre que le processus de créolisation de la musique réunionnaise s’est opéré dans les deux sens.

  •  

Madoré live 72 : comme si vous y étiez

Le samedi 26 février 1972, Madoré se produit au cours d’une soirée à La Montagne. A cette occasion, Jean-Claude Legros réalise un enregistrement qui sera utilisé 20 ans plus tard par le PRMA pour le CD «Henri Madoré, le dernier chanteur de rue», collection Takamba. Récit de cette soirée hors norme.

  •  

Mi ansouvyin… Graeme

Un collage de Madeleine Prévost sur la couverture d’un roman de Daniel-Rolland Roche… et la radio qui annonce laconiquement la mort de Graeme Allwright. «Les immensités du quotidien distendues par nos routines»… Une chronique d’Alain Gili.

  •