Categories

7 au hasard 30 avril 2014 : Une seule parlementaire réunionnaise vote contre l’austérité - 7 mai 2016 : « De telles pratiques nous font tous vomir » - 21 janvier 2014 : Solidarité avec Danio Ricquebourg ! - 19 septembre 2015 : Pas besoin ou la peur Titâne, le vilain bébète... (2) - 16 avril 2014 : Des pesticides dans les brèdes - 4 avril 2013 : Soutien à Julian Assange, candidat au Sénat australien - 3 janvier 2014 : Des pirates d’élite pour la NSA - 27 mars 2013 : Si la pa maloya, nou maladé - 15 octobre 2015 : Chagos : compte à rebours en « zone de guerre » - 14 février 2014 : « Pourquoi La Réunion devrait-elle faire la promotion de Maurice ? » -

Accueil > Le monde > Bœuf d’enfer dans un train : 75 millions de vues

Musique, transport & vidéo

Bœuf d’enfer dans un train : 75 millions de vues

24 mai 2016
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

En un mois, la vidéo d’un époustouflant bœuf improvisé dans le train rapide de Francfort (Allemagne) a été visionnée plus de 75 millions de fois rien que sur Facebook. Focus sur un moment magique. Jouissif. Trois anges de la soul sont passés : Heidi, Anna et Ozzy.

Train rapide de Francfort. A la guitare, Anna Guder. Assise sur son cajón, le "phénomène" Heidi Joubert. Image extraite de la vidéo.

Il y a un peu plus d’un mois, certains passagers d’un train rapide de la région de Francfort (Allemagne) ont eu la chance de monter dans le bon wagon. Ceux qui sont restés sur le quai ce soir-là ont raté un moment d’exception. Reconstitution des faits...

Dans ce wagon magique filant au milieu de la nuit, se trouvent notamment Heidi Joubert, Britannique d’origine sud-africaine, Anna Guder, Allemande et Jan Moeller, Allemand.

Dans le même wagon, prend place un Maltais nommé Ozzy Lino. Inconnu des trois premiers.

Heidi Joubert, prodigieuse artiste et son instrument fétiche : le cajón. On trouvera quelques similitudes avec le roulèr réunionnais. Photo : page Facebook de Heidi Joubert.

À 28 ans, Heidi Joubert est une virtuose : chanteuse dotée d’une voix aux accents blues, musicienne, géniale percussionniste. L’instrument avec lequel elle fait véritablement corps est un cajón, d’origine péruvienne et issu de l’histoire de l’esclavage.

Il s’agit d’une « caisse de résonance ». Au 18ème siècle, les esclaves utilisaient les caisses destinées à la cueillette de fruits ou à la pêche, pour faire des percussions.

Heidi Joubert et son cajón. Photo : page Facebook de Heidi Joubert.

Et comme une correspondance par delà l’espace et le temps, on joue du cajón comme on joue du roulèr à La Réunion : même position.

La plupart du temps pieds nus, Heidi Joubert chevauche donc son cajón et c’est tout son corps qui produit la rythmique. Elle est la figure de proue de la formation « Fernando’s Kitchen ».

Anna Guder, 23 ans, — alias « Kiddo Kat » — est une chanteuse, guitariste et compositrice. Talentueuse.

Anna Guder, alias « Kiddo Kat ». Photo : page Facebook.

Anna et Heidi se sont rencontrées quelques jours auparavant à l’occasion du festival Musikmesse de Francfort.

Les deux nouvelles amies décident de profiter de ce voyage en train pour interpréter à leur manière un « Kiss » de Prince, bien cadencé, débridé, syncopé à souhait : Heidi est au cajón, Anna à la guitare.

Leurs voix s’accordent à merveille. Leur fougue, leur talent et le plaisir irrésistible qu’elles prennent à jouer et à improviser submergent rapidement le wagon. Vague de chaleur.

Train rapide de Francfort. Anna Guder & Heidi Joubert. Image extraite de la vidéo.

C’est alors que Jan Moeller, lui aussi musicien, entre en jeu. Il prend une initiative qui va changer le cours des choses pour trois personnes dans ce wagon : il filme la scène à l’aide de son smartphone. Et cette vidéo va connaître un succès phénoménal sur les réseaux sociaux.

Revenons dans le wagon-musique. La vague atteint bientôt un voyageur, assis non loin. Au bout de deux minutes, il n’y tient plus : il donne de la voix. Et quelle voix ! Groove de rap. « Killer Rap » précise Heidi Joubert.

Ce nouveau protagoniste du bœuf endiablé s’appelle Ozzy Lino. C’est un artiste : chanteur, auteur-compositeur ; de son vrai nom Jewls Verse.

A gauche : Ozzy Lino dans le train rapide de Francfort. Bluffant ! Image extraite de la vidéo.

L’enthousiasme de ses trois-là est viral. L’ardeur qu’ils insufflent dans cette séquence spontanée, l’euphorie qui transparaît de ces images, les applaudissements des passagers peuvent se résumer ainsi : jouissif.

« We were on FIRE », raconte Heidi Joubert sur sa page Facebook.

Puis chacun reprend sa route dans la nuit. Mais l’histoire ne s’arrête pas là...

Heidi Joubert. « Fernando’s Kitchen ». Photo : page Facebook.

La vidéo de ce instant magique est postée sur les réseaux sociaux, essentiellement Facebook et Youtube. Et elle provoque un rare engouement.

Elle est même reprise et partagée par « Graffiti Kings », site spécialisé en street-art.

Au bout de quelques jours, la vidéo est devenue un hit sur Internet ; rien que sur Facebook, elle a été visionnée plus de 50 millions de fois (21 avril). Aujourd’hui (24 mai), le compteur indiquait 75 372 682 vues à 18h34.

La presse internationale s’empare du phénomène et des trois icônes qui l’incarnent. Heidi, Anna et Ozzy sont stupéfaits par l’ampleur imprévisible de cette aventure qui ressemble bien à un conte de faits modernes...

Depuis, les trois artistes ont eu à nouveau l’occasion de jouer ensemble.

Face à l’euphorie générale qui entoure la vidéo et ses protagonistes, les rumeurs entrent dans la danse allant jusqu’à insinuer que « c’est un coup monté » et qu’il n’y a aucune improvisation dans cette histoire.

Pour notre part, nous avons la candeur de croire à la véracité des faits tels qu’ils sont rapportés et commentés sur les réseaux sociaux par Heidi, Anna, Ozzy et le caméraman Jan Moeller. Et au fond, qu’importe qu’il y ait ou non mise-en-scène : on aime !

Heidi Joubert, Anna Guder et Ozzy Lino se souviendront longtemps de ce train filant dans la nuit qui a bouleversé leurs vies, de cet instant hors du temps, de ce rythme spontané. Et nous avec eux !

Des transports comme celui-là, ça n’arrive pas tous les jours.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter