Categories

7 au hasard 29 décembre 2014 : Un téléphérique pour Noël 2015 ? Chiche ! Ou alors 2016... - 26 octobre 2015 : Régionales 2015 : la tortue Victoria - 8 décembre 2013 : Quand les nazis mènent le bal… - 30 septembre 2013 : Dédé Lansor... Gou nasyon an doulèr - 11 décembre 2015 : #Je suis Parquet national financier - 26 juillet : Quand Saint-Denis comptait 20.000 habitants... - 21 novembre 2013 : Nitin Chinien, devant la cour sans avocat - 19 mars 2013 : Ce que nous dit (encore) le 19 Mars 1946 - 28 février 2016 : Autant se connecter à l’Inde et à sa silicon valley - 10 décembre 2013 : La Réunion selon Chicaud -

Accueil > Océan Indien > Une amitié en renouveau

Russie —Madagascar

Une amitié en renouveau

31 janvier 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Aérogare de Gillot, mosquée de Saint-Pierre, bâtiment de la chambre d’agriculture… L’architecte russe Vladimir Frizel, décédé dans notre île le 15 janvier dernier, a marqué de manière indélébile l’aménagement urbain de La Réunion. Il est aussi le père de grandes réalisations à Madagascar, dont l’aéroport d’Ivato. C’est là que les autorités malgaches ont inauguré une plaque à la mémoire de cet architecte qui résidait à La Réunion depuis de nombreuses années. Présent à cette cérémonie, Vladimir Goncharenko — ambassadeur de Russie à Tananarive — a salué un « événement qui marque l’amitié entre le peuple russe et la nation malgache ». Une déclaration qui confirme le renouveau d’intérêt de la Russie envers la Grande île.

Vladimir Frizel, architecte de l’aéroport international de Tananarive-Ivato.

Renouveau ? Le terme peut surprendre. Pourtant, fait peu connu, la Russie s’est intéressée très tôt à Madagascar. Après le traité de paix de Nischtadt, signé en 1721 entre la Russie et la Suède, le Tzar Pierre le Grand prend connaissance du projet suédois d’expédition militaire vers Madagascar. Il charge le commandant Daniel Wistler, le capitaine Miasnov et le lieutenant Kochelev, d’instaurer des relations permanentes avec la Grande île et de reprendre à leur compte les liens établis par les Suédois avec le pirate Morgan. Les avaries rencontrées par les vaisseaux russes en mer baltique et l’écrasement de la République pirate de Madagascar par les Britanniques en 1824 mirent un terme momentané aux visées impériales sur la Grande île.

La mosquée de Saint-Pierre, architecte : Vladimir Frizel.

Des aventuriers russes…

A la fin du 18e siècle, le baron russo-polonais, Maurice de Beniovsky [1], se taille un empire à Madagascar, où il fonde la ville de Louisbourg et se fait élire roi par les populations du lieu. Devenu un obstacle à l’expansion économique française, il est tué en 1786 lors d’un affrontement avec un détachement venu de l’Ile de France (Maurice). En 1890, des navires de guerre russes accostent à Madagascar, afin de contrer l’extension de l’influence britannique dans la Grande île. Durant la guerre russo-japonaise de 1904-1905, des vaisseaux du Tzar furent rejetés vers la côte malgache par une tempête. C’est là, sur le sol malgache que marins et officiers prirent connaissance de la défaite de Port-Arthur et de l’insurrection de Saint-Petersbourg. Nombre d’entre eux trouvèrent la mort sur place ; d’autres prirent femme dans les localités environnantes et choisirent de rester lorsque les navires reprirent la mer.

Le Tzar Pierre le Grand charge le commandant Daniel Wistler, le capitaine Miasnov et le lieutenant Kochelev, d’instaurer des relations permanentes avec la Grande île.

…aux relations bilatérales

Malgré les multiples tentatives déployées par les Russes pour ouvrir un consulat à Madagascar avant 1917, ce n’est qu’en 1964 qu’un traité de commerce fut signé entre le pouvoir malgache et l’Union soviétique. La proclamation de la Seconde république en 1972 vit l’établissement de véritables relations bilatérales entre les deux Etats. Inaugurées le 29 novembre 1972, elles ne furent jamais interrompues depuis. Etat d’orientation socialiste, Madagascar créa des liens plus approfondis avec l’URSS, caractérisés notamment par la formation de nombreux étudiants de la Grande île dans les universités et instituts soviétiques. Sur le plan politique et militaire, le régime de Tananarive accorda certaines facilités à l’Union soviétique, sans pour autant accéder à sa demande d’installation de bases navales.

Le groupe Gazprom bank faisait partie de la délégation russe qui s’est rendue à Madagascar au mois d’août 2012.
Crédits photographie РИА Новости.

Ouverture aux marchés émergents ?

Les relations malgacho-russes sont aujourd’hui de faible intensité. En 2008, la valeur des importations de produits russes s’élevait à 10 millions de dollars, pour seulement 400.000 dollars environ d’exportations malgaches vers la Russie. Néanmoins, l’ancienneté des relations entre les deux pays plaide pour un renforcement des liens bilatéraux. La diplomatie russe s’est par ailleurs impliquée dans le règlement de la crise malgache, en faveur d’une solution pacifique. « La Russie n’a jamais mené de guerre coloniale en Afrique », a pour sa part rappelé Mikhaïl Margelov, l’émissaire de Vladimir Poutine, lors de la visite d’une délégation russe à Tananarive au mois d’août dernier. Celle-ci, qui comprenait notamment Boris Ivanov, délégué par le gourpe GAZPROM-Bank, a émis le souhait d’un approfondissement des relations économiques entre les deux Etats sous la forme d’une « formule gagnant-gagnant ». Une opportunité pour une économie en devenir, qui, peut-être encore plus que d’autres, a tout intérêt à s’ouvrir aux partenariats avec les puissances émergentes…

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1Dans son livre intitulé « Les chevaliers des isles », Raphaël Barquissau lui consacre un chapitre : « Aladar de Beniowsky, empereur de Madagascar », Editions du Centre de recherche indianocéanique (CRI), 1990.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter