Categories

7 au hasard 30 juin 2014 : Ça chauffe à la CILAM - 23 décembre 2015 : A-cause le chate l’Ile-de-Man na point de queue - 25 octobre 2016 : Quand les journalistes ont le tutoiement sélectif - 14 octobre 2014 : Culture réunionnaise : prisonniers de l’éphémère ? - 15 août : Butor 1930 : chez Mam’zelle Zizi, pension tout confort - 8 mars 2013 : Que la force des marronnes soit avec vous - 25 janvier 2015 : La Grèce hors des chemins de l’austérité - 22 octobre 2013 : Adrien, le « seigneur des ténèbres » - 24 septembre 2014 : Dans la plus grande confusion, les Etats-Unis « sont entrés en guerre » - 23 novembre 2013 : Aogashima, l’île la plus insolite de la Terre -

Accueil > Océan Indien > Séga Chagos : Philippe de Magnée aux manettes

Tambours

Séga Chagos : Philippe de Magnée aux manettes

11 mai 2018
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Philippe de Magnée vient de boucler l’enregistrement à Maurice d’un album consacré au séga traditionnel des Chagos avec le « Group Tanbour Chagos ». L’occasion pour l’ingénieur du son de replonger dans le bain des musiques de l’océan Indien auxquelles il a consacré un site : filoumoris.

Philippe de Magnée.

filoumoris est d’ores et déjà devenu une référence


Quand l’ingénieur du son Philippe de Magnée quitte sa Belgique natale pour replonger dans l’océan Indien, les souvenirs remontent à la surface et il trace de nouveaux sillons. Celui qui a immortalisé tant de chefs-d’oeuvre de la musique et de la chanson indianocéaniques en crapahutant pendant plus de trente ans dans cette région du monde, n’a pas tiré sa révérence et reste « hyperactif » — dans le bon sens du terme — quoi qu’il en dise et pour notre plus grand bonheur.

Soucieux du patrimoine musical et artistique, il a minutieusement organisé la sauvegarde et la transmission de cet héritage. Des trésors pour l’océan Indien — et pour le monde — amassés au fil du temps. Son site filoumoris, mis en ligne en décembre 2017, est d’ores et déjà devenu une référence.

Sur filoumoris.com.

Un patrimoine musical souvent très ancien


Il restitue notamment le travail effectué par Philippe de Magnée en tant qu’ingénieur du son principalement à l’île Maurice, à Rodrigues, à La Réunion, aux Seychelles. A son actif, il compte les plus grands artistes de la zone : Bam Cuttayen [1], Ziskakan [2], Grup Latanier [3], Baster [4], Fanfan [5], Marclaine Antoine [6], Michel Legris [7], Charlesia Alexis [8], Ton Pat’ [9], etc.

Cette plateforme est principalement dédiée aux musiques traditionnelles liées à l’esclavage [Séga Tipik, Maloya, Moutia, Séga Tambour et Romance], aux chansons « engagées » [les années de braises mauriciennes], au patrimoine musical souvent très ancien mais aussi aux musiques de fusion, aux musiques métissées.


Une véritable phonothèque regorgeant d’inédits


C’est une véritable phonothèque des îles de l’océan Indien, regorgeant d’inédits, que filoumoris est en train de constituer et d’enrichir au jour le jour, et ce sans aucune subvention — cela mérite d’être souligné —, engloutissant dans la construction de ce site quelques économies pour faire démarrer la machine puis investissant du temps et l’élément essentiel à toute entreprise : la passion !

La seule chose qui motive Philippe de Magnée est de mettre à la disposition de tous cette phonothèque originale, accessible gratuitement. Une véritable entreprise d’intérêt public...

Il y a quelques semaines, Philippe de Magnée était de passage à La Réunion — rencontres, retrouvailles, musique. Au cours de ce séjour, il n’a pas perdu de temps. Le voilà brandissant, avec son dalon Bernard Brice, un inédit de Ziskakan, enregistrement datant de 1986.


A écouter de toute urgence !


« Cet album devait être le troisième de Ziskakan après le légendaire « Pei Bato Fou », raconte Philippe de Magnée. Enregistré en 1986 par l’ingénieur du son Bernard Brice dans les studios de « 102 Productions », l’album n’a pourtant jamais été édité, le studio ayant cessé ses activités. Cependant un « prémix » suffisamment avancé avait été réalisé et conservé sur une K7 qui est restée en sommeil pendant plus de 30 ans dans les archives de Bernard. Ce dernier, avec ma complicité, a entrepris en mars 2018 de restaurer ces précieux enregistrements et de mettre à la disposition du public des versions particulièrement abouties dont la sonorité et les arrangements raviront les inconditionnels de ce groupe mythique ». A écouter de toute urgence sur le site filoumoris [10]...

Une fois la parenthèse réunionnaise refermée [jusqu’au prochain voyage], Philippe de Magnée s’est envolé pour l’île Maurice, direction Pointe aux Sables où il était attendu par nos amis chagossiens pour diriger un enregistrement du « Group Tanbour Chagos ». Objectif : produire un album de 10 chansons typiques, histoire de mettre le « séga traditionnel des Chagos » sous les lumières [au passage, on reconnaît sur la vidéo Olivier Bancoult [11] au triangle].

Enregistrement de l’album de ségas traditionnels des Chagos avec le « Group Tanbour Chagos ». Avril 2018.

« Ce sera mon dernier enregistrement »...


La sortie de cet album, programmée pour le 35ème anniversaire du CRG [Chagos Refugees Group], sera un point fort pour la démarche entreprise auprès de l’UNESCO afin que le séga traditionnel des Chagos soit classé comme « héritage culturel intangible ».

Le 12 avril 2018, l’enregistrement de l’album était bouclé. « Ça y est ! Mission accomplie, « Group Tanbour Chagos » en boîte, s’exclame alors Philippe de Magnée. Magnifique. Je pense que ce sera mon dernier enregistrement... Denis Essoo va prendre la relève. A un moment donné, il faut transmettre, non ? »

Enregistrer, sauvegarder, restituer, transmettre, partager... Philippe de Magnée va-t-il vraiment tourner la page ? Il n’a pas encore posé le point final à cette histoire d’amour avec l’océan Indien.

7 Lames la Mer


Le site de Philippe de Magnée : Patrimoine musical de l’océan Indien



« Groupe folklorique Diego Garcia » [1975]


En 1989, au cours d’un reportage sur la communauté chagossienne à l’île Maurice, nous avons eu l’occasion de faire l’acquisition d’une cassette audio de ségas traditionnels de l’archipel des Chagos interprétés par les femmes du « Groupe folklorique Diego Garcia ».

Cette cassette aux allures artisanales est restée de nombreuses années dans nos cartons suite à plusieurs déménagements. Nous l’avons exhumée à l’occasion du passage de Philippe de Magnée par le Sud de La Réunion en ce mois de mars 2018. Et la voilà désormais accessible à tous sur filoumoris. Merci Philippe !

7LLM
Groupe folklorique de Diego Garcia : 1975

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter