Categories

7 au hasard 22 septembre 2013 : Patrimoine : « il ne faut pas se taire ! » - 15 novembre 2013 : Sapin ou le ministre du Capital - 31 janvier 2013 : 31 janvier 1865 : abolition de l’esclavage aux Etats-Unis - 10 septembre 2013 : « Beauty Queen Mauritius » : c’est « soft » mais ça coince - 12 avril 2014 : Kiev : les nazis ouvrent un « centre international »... qui brûle - 21 juillet 2015 : Baleines : dites-leur « bye bye… » - 25 juin 2015 : Hermès : luxe et sadisme - 25 février 2014 : Cet inconnu nommé Waro... - 18 mai : Butor 1930 : chez Mam’zelle Zizi, pension tout confort - 15 novembre 2013 : Y’a bon l’UMP -

Accueil > Océan Indien > La mystérieuse aventure malgache d’Alfred Hitchcock

Madagascar

La mystérieuse aventure malgache d’Alfred Hitchcock

13 août 2017
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Aventure malgache » est sans doute l’un des films les plus mystérieux d’Alfred Hitchcock. Interdit pendant 50 ans par les autorités britanniques, il n’a pas été tourné à Madagascar... et avait été condamné aux flammes par la censure.


La commande n’avait pas été respectée...


« Aventure malgache » a été tourné en 1943 par Alfred Hitchcock dans les studios de Welwyn en Grande Bretagne, et produit en 1944.

« Je sentais le besoin d’apporter une petite contribution à l’effort de guerre, car j’étais à la fois trop âgé et trop gros pour prendre du service dans l’armée », précise Alfred Hitchcock. Sa contribution se traduira par la réalisation de deux courts métrages de propagande pour le ministère de l’Information britannique : « Bon voyage » et « Aventure malgache ».

Ces deux courts métrages devaient soutenir et exalter la résistance française. Ils sont désormais réunis dans un coffret DVD.

Mais le résultat ne plut guère aux autorités britanniques, qui estimèrent que la commande n’avait pas été respectée...

Réunion au sein de la résistance à Madagascar. "Aventure malgache", 1944.

Un « Hitchcock » sans apparition d’Hitchcock


Pourquoi « Aventure malgache » est-il l’un des plus mystérieux films d’Alfred Hitchcock ?

« Bon voyage » et « Aventure malgache » sont les deux seuls films tournés en français — et sous-titrés en Anglais — par Hitchcock (qui n’apparaît dans aucun des deux).

Le maître du suspens a fait appel aux artistes et techniciens français réfugiés à Londres et réunis au sein de la troupe appelée « Théâtre Molière » et fondée en 1943 par « Les comédiens français libres », sous la direction de Paul Bonifas (1902 - 1975), de la Comédie Française.

"Aventure malgache", 1944.

Deux mois de tournage dans des conditions difficiles


Paul Bonifas interprète le rôle de Michel, directeur de la Sûreté Générale de l’île, dans « Aventure malgache ».

Le tournage de ces courts métrages dure deux mois dans des conditions difficiles : Hitchcock dispose de très peu de moyens (pour cause de guerre) et Londres subit des bombardements dans le même temps.

Le manque de moyens se ressent particulièrement à travers « Aventure malgache » : on est bien loin de la Grande Île puisque le tournage se déroule en Grande Bretagne. La plupart des scènes sont, pour cette raison, filmées en intérieur.

"Aventure malgache", 1944.

Une « des possessions les plus lointaines de l’empire français »


Seule une séquence en extérieur est intercalée à la 27ème minute, figurant le débarquement des Britanniques à Diego Suarez, le 4 mai 1942.

Dans le texte d’introduction qui défile à l’écran, Madagascar est décrite comme l’une « des possessions les plus lointaines de l’empire français ».

La concurrence coloniale larvée entre la Grande Bretagne et la France trouve un terrain d’expression symbolique à travers « Aventure malgache », donnant même lieu à quelques répliques de nature à fâcher les oreilles françaises.

Ainsi le personnage principal, Paul Clarus — qui joue son propre rôle : un avocat impliqué dans l’organisation de la résistance à Madagascar — justifie-t-il son ralliement aux Anglais par le fait qu’il préfère « plier le genou devant eux plutôt que devant les Allemands ». Un autre personnage — Michel, interprété par Paul Bonifas — rappelle que « les Anglais ont déjà volé à la France les Indes et le Canada ».

Séquence extérieure. "Aventure malgache", 1944.

« L’autonomie politique et économique de Madagascar ! »


Des dialogues percent aussi les dissensions entre Français, partagés entre ceux qui se sont rangés sous l’autorité de Vichy d’un côté et de l’autre, ceux qui ont choisi la résistance.

Ajoutons à tout cela le vibrant message de « Radio Madagascar Libre », lancé sur les ondes — depuis un navire dans l’océan Indien — par Paul Clarus, incitant à la décolonisation : « Allons amis, proclamez l’autonomie politique et économique de Madagascar, et rangez-vous aux côtés des Alliés ! »

Dès le début, ce film est désapprouvé par les représentants à Londres de la résistance française. Les autorités britanniques décident même de le détruire : il porte donc la mention « À brûler ». Mais personne ne craquera l’allumette...

A gauche : Paul Clarus dans son propre rôle. A droite : Paul Bonifas dans le rôle d’un acteur...

« Aventure malgache » subira l’auto-censure britannique


Pendant 50 ans, « Aventure malgache » subira ainsi l’auto-censure britannique, ceci afin de ne pas attiser la susceptibilité française. Et même lorsque l’acteur principal, Paul Clarus — né le 1er janvier 1895 en Algérie sous le nom de Jules François Clermont —, s’adresse par écrit aux Archives Nationales Britanniques pour obtenir une copie du film en 1957, il essuie un refus.

Le texte d’introduction qui défile sur l’écran plante le décor et l’intrigue : « Londres, 1944. Une poignée de comédiens réunis à Londres avait été chargée par les autorités militaires françaises de former une troupe, de présenter des spectacles pour les soldats, pour les civils et aussi pour ces nombreux Anglais qui aiment la France et la connaissent. L’un des acteurs de cette troupe était jusqu’à la guerre avocat à Madagascar... Mais écoutez son histoire ».

"Aventure malgache", 1944.

Le mystère restera entier


Il semblerait qu’Hitchcock se soit inspiré de l’histoire de Jules François Clermont (nom de scène : Paul Clarus), avocat français, installé à Madagascar, emprisonné par des partisans de Vichy, qui parvient à s’échapper et après bien des péripéties, rejoint les acteurs du « Théâtre Molière » à Londres.

Mais, le mystère restera entier à ce sujet puisqu’une autre hypothèse prétend que ce sont les souvenirs de l’acteur Claude Dauphin (1903 - 1978) qui auraient alimenté le scénario d’« Aventure malgache ».

7 Lames la Mer


Aventure Malgache by harmelle100


7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter