Categories

7 au hasard 24 septembre 2013 : Cyrille Hamilcaro probablement hors-jeu - 19 janvier 2015 : C’est criminel : la loi Macron facilitera les licenciements ! - 11 janvier 2014 : Thierry Gauliris, dans sa tête un royaume... - 1er mars 2014 : Ukraine, année zéro ? - 19 mars 2016 : Le 19 mars 1946 sonne la fin des « quatre vieilles » - 5 juin 2013 : Mystérieux visages dans la montagne - 14 mai 2016 : Un tram-train invisible ? C’est possible dès 2018... - 9 juillet 2015 : MargoZ : trésor de longévité ? - 2 novembre 2016 : Quand les morts disaient la messe (1) - 14 janvier 2016 : Séga... manchega : le serpent qui danse -

Accueil > Océan Indien > Percy Yip Tong candidat indépendant : « Keep smiling » !

Maurice : élections législatives

Percy Yip Tong candidat indépendant : « Keep smiling » !

25 novembre 2014
Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Percy Yip Tong, bien connu à Maurice, dans l’océan Indien mais aussi à travers le monde — notamment dans les milieux culturels —, se présente en candidat indépendant aux élections législatives (Savanne-Rivière-Noire, circonscription n°14, la plus grande, la plus peuplée et la plus pauvre) qui se dérouleront à Maurice le 10 décembre. « Keep smiling » ! :-) Ses motivations : combattre la montée du communautarisme, défendre l’écologie, militer pour l’ouverture d’un Centre culturel Mauricien qui n’existe toujours pas, passer des messages de paix et d’unité. Une décision prise grâce à... un banc de dauphins !

J’ai rencontré Percy Yip Tong au début des années 90. Il organisait, à Rivière Noire, sur un terrain de sport mal éclairé, un grand concert populaire dont la tête d’affiche était Kaya. Première impression : je suis subjuguée par l’énergie que l’homme déploie dans chaque geste. Son visage est un sourire qui transparaît jusque dans l’éclat du regard. Chacune de ses paroles déborde d’enthousiasme.

Il accueille les nouveaux venus comme des camarades perdus de vue et enfin retrouvés. Il court, il s’exalte, il s’exclame mais sait apprécier chaque situation avec la bonne distance, celle qui permet de rationaliser et de ramener tout à sa juste valeur.

Avec lui, pas de problèmes, juste des solutions et une détermination qu’aucun obstacle ne semble capable d’arrêter. Un tourbillon. Une vivacité communicative avec la bonne dose d’humour. Et une capacité hors du commun à partager et à entreprendre, l’un allant souvent avec l’autre. Toujours entreprendre. Toujours expérimenter. Toujours découvrir. Toujours partager. Aider les autres. Vivre.

Tout ça pour vous dire, qu’avec Percy Yip Tong, pas de demi-mesure, pas de faux-semblants, pas de compromis, pas de tergiversations : on ne passe pas par quatre chemins ! Droit au but. Entier. Voilà ce qu’il est. Un avant-gardiste découvreur de talents, généreux, un défricheur de mémoire, amoureux de son île, écologiste dans l’âme, incarnant une fraternité qui abolit les frontières. Il y a peu de « Percy » sur cette terre et je suis fière d’avoir un jour rencontré celui-là...

Je le retrouve 20 ans plus tard, par hasard, au Kabardock du Port. Remontent les images de Rivière-Noire et de ce mythique concert de Kaya sous les étoiles, bercé par la rumeur de la mer indienne. Émotion. Depuis, Kaya est mort le crane ouvert au fond de sa cellule, dans les geôles de Port-Louis : 21 février 1999, « Bloody sunday »... Percy Yip Tong n’a pas changé. Le sourire et l’énergie sont intactes. La volubilité est là aussi. Pour partager. Pour se souvenir. Pour entreprendre toujours et encore.

Le voilà aujourd’hui candidat indépendant aux élections législatives (circonscription n°14, Savanne-Rivière-Noire) ! Une décision prise au dernier moment... grâce à un banc de dauphins croisé au cours d’une plongée sous-marine.

« Cette plongée à Flic-en-Flac il y a deux jours m’a aidé à prendre la décision aujourd’hui [1] de poser ma candidature aux élections législatives, raconte-t-il. Ce jour là j’ai vu un banc de dauphins et mon cœur m’a dit : lance-toi petit dauphin ! »

Quelques jours auparavant, il cosignait une lettre dans la presse mauricienne pour dénoncer « la montée en puissance et l’influence grandissante des organisations socio-culturelles et groupes religieux dans la vie publique et politique ». La décision n’était pas encore prise. Percy Yip Tong était dans la phase de réflexion.

« Je meurs d’envie d’aller exprimer la voix des plus pauvres, des artistes et des écologistes, nous confiait-il alors. Si je ne me présente pas, au moins je ferai une campagne de sensibilisation sur “comment voter” : ne pas voter pour des blocs politiques, ni en fonction de la race ou de la religion. Votez l’Homme ! PA VOT BLOK, VOT DIMOUN. »

Aussitôt dit, aussitôt fait : affiches, flyers, CD, banderoles, etc... « Cé enn mésaz pou fer sanz mentalité élekter pou ki zot vot selon zot léker é avek lintélizanss. Li kapav pran 10 ans, 20 ans. Mé bizin koumans aster... »

24 novembre 2014 ! Les dés sont jetés « Percy Keep Smiling » s’enregistre comme candidat indépendant N°30 pour les élections législatives dans la circonscription de Savanne-Rivière-Noire, « la plus grande, la plus peuplée et la plus pauvre de Lil Moris ».

« Get up ! Stand up ! Vote for your Rights ! », lance-t-il sur sa page facebook.

S’il se présente affirme-t-il, c’est pour « semer une graine » afin de bousculer les mentalités rétrogrades. Un combat « pour une meilleure Ile Maurice » où les enfants et petits enfants pourront vivre sans pensée raciste, dans une société (...) où « le développement économique ne se fera pas au détriment de l’écologie ».

Avec Ti Frère

« J’ai déjà été candidat deux fois, en 2000 et en 2005, confie Percy. Avec le meilleur résultat possible, 3ème force juste après les candidats du gouvernement et de l’opposition. Mais cela m’a énormément couté physiquement, mentalement et financièrement... »

« Pas évident de s’investir autant, tout en sachant que l’on n’a quasiment aucune chance d’être élu, poursuit Percy Yip Tong. Le système électoral hérité des Anglais impose une scène politique bipolaire. Les petits partis n’ont aucune chance et les candidats indépendants encore moins. Si je me lance à nouveau, c’est peut-être un peu fou mais je ne suis pas con. Une campagne électorale est la meilleure plate-forme pour s’exprimer et tenter de faire évoluer les mentalités rétrogrades. Et qui sait… si je réussis à convaincre les jeunes d’aller voter et ainsi changer la mentalité des électeurs en général, un miracle peut avoir lieu… Hi, hi, hi… KEEP SMILING ».

Les nombreux encouragements dont a bénéficié Percy Yip Tong mais aussi ce banc de dauphins auront donc aidé à la prise de décision. Et c’est avec toute l’énergie et la bonne humeur qu’on lui connaît qu’il entame ce nouveau combat, dans la droite ligne de tous ceux qu’il a menés auparavant.

Percy Yip Tong, keep smiling !

Nathalie Valentine Legros

« Sanse », 1er titre du CD « Keep Smiling » distribué gratuitement aux électeurs pour « passer les messages des artistes ». Cette version de "Sanse" de Kaya est une reprise par un jeune fan d’un texte écrit par Kaya il y a 26 ans. Les paroles sont toujours d’actualité. BIG RESPECT... Bless you Kaya

« PA VOT BLOK ! VOT DIMOUN ! ......and KEEP SMILING ! »

Nathalie Valentine Legros

Journaliste, Écrivain.
Twitter, Google+.

Notes

[1Lundi 24 novembre 2014

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter