Categories

7 au hasard 17 janvier 2016 : Andains : les Réunionnais bientôt pris en otage ? - 20 mars 2013 : « Nous lançons un appel à Michelle Obama » - 13 mars 2017 : Quand les Chagos étaient présentées comme une destination touristique - 9 septembre 2015 : Sacrifice d’un Gouzou - 26 juin 2018 : 1949 : un « maloya » aux déhanchements afro-cubains - 30 avril 2014 : USA : la reprise, c’est des jobs mal payés chez Mac Do et Starbucks - 24 avril : Leonard Cohen, l’album mythique du 27 décembre - 9 mai 2018 : Pour une lecture critique de nos textes religieux fondateurs - 24 avril : Graeme Allwright, les yeux fermés... - 22 avril 2016 : Deux semaines après les #PanamaPapers, des businessmen réunionnais planchent sur l’ « offshore » seychellois... -

Accueil > Le monde > Un tram-train invisible ? C’est possible dès 2018...

Tir malol

Un tram-train invisible ? C’est possible dès 2018...

14 mai 2016
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le « tram-train invisible » est une réalité réunionnaise depuis qu’en 2010, la Région Réunion a définitivement fait table rase de ce mode de transport qui renouait avec l’histoire récente des Réunionnais tout en projetant le pays dans « La Réunion de demain ». Les Japonais, eux, iront jusqu’au bout d’un beau projet : un vrai train invisible pour 2018.

La maquette du fameux projet de "train invisible". (Photo : Sanaa)

C’est un projet d’allure révolutionnaire : un train invisible parce qu’il reflète, tel un miroir, le paysage qu’il traverse... jusqu’à disparaître... ou presque.

Kazuyo Sejima, célèbre architecte japonaise, lauréate du prix Pritzker, a imaginé ces wagons aux contours insaisissables et pourtant bien concrets.

Son concept de train invisible, au design sobre, devrait être réalisé en 2018, à l’occasion du 100ème anniversaire de la compagnie ferroviaire nippone « Seibu Railways ».

Ce train de banlieue à la silhouette futuriste — en série limitée — se fondra dans le décor grâce à un revêtement extérieur constitué d’une enveloppe métallique et translucide aux propriétés réfléchissantes.

À pleine vitesse, ce véritable « train-caméléon » donnera l’illusion de l’invisibilité, comme dans un tour de passe-passe.

Kazuyo Sejima, l’architecte qui veut rendre les trains invisibles.

« Le “Limited Express” traverse de nombreux paysages différents, des montagnes de Chichibu au cœur de Tokyo, et je me suis dit qu’il serait bien que le train coexiste délicatement avec ces paysages », confie Kazuyo Sejima.

À La Réunion, vous aurez beau ouvrir les yeux et « tir malol », vous ne verrez aucun train invisible avant longtemps. Ou plutôt, pour l’heure, ils sont tous vraiment invisibles : tram-train, transport-guidé, monorail, téléphérique... Circulez !

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter
(|non)]