Categories

7 au hasard 20 octobre 2015 : Traité transatlantique : nouvelles révélations - 11 octobre 2013 : Envoyez votre nom dans les étoiles ! - 11 janvier 2015 : Anita Ekberg : mort de la douceur de vivre - 11 septembre 2015 : Région, SPL Maraïna et transport en commun : chronique d’un gâchis annoncé… et désiré ? - 19 janvier 2015 : Parc national : « Je-m’en-foutisme », ou « arrangements derrière la cuisine » ? - 12 juin 2015 : SPEC-TA-CU-LAI-RE ! - 19 mai 2017 : Oté maloya ! 1975/1986 : la fusion prodigieuse (1) - 26 février 2016 : Caroupaye a peut-être plus raison qu’il ne pense... - 30 octobre 2016 : « Cette île a fait de moi un assassin » - 16 mars 2015 : « Camarades, affinez votre analyse » sur l’incinérateur -

Accueil > Océan Indien > Un demi milliard de dollars d’héroïne saisi

Océan Indien, Tanzanie

Un demi milliard de dollars d’héroïne saisi

21 janvier 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Un chargement de 280 kilogrammes d’héroïne a été intercepté par un vaisseau de guerre canadien déployé dans le cadre d’une opération de sécurité internationale. Un dispositif « modèle » selon ses organisateurs, plus enthousiastes que les autorités de certains pays riverains.

La frégate canadienne "Toronto". Image : Défense et forces armées canadiennes.

Patrouillant l’Océan Indien dans le cadre de l’opération « Artemis », la frégate canadienne « Toronto » a saisi vendredi dernier un chargement de 280 kilogrammes d’héroïne transporté par un navire arraisonné au large de la Tanzanie, rapporte le site « 45enord.ca ».

La cargaison, d’une valeur d’un-demi milliard de dollars, a été détruite le lendemain, indique le webzine, qui suit les opérations extérieures de la marine canadienne. Le « Toronto », qui a intercepté plus d’une tonne d’héroïne et de haschich entre les mois de mars et juin 2013, participe à un déploiement multinational destiné à lutter contre la piraterie, le trafic de drogue et le terrorisme.

Un dispositif « modèle » ?

Le commerce des stupéfiants constituerait la principale source de financement des groupes radicaux, estime-t-on du côté de l’OTAN, qui voit dans le dispositif canadien « Artemis » une « opération modèle ». Celle-ci se distingue notamment par son volet « collaboratif et informatif  », affirme un bulletin récent du Conseil canadien de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, qui cite les « manœuvres conjointes » entre la Marine royale canadienne (RCN) et les forces navales indiennes, ainsi que les multiples « échanges » avec les acteurs de la mer, tels que les pêcheurs et les commerçants.

L’enthousiasme semble pourtant parfois moins intense du côté des autorités riveraines : les forces armées tanzaniennes et l’unité anti-drogue affirment ainsi ne pas avoir été informées de l’opération, rapporte aujourd’hui « The Citizen ». « Tout ce que je sais, c’est que la Tanzanie a signé des accords autorisant ce type de patrouille en mer, dans le but de combattre le crime », déclare sobrement le major Eric Komba, porte-parole des Forces armées populaires de Tanzanie.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter