Categories

7 au hasard 8 août 2015 : Jeux des îles : « la faute diplomatique de l’État français » - 3 avril 2013 : Défense de l’université du Tampon - 21 juin 2015 : Lucien Putz : « Le blues soigne les blessures, le séga aussi » - 26 juin 2016 : Mayotte ou les mirages de la Départementalisation - 6 mai : « Priyèr’ Sï Priyèr’ », le coup de cœur de 7 Lames - 2 juillet 2015 : Passeport mobilité : une situation absurde et inacceptable - 27 octobre 2013 : Nouvelle Route du Littoral : « les Réunionnais paieront la facture ! » - 5 octobre : « Jules, j’ai aimé ton livre » - 29 août 2015 : Nouvelle route du Littoral : « des tonnes de roches bientôt importées » - 29 août 2014 : SPOON : et maintenant, un autre monde... -

Accueil > Le monde > Écosse : 100% d’énergies vertes en 2020

Dans 6 ans

Écosse : 100% d’énergies vertes en 2020

25 décembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Productrice de pétrole, l’Écosse ne s’en est pas moins résolument engagée sur la voie des énergies vertes. Selon les estimations gouvernementales, 100% de l’énergie consommée devrait être issue de sources renouvelables en 2020… aux dépens du nucléaire et du charbon. Quid de La Réunion où l’objectif de l’autonomie énergétique est fixé à 2030 ?


On a beaucoup parlé des velléités séparatistes de l’Écosse, qui pourrait, à l’issue du referendum prévu en 2014 se détacher partiellement du Royaume-Uni. Un processus qui pose âprement la question de la maîtrise des ressources pétrolières, les Écossais estimant détenir 90% des réserves de la Mer du Nord. Nettement moins médiatisée, mais sans doute plus rapide, est l’autre marche vers l’indépendance empruntée par ce pays de 5,5 millions d’habitants, qui devrait, dans six ans, en 2020, être totalement libéré des énergies fossiles.

40% de l’énergie consommée en Écosse est d’origine renouvelable, selon les statistiques de la DECC (Department for Energy & Climate Change), soit 16% de plus qu’en 2010. La proportion d’énergie « verte » devrait s’élever à 50% en 2015, et atteindre 100% à l’horizon 2020, indique le Gouvernement écossais.

Déclin du nucléaire et rejet des gaz de schiste

Celui-ci, à l’inverse de son homologue anglais, n’envisage pas la construction de nouvelles centrales productrices d’énergie nucléaire, dont la part dans la consommation locale d’énergie est passée en quelques années de 50% à 34%. Le pays exclut de même d’avoir recours à l’extraction des gaz de schiste, et prévoit la fermeture définitive de ses mines de charbon pour 2020.

La rapide transition écossaise fournit matière à réflexion dans notre île, qui, en plus de son réseau hydraulique et d’un ensoleillement régulier, dispose d’un volcan en activité et d’un environnement marin propice à la production d’électricité. Photo IPR.

La combinaison des sources solaires, éoliennes, hydrauliques et l’utilisation de l’énergie marine a placé l’Écosse à l’avant-garde du Royaume-Uni dans le secteur des énergies propres. La part des énergies vertes n’atteint qu’un peu plus de 8% en Angleterre et au Pays de Galles, et 15% en Irlande. Par comparaison, 34% des énergies utilisées à La Réunion en 2012 étaient issues de sources renouvelables, soit une progression d’un peu plus de 4% par rapport à l’année précédente.

La rapide transition écossaise fournit matière à réflexion dans notre île, qui, en plus de son réseau hydraulique et d’un ensoleillement régulier, dispose d’un volcan en activité et d’un environnement marin propice à la production d’électricité. Reste à savoir si une politique volontariste permettra d’atteindre le but de l’autonomie énergétique à La Réunion, officiellement toujours fixé pour 2030.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter