Plan vigie-galets et torticolis

Qui se souvient du «plan vigie-galets» ? C’était au milieu des années soixante et cela concernait la route en Corniche (Route du Littoral) ! Explications…

capture_d_e_cran_2013-10-27_a_18.03.00-3.png

La trouvaille des anciens de la DEAL


On a connu le «plan vigipirate», le «plan vigie-requin»… mais on a oublié que La Réunion a aussi inventé un «plan vigie-galets». Véridique ! Nous devons cette trouvaille aux ancêtres de la DEAL1 (ex DDE) : les «Ponts et Chaussées», administration concentrant un nombre non négligeable d’ingénieurs. Et il fallait certainement être ingénieur pour trouver ça !

Flash-back. Nous sommes en octobre 1965. La Route en Corniche a été inaugurée deux ans auparavant… mais voilà, elle a déjà démontré ses limites : galé i shap dann fon, loto i ginye koudkonye2.

capture_d_e_cran_2014-01-03_a_18.18.43.png

Digne d’un film burlesque


Sofkoman, inkièt pi marmay… Bann gran zinzénièr gabié la trouv in tiktak pou anpar galé i shap dann fon !3

Des épisodes pluvieux ou cycloniques provoquent déjà des éboulements sur la fameuse route. En octobre 1965, c’est d’ailleurs le cas : «un éboulement s’est produit sur la Corniche, écrit alors Jacques Lougnon — le vieux tangue — dans le journal «La Démocratie». La falaise d’où vient l’éboulis est un éperon vertical particulièrement pourri. Aussi dans la gouttière formée par l’avalanche, des pierres continuent-elles à tomber nuit et jour. Et il n’y a pas de raison que ce bombardement cesse de sitôt. Que pensez-vous que firent les Ponts et Chaussées ?» La réponse à cette question est digne d’un film burlesque…

Photo : La Réunion lontan (facebook).
Photo : La Réunion lontan (facebook).

Les guetteurs de galets


Dans le journal du 28 octobre 1965, un communiqué informe la population que «la Route du Littoral sera, pour cause de travaux, fermée tous les jours, samedis et dimanches y compris, à partir de 19h le soir jusqu’à 5h30 le matin, et ce jusqu’à nouvel ordre».

«Pour cause de travaux»… ou «pour cause de sommeil», ironise Jacques Lougnon car il faut bien que les «guetteurs de galets» aillent se reposer !

Des guetteurs de galets ? Oui ! Vous avez bien lu… Voilà donc la réponse des Ponts et Chaussées : de 5h30 du matin à 19h le soir, ils sont trois guetteurs de galets, postés sur la Route en Corniche, assis sur le bord de mer, le cou tendu et la tête tournée vers le haut de la falaise.

Ils attendent. Ils guettent. Ils sont payés pour ça. Leur mission ?

capture_d_e_cran_2013-10-27_a_16.20.36.png

Le route en kounish…


«Dès qu’une pierre dégringole, ils alertent deux porte-drapeau placés de part et d’autre de la gouttière ; ceux-ci stoppent immédiatement les automobilistes. Il arrive que l’un ou l’autre, ne comprenant pas la manoeuvre, s’arrête pile sous la guillotine ! Comme le soir il faut dormir et que l’EER4 n’a pas prévu l’illumination de la Corniche, entre chien et loup, nos guetteurs regagnent leurs foyers et… on ferme la Corniche !»

Avertir les automobilistes dès qu’un galet se détache de la falaise ! Cela se passe en 1965, sur la route en Corniche, inaugurée deux ans plus tôt. Une route que les Réunionnais surnomment alors : la «route en kounish»…

Ce n’est ni une blague, ni un roman, ni un sketch. C’est la vérité. Une «réalité qui dépasse la fiction», résume Jacques Lougnon…

7 Lames la Mer


A lire aussi :


Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.

  1. Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
  2. Les galets tombent de la falaise sur les voitures.
  3. Quoi qu’il en soit, ne vous inquiétez plus les enfants… Les grands ingénieurs spécialistes ont trouvé une solution contre les galets qui tombent.
  4. Énergie électrique de La Réunion.
  •