Categories

7 au hasard 26 septembre 2015 : Infiltration jusque dans les eaux seychelloises - 29 juin 2017 : Maloya : référencé par la base mondiale de Discogs - 3 juin 2013 : Un lapsus de bon tonneau - 8 novembre 2014 : Sita jeté aux lions…et après ? - 5 septembre 2014 : Vers « les pires sécheresses depuis 2000 ans » - 21 janvier 2014 : Solidarité avec Danio Ricquebourg ! - 3 février 2019 : 4 février 1794 : une première abolition... avortée - 27 septembre 2015 : « Lonbraz Kann » : le son du succès - 30 septembre 2019 : Chagos : que prenne fin le calvaire de tout un peuple - 30 mai 2013 : Anna Nistratova : « Seul l’art public peut braver la crise » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Domin lé dan nout dé min > La solution Titan pour l’emploi et le logement

Guyane / Labor Domus

La solution Titan pour l’emploi et le logement

20 février 2018
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Version imprimable de cet article Version imprimable

Répondre aux défis de l’emploi et du logement en misant sur les talents de l’outremer et au-delà. Le Centre international d’opportunités d’affaires [CIAO] lance un projet pilote en Guyane grâce au programme innovant « Labor Domus » : 30 jeunes Guyanais chômeurs bénéficieront d’un parcours d’insertion professionnelle pour la construction d’un village de 70 villas à ossatures métalliques grâce à un nouveau procédé. L’expérience sera ensuite renouvelée en Martinique et aux Comores. Explications.

"Les constructeurs". Fernand Léger.

La « Titan Factory » est une sorte d’usine portable


Le procédé de construction Titan (Titan Factory), créé au Japon il y a une quarantaine d’années, permet de réduire d’au moins 30%, les coûts de construction, et de moitié les délais. Il vient d’être validé en France. De nombreuse réalisations à travers le monde ont d’ores et déjà utilisé ce procédé : Australie, Afrique du Sud, Chine, Espagne, Ouganda, Turquie, USA, Nouvelle Zélande, etc.

La « Titan Factory » est une sorte d’usine portable, un robot à commande numérique, qui permet de fabriquer sur site, à partir d’une modélisation en 3D, les éléments nécessaires à une construction. C’est sur la base de cette technologie de pointe que le CIAO a élaboré un projet d’insertion professionnelle durable dans la construction de logements sociaux : « Labor Domus ».

Projet Macouria, Guyane. Conception : architecte Stéphane Frenois du Cabinet FDSC. Les constructions seront réalisées en ossature métallique grâce au procédé "Titan", répondant aux normes antisismiques, anticycloniques, anti-feu et bioclimatiques. Source : CIAO.


Trente jeunes inscrits au Pôle Emploi


Le site pilote retenu est Macouria en Guyane. « Trente jeunes inscrits au Pôle Emploi bénéficieront de ce programme d’insertion professionnelle soutenu par l’Etat à hauteur de 550.000 euros, explique Jean-Roger Siquilini, l’un des ambassadeurs de « Labor Domus » travaillant en étroite collaboration avec Monsieur Frédéric Abatuci à la Direction commerciale de « Titan Factory ». A travers un parcours de formation de 12 mois (dont 8 en entreprise), ces jeunes vont participer à la construction d’un village de 70 Villas (90 à 120 m2) à ossatures métalliques. Ils seront ensuite accompagnés à l’issue de la formation vers un emploi ou vers la création d’entreprises ».

Pour intégrer ce programme de formation par l’insertion [1], les candidats doivent justifier d’un hébergement en Guyane et être inscrits au Pôle Emploi.

Jean Siquilini Consulting (JSC) / Depuis 2001 / Conseil en Communication / Communication Événementielle / Coaching Personnalisé / Stratégies Managériales / Contact : groupejsc chez gmail.com. (juin 2016).


La dimension sociale et solidaire de « Labor Domus »


D’origine réunionnaise, Jean-Roger Siquilini vit à Paris depuis 40 ans et a séjourné également en Angleterre et en Allemagne. En 2001, il a créé sa société de conseil en communication et en stratégies managériales : « Jean Siquilini Consulting » (JSC).

Comme à son habitude, Jean-Roger Siquilini s’est engagé dans cette nouvelle expérience sans ménager ses efforts. Pas de demi mesure. La dimension sociale et solidaire de « Labor Domus » est pour lui un élément déterminant de la démarche initiée par le CIAO.

La 1ère opération de ce programme d’insertion démarre à Macouria en Guyane, où 30 demandeurs d’emploi seront formés dès mars 2018, pour bâtir 70 villas bioclimatiques en accession à la propriété pour des ménages aux revenus ne dépassant pas 2 SMIC.


« Un homme, un travail, une famille, un toit »


« Cette formation sera prise en charge et rémunérée à hauteur du smic, précise-t-il. Par ailleurs, grâce à cette opération et aux coûts concurrentiels de construction, des ménages gagnant moins de 2500 euros par mois pourront accéder à un logement et devenir propriétaires ».

En Guyane, le projet « Labor Domus » de Macouria est mené par la Caisse Mutuelle Sociale d’EDF [en partenariat avec l’entreprise d’insertion locale et en partie financé par le Département] pour faciliter l’accession à la propriété des agents d’EDF.

Le programme « Labor Domus » s’est élaboré autour d’un concept simple : « Un homme, un travail, une famille, un toit ».

7 Lames la Mer


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1La participation est ouverte jusqu’au 25 février 2018.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter
(|non)]