Categories

7 au hasard 8 septembre 2016 : Requins : « des drumlines pour sécuriser » - 9 avril 2014 : Le vote zorey n’existe pas - 2 décembre 2013 : L’ancêtre du surf est parmi nous (2) - 2 février 2013 : 2 février 1809 : de l’« England Forest » à l’île Bonaparte - 20 février 2015 : Anges et démons... l’esclavage vu par une petite fille - 14 janvier 2014 : Changement d’air(e) ? - 3 octobre 2013 : Les Réunionnais sont-ils écoutés ? - 9 septembre 2015 : Orange Mayotte : la justice passe mais la grève continue - 11 septembre 2013 : Premier CD pour Sofy Mazandira - 25 avril 2012 : « Statu quo, non. Réforme, oui » -

Accueil > Le monde > Montpellier : un commando tabasse des jeunes dans la fac de (...)

Violence

Montpellier : un commando tabasse des jeunes dans la fac de Droit

23 mars 2018
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Que s’est-il passé dans la fac de Droit de Montpellier, dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 mars ? Une courte vidéo tournée par une étudiante montre des jeunes passés à tabac par un commando d’une dizaine d’hommes encagoulés.


« Ils ont sorti tout le monde en frappant »


Beaucoup de Réunionnais étudient à Montpellier. Certains ont peut-être assisté à cette scène violente qui s’est déroulée dans la nuit du jeudi 22 au vendredi 23 mars, vers 1 heure du matin, dans la faculté de Droit, dont un amphithéâtre était occupé par des étudiants suite à la manifestation de ce jeudi 22 mars. Ils souhaitaient passer la nuit dans l’amphi jusqu’à l’assemblée générale prévue à 8h ce vendredi matin. Depuis plusieurs jours, les étudiants de Montpellier se mobilisent contre les réformes du bac et de l’université.

« Tout ce que je raconte, je l’ai vu, témoignage une étudiante dans un texte publié sur facebook. La fac de droit de Montpellier, l’UM3, était occupée par les étudiants. On était encore une cinquantaine dedans. Des hommes, une dizaine, en noir, masqués, avec des bâtons, des bouts de palettes sont entrés. Ils n’ont pas parlé. Ils ont sorti tout le monde, en frappant [les étudiants], en les matraquant au sol, en les traînant par terre. En les fracassant au sol, bordel de merde. C’est moi qui ai filmé. Ils ont poussé tout le monde dehors, en les frappant ».

« J’ai senti leurs coups sur mon corps »


« On n’était pas armés, on était bien plus nombreux qu’eux mais je ne sais pas comment on peut répondre à une telle violence. Il y a eu aussi des propos racistes de leur part ».

Suite à ce passage à tabac, plusieurs jeunes — au moins trois — ont été transportés à l’hôpital. Selon divers témoignages, cette opération d’évacuation musclée n’était pas pour déplaire au doyen de la faculté : « Le Doyen de la Fac de Droit était présent. (...) J’ai vu les portes de la fac se refermer, avec ces hommes à l’intérieur. (...) J’ai vu une amie au sol, en sang, avec le portail qui se referme sur ses jambes. (...) En arrière plan, j’ai vu l’administration qui était présente sur les lieux applaudir. Applaudir face au sang d’étudiants en lutte pour leurs droits. J’ai vu ces hommes qui voulaient casser des "gauchos", j’ai senti leurs coups sur mon corps. Trois étudiants sont partis avec les pompiers (...) à l’hôpital. C’est ce que j’ai vu. Je vous demande de demander des comptes à nos côtes. Parce que le sol de la fac de Droit est tâché du sang de jeunes. (...) Parce que la police n’a rien fait. Parce que j’ai peur, si c’est ça l’éducation nationale, si c’est ça la police qui est sensée nous protéger, si c’est ça, mon pays ! »


« Insultes à caractères racistes et homophobes »


« Plusieurs étudiants ont été blessés, des insultes à caractères racistes et homophobes ont été proférées », dénoncent conjointement des organisations syndicales dont la CGT, FO, la FSU et Solidaires. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, vendredi 23 mars, le syndicat « Sud/Solidaires 34 étudiants » réclame le renvoi du doyen Philippe Pétel. La Ligue des Droits de l’Homme a elle aussi réagi demandant l’ouverture d’une enquête.

7 Lames la Mer


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter