Categories

7 au hasard 4 août : Rose-May Nicole, hommage à la « dignité cafrine » - 17 février 2013 : La Réunion renoue avec l’Union Africaine (ex-OUA) - 6 octobre 2013 : Ils rejoindront la cohorte des ombres - 23 mai 2013 : Xbox One : une boîte à tout faire dans le salon ! - 26 janvier 2017 : MOIN LÉ KANYAR - JE SUIS KANYAR... - 20 novembre 2013 : Une révolutionnaire au Conseil municipal - 31 juillet : Henri Legros, trois records du monde dans une drôle de machine - 28 janvier 2013 : 28 janvier 1844 : le premier engagé chinois - 2 juillet 2017 : Port Louis : mort en direct de la plus vieille bâtisse - 3 novembre 2013 : Celle qui n’était pas une femme de l’ombre -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Domin lé dan nout dé min > La solution Titan pour l’emploi et le logement

Guyane / Labor Domus

La solution Titan pour l’emploi et le logement

20 février 2018
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Répondre aux défis de l’emploi et du logement en misant sur les talents de l’outremer et au-delà. Le Centre international d’opportunités d’affaires [CIAO] lance un projet pilote en Guyane grâce au programme innovant « Labor Domus » : 30 jeunes Guyanais chômeurs bénéficieront d’un parcours d’insertion professionnelle pour la construction d’un village de 70 villas à ossatures métalliques grâce à un nouveau procédé. L’expérience sera ensuite renouvelée en Martinique et aux Comores. Explications.

"Les constructeurs". Fernand Léger.

La « Titan Factory » est une sorte d’usine portable


Le procédé de construction Titan (Titan Factory), créé au Japon il y a une quarantaine d’années, permet de réduire d’au moins 30%, les coûts de construction, et de moitié les délais. Il vient d’être validé en France. De nombreuse réalisations à travers le monde ont d’ores et déjà utilisé ce procédé : Australie, Afrique du Sud, Chine, Espagne, Ouganda, Turquie, USA, Nouvelle Zélande, etc.

La « Titan Factory » est une sorte d’usine portable, un robot à commande numérique, qui permet de fabriquer sur site, à partir d’une modélisation en 3D, les éléments nécessaires à une construction. C’est sur la base de cette technologie de pointe que le CIAO a élaboré un projet d’insertion professionnelle durable dans la construction de logements sociaux : « Labor Domus ».

Projet Macouria, Guyane. Conception : architecte Stéphane Frenois du Cabinet FDSC. Les constructions seront réalisées en ossature métallique grâce au procédé "Titan", répondant aux normes antisismiques, anticycloniques, anti-feu et bioclimatiques. Source : CIAO.


Trente jeunes inscrits au Pôle Emploi


Le site pilote retenu est Macouria en Guyane. « Trente jeunes inscrits au Pôle Emploi bénéficieront de ce programme d’insertion professionnelle soutenu par l’Etat à hauteur de 550.000 euros, explique Jean-Roger Siquilini, l’un des ambassadeurs de « Labor Domus » travaillant en étroite collaboration avec Monsieur Frédéric Abatuci à la Direction commerciale de « Titan Factory ». A travers un parcours de formation de 12 mois (dont 8 en entreprise), ces jeunes vont participer à la construction d’un village de 70 Villas (90 à 120 m2) à ossatures métalliques. Ils seront ensuite accompagnés à l’issue de la formation vers un emploi ou vers la création d’entreprises ».

Pour intégrer ce programme de formation par l’insertion [1], les candidats doivent justifier d’un hébergement en Guyane et être inscrits au Pôle Emploi.

Jean Siquilini Consulting (JSC) / Depuis 2001 / Conseil en Communication / Communication Événementielle / Coaching Personnalisé / Stratégies Managériales / Contact : groupejsc chez gmail.com. (juin 2016).


La dimension sociale et solidaire de « Labor Domus »


D’origine réunionnaise, Jean-Roger Siquilini vit à Paris depuis 40 ans et a séjourné également en Angleterre et en Allemagne. En 2001, il a créé sa société de conseil en communication et en stratégies managériales : « Jean Siquilini Consulting » (JSC).

Comme à son habitude, Jean-Roger Siquilini s’est engagé dans cette nouvelle expérience sans ménager ses efforts. Pas de demi mesure. La dimension sociale et solidaire de « Labor Domus » est pour lui un élément déterminant de la démarche initiée par le CIAO.

La 1ère opération de ce programme d’insertion démarre à Macouria en Guyane, où 30 demandeurs d’emploi seront formés dès mars 2018, pour bâtir 70 villas bioclimatiques en accession à la propriété pour des ménages aux revenus ne dépassant pas 2 SMIC.


« Un homme, un travail, une famille, un toit »


« Cette formation sera prise en charge et rémunérée à hauteur du smic, précise-t-il. Par ailleurs, grâce à cette opération et aux coûts concurrentiels de construction, des ménages gagnant moins de 2500 euros par mois pourront accéder à un logement et devenir propriétaires ».

En Guyane, le projet « Labor Domus » de Macouria est mené par la Caisse Mutuelle Sociale d’EDF [en partenariat avec l’entreprise d’insertion locale et en partie financé par le Département] pour faciliter l’accession à la propriété des agents d’EDF.

Le programme « Labor Domus » s’est élaboré autour d’un concept simple : « Un homme, un travail, une famille, un toit ».

7 Lames la Mer


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1La participation est ouverte jusqu’au 25 février 2018.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter