Categories

7 au hasard 15 août 2014 : Gaza : au bonheur des marchands d’armes - 25 mars 2016 : D’un Castro l’autre - 26 février 2013 : Largage ? - 3 octobre 2013 : Les Réunionnais sont-ils écoutés ? - 7 mars 2013 : La journée internationale de l’infâme - 12 juillet 2015 : Union de la droite : la mouche bleue et l’architecte - 16 janvier 2014 : Mexique : Paysans armés contre Templiers de la came - 10 novembre 2013 : Les smartphones hantent l’art - 16 octobre 2017 : Monsieur le Président : arrêtez la gabegie ! - 19 juin 2014 : Une petite adresse à George-Pau Langevin et à Bernard Cazeneuve… -

Accueil > Lames de fond > 7 i aime / 7 i aime pas > Professeurs : l’appel du grand froid

7 i yème pas - 7 n’aime pas

Professeurs : l’appel du grand froid

17 décembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le problème est récurrent, mais semble-t-il, toujours vu avec indulgence par le Rectorat : chaque année, des professeurs s’attribuent une, voire deux semaines supplémentaires de vacances en France. Une mauvaise habitude fort bien partagée, qui ne doit pas faire oublier tous ceux qui, même s’ils partent, « crasent leur banane » jusqu’au dernier jour... quitte à ne pas bénéficier des billets d’avion aux meilleurs tarifs.

«  Bon, j’ai mes billets, je me casse, on se retrouve à la rentrée ». Outre le ton fort peu professoral, cette revendication délibérée d’absentéisme par un enseignant a passablement scandalisé un parent d’un élève de première, qui s’en est ouvert à « 7 Lames la Mer ». « Deux semaines avant la fin des cours, le professeur de mon enfant est tout simplement parti en France passer ses vacances. J’ai plusieurs enfants, scolarisés dans plusieurs établissements différents. Chacun d’entre eux a au moins un prof qui manque à l’appel ».

Des faits récurrents, visiblement toujours considérés avec bienveillance par le Rectorat. « Il y a des collègues réellement indélicats, et il ne s’agit malheureusement pas uniquement de cas isolés », nous déclare une professeure de français d’un lycée de l’Ouest. « Mes enfants sont en Métropole, mais j’estime qu’il est de mon devoir de terminer non seulement l’année, mais tout ce qui doit être vu au premier semestre », ajoute-t-elle, précisant qu’il lui arrive d’organiser des cours supplémentaires pour permettre aux élèves de couvrir l’ensemble du programme. « Un professeur qui fait son boulot ne chôme pas : il actualise ses cours d’une année sur l’autre, passe du temps sur ses copies, est accessible lorsque les élèves demandent des précisions. Mais il y en a beaucoup qui en font le minimum, quand ils ne racontent pas leurs vacances par le menu aux élèves ».

Ils sont minoritaires, mais pas au point d’être invisibles, ceux qui succombent à l’appel du grand froid et des courses d’avant Noël, aux dépens de leurs obligations — au grand bonheur d’élèves nettement moins enclins à se plaindre que leurs parents. L’esprit des hussards noirs de la République ne fait pas toujours le poids, face à la perspective d’un billet meilleur marché...

De mauvaises habitudes qui sont loin d’être l’apanage des enseignants métro, contrairement à une rumeur persistante. On nous signale ainsi le cas, extrême mais non point exceptionnel, d’un professeur de mathématiques — nommons-le M. Férrère, mais nous aurions aussi bien pu dire Gonthier, Hoarau ou Técher — qui, près de deux semaines avant la fin des cours, annonçait à ses élèves qu’il « rentrait » pour les vacances. « Rentrer »…non pas dans son Tévelave ou sa Petite France natale, on l’a bien compris, mais dans le pays qui abonde les 53%. « L’argent est une patrie », dit un proverbe arabe. Pas de barrières, donc, entre ceux qui mettent les bouts dès qu’ils le peuvent, et s’attribuent deux semaines (sur)rémunérées à flâner dans les grands magasins... C’est sans doute aussi cela, la « liberté métisse ».

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter