Categories

7 au hasard 12 février 2015 : Sur-rémunération : « une prime coloniale, pas un moteur économique » - 7 août 2013 : Colonialisme, silicone et minishorts - 11 août 2013 : Cette maison n’existe plus ! - 8 février 2016 : « Embrayage » en a propulsé plus d’un ! - 3 octobre 2015 : Pôle santé mentale : Maloya la pa « 4 épices » - 11 janvier 2016 : 30 secondes de maloya... du Sri Lanka - 6 décembre 2014 : Yab... Du grand « Pardon ! » ? Mais okilé lo zorèy ? - 18 février 2014 : « Le Premier ministre est-il un reptile alien ? » - 16 septembre 2014 : Le cauchemar éveillé des singes - 26 avril : De la « Pompe Zamal » à la « Tortue », histoire de fontaines -

Accueil > Le monde > Edward Snowden distingué pour son « intégrité »

Première vidéo d’exil

Edward Snowden distingué pour son « intégrité »

13 octobre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Diffusée hier sur WikiLeaks, une vidéo montre pour la première fois Edward Snowden dans son exil russe, lors de la réception d’un prix décerné aux défenseurs des Droits de l’Homme.

Depuis 2002, le prix Sam Adams récompense "l’intégrité dans le Renseignement". De gauche à droite : Coleen Rowley (FBI), Thomas Drake (NSA), Sarah Harrison (WikiLeaks), Edward Snowden, Jesselyn Raddack (DOJ) et Ray McGovern (CIA). Crédits photo : Sunshine Press.

« Un grand œil qui voit tout, même ce qui n’est pas utile » : c’est ainsi que le « whistleblower » (donneur d’alerte) Edward Snowden, réfugié en Russie pour échapper à un procès expéditif aux Etats-Unis, a défini le système de surveillance instauré par le Gouvernement américain. Des dispositifs — qu’il distingue de « l’espionnage légitime » — qui, selon lui, « nuisent à notre économie, nuisent à notre pays, limitent notre capacité à penser, à vivre et à être créatifs, à entretenir des relations humaines  ».

« Le Gouvernement des Etats-Unis ne poursuit pas ceux qui mentent au Congrès, mais n’hésite pas à poursuivre ceux qui disent la vérité » déclare Edward Snowden, qui rappelle que « le manque de transparence est, aux Etats-Unis, une tendance lourde de la relation entre gouvernants et gouvernés ».

Un prix pour « l’intégrité dans le renseignement »

L’ancien technicien de la NSA s’est vu décerner le prix « Sam Adams pour l’intégrité dans le Renseignement », baptisé du nom d’un employé du renseignement américain passé à la postérité pour avoir démontré, par un livre publié en 1975 et un film réalisé en 1982, la sous-estimation systématique et volontaire des effectifs militaires Nord-Vietnamiens par le général Westmoreland. Cette distinction est décernée depuis 2002 par le « Sam Adams Award Associates in Intelligence », qui regroupe d’anciens membres du renseignement américain. Selon les personnalités invitées à cet événement interrogées par « Associated Press », il n’y aurait aucun signe particulier de surveillance d’Edward Snowden par les autorités russes. Le lieu de la réception n’a pas été communiqué aux journalistes.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter