Categories

7 au hasard 8 novembre 2013 : Révolution fiscale : les bonnets rouges déjà délavés ? - 23 mai 2015 : Bal Zétwal... dernié viraz ! - 21 juillet 2016 : Îles Vanille : refusons de payer le prix du sang - 7 mars 2014 : Symbole de l’autodéfense féminine, Yakiri Rubio est libre - 17 février : Chagos : « Nous faisons appel de la décision britannique » - 21 janvier 2014 : Solidarité avec Danio Ricquebourg ! - 22 août 2013 : La couleur retrouvée - 25 avril 2014 : Dodo, la légende plus forte que la science - 18 juin 2014 : Le Parc national n’a plus d’argent... - 11 janvier 2015 : Méandres géopolitiques, ou : comment peut-on être Charlie ? -

Accueil > 7 au menu > 7 à voir > Nuit du maloya : krazé, pilé, roulé, viré, tourné lo rin !

Palaxa, samedi 3 octobre

Nuit du maloya : krazé, pilé, roulé, viré, tourné lo rin !

2 octobre 2015
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le « peuple maloya » est invité à krazé, pilé, tapé, bouzé, dansé, roulé, viré, tourné lo rin ! Rendez-vous au Palaxa, ce samedi 3 octobre à 20h. Sur scène, 8 groupes ainsi qu’un invité surprise pour la seconde édition de la « Nuit du Maloya ».

Depuis plus de dix ans, les membres du groupe « Ras Maron » sillonnent La Réunion pour prêcher un maloya ancestral au travers de « kabar maron ». « Forts de leur succès, ces maloyeurs de l’underground ont décidé de se structurer pour passer du « fénoir » au « féklèr », explique Léo Mouniama, l’un des membres. Ma volonté est d’amener notre musique traditionnelle au plus haut niveau et de rassembler autour du “peuple maloya”. Je voulais créer un événement fort, festif et rassembleur ».

C’est alors qu’est créée l’association PAM pour « Poètes Artistes Marons ». Et « Pour l’Amour du Maloya », ce PAM devient un véritable collectif d’artistes issus d’horizons divers jusqu’à en faire un collectif plus global pour la préservation, la promotion et la transmission de la culture créole.

Pendant ce temps, le groupe « Ras Maron » poursuit sa carrière musicale avec, entre autres, la sortie d’un album en 2012 intitulé « Maloya Militan ». C’est ce militantisme qui a conduit à créer « la nuit du Maloya », un événement dont la 1ère édition a eu lieu au mois de septembre 2013.

La Cité des Arts soutient cette initiative et accueille la 2ème édition de la « Nuit du Maloya » sur la scène du Palaxa. Ce samedi 3 octobre 2015, le public est invité à venir « krazé, pilé, tapé, bouzé, dansé, roulé, viré, tourné lo rin ! »

Ce samedi 3 octobre, « vien défoul tout la nuit et partaz in bon l’ambians maloya » !

  • RAS MARON : Léo Mouniama et ses camarades préparent une tournée à Mayotte au mois d’octobre 2015.
  • GRAMOUN SELLO : Faut-il encore le présenter ? Le dernier grand maître du maloya fête cette année ses 35 ans de carrière. Âgé de 66 ans, Gramoun Sello n’a rien perdu de sa ferveur et aura l’honneur de monter sur scène ce samedi soir en clôture d’une nuit 100% maloya.
  • KILTIR : Le « speed maloya » de ce groupe traditionnel est toujours spectaculaire. Les représentations scéniques du groupe familial associent musique et danse à l’image des « servis kabaré ». Nono et ses complices poursuivent leur quête de transmission des traditions et de la culture réunionnaise.
  • ZANTAK : Autre groupe issu d’un héritage familial fort, c’est le groupe Zantak créé par des membres de la famille Gado. Le maloya est avant tout une affaire de quotidien, une musique que l’on chante et danse aussi intensément à la maison que sur scène.
  • TI MORIS EK NASYON KABARE : Il a fait son retour pour accompagner son fils lors de « maloya a ter ». Ti Moris et le groupe Nasyon Kabaré sont honorés de participer à cette nuit du Maloya. Pour Ti Moris, malgré une réputation qui n’est plus à faire, cette soirée sera une première, dans « une grande salle, sur une vraie scène » comme il l’exprime lui-même.
  • KALBAS : Créé depuis à peine 3 ans, le groupe saint-paulois, Kalbas, a su s’imposer comme un incontournable de la scène maloya. Du traditionnel au maloya électrique, les 8 membres du groupe ont à cœur de passer des messages de vie au travers de leur composition.
  • GENERATION PONT NEUVE : Jean-Pierre Gourville est le président fondateur de l’association Génération Pont Neuve. Voilà 20 ans que le groupe de maloya du même nom a été créé avec plusieurs dalons du quartier Prima à Saint-Denis. Depuis, Génération Pont Neuve ne cesse de sillonner l’île pour propager son « maloya création ».
  • BELINDA JUSTINE - Choriste pendant de nombreuses années de divers groupes et artistes locaux (College Brothers, Nicole Dambreville, Baster, Christine Salem...), Belinda Justine vole désormais de ses propres ailes. L’auteur-compositeur-interprète sera la touche féminine de la soirée !

Attention : travaux de la Cité des Arts. Le parking est temporairement déplacé à 50m plus loin dans la rue Léopold Rambaud.
www.palaxa.re - 02 62 92 09 90

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter