Categories

7 au hasard 23 octobre 2014 : Interdit bann bourrique ! - 15 juillet 2014 : Fragments de l’intimité d’une case créole disparue... - 26 juillet 2013 : L’autonomie... 1, 2 & 3 - 8 septembre 2013 : Autopsie d’un couple - 15 mars 2015 : L’esclave Cimendef ferait-il l’objet d’un déni ? - 2 mai 2014 : Grand Raid et Parc National sont-ils compatibles ? - 24 août 2014 : La Réunion Alcatraz - 9 avril 2014 : Le vote zorey n’existe pas - 22 janvier 2016 : « Vollard : on regrettera, un peu tard, d’avoir fait mourir ses créateurs » - 18 juin 2013 : Turquie : le silence contre la violence -

Accueil > Perle & Fagnomba : le combat continue ! > "We support Perle and Fagnomba"

Fort-Dauphin (Madagascar), 47ème jour de prison pour Perle et Fagnomba

"We support Perle and Fagnomba"

27 avril 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Elle semble garder le moral mais est amaigrie. Perle Zafinandro-Fourquet a reçu ce jour (27 avril) la visite de son mari, Martin Fourquet. Cette franco-malgache de 46 ans est emprisonnée depuis 47 jours à Fort-Dauphin, avec le noyau dur de l’association qu’elle préside, « Fagnomba » (Entraide). Le combat de Fagnomba pour aider les villageois expropriés par le trust minier QMM/Rio Tinto, est, selon toute vraisemblance, à l’origine de l’arrestation et de l’incarcération de ces militants. Mardi 30 avril, Perle sera présentée devant la justice malgache, qui décidera de son sort.


47 jours dans la prison de Tolagnaro (plus connu sous le nom colonial de Fort-Dauphin). 47 nuits à croupir dans des conditions de détention particulièrement éprouvantes. A clamer son innocence. A espérer. Perle Zafinandro-Fourquet tient bon. Amaigrie, elle semble cependant garder le moral. « Nous attendons mardi avec impatience », confie son mari, Martin Fourquet, qui est arrivé à Fort-Dauphin ce jour. Ce mardi 30 avril, Perle sera effectivement présentée devant la justice malgache.

Que reproche-t-on à cette franco-malgache, mère de quatre enfants ?

Officiellement, Perle Zafinandro-Fourquet et une quinzaine de militants de Fagnomba ont été arrêtés le 11 mars à Fort-Dauphin suite à un cambriolage (vol de matériel, notamment trois disques durs) intervenu le 27 février, dans un bureau de la Commission électorale nationale indépendante de transition (CENIT). Niant toute implication dans ce cambriolage, les membres de Fagnomba ont malgré tout été incarcérés le 12 mars. Une dizaine d’entre eux a été libérée au bout d’une semaine mais Perle Zafinandro-Fourquet et six membres de Fagnomba sont toujours maintenus derrière les barreaux. Depuis 47 jours.

Environnement malmené

Il apparaît de plus en plus évident que ces incarcérations ont pour objectif de neutraliser le « noyau dur » de Fagnomba, à quelques semaines des élections présidentielles de juillet. En tenant tête au trust industriel QMM (Qit Minerals Madagascar) — filiale detenue à 80% par Rio Tinto [1] et à 20% par l’Etat malgache — Fagnomba et, particulièrement, sa porte-parole, Perle Zafinandro-Fourquet, se trouvent engagées dans un combat contre un géant mondial de l’industrie. Depuis trois ans, Fagnomba milite auprès des villageois d’Anosy, expropriés par QMM, qui exploite dans la région un minerai utilisé notamment dans la fabrication de peintures : l’ilménite. L’ilménite de Madagascar est recherchée pour sa teneur en bioxyde de titane de 60%, qui lui confère une qualité supérieure à celle de la plupart des autres gisements dans le monde.

Le combat de Fagnomba tient essentiellement en trois points : le droit à une indemnisation décente des propriétaires terriens expulsés de leurs terres pour le besoin de cette firme (beaucoup n’ont jamais été payés) ; l’embauche de travailleurs locaux au sein de cette société ; la protection de l’environnement, malmené durement (les poissons disparaissent depuis l’installation d’un barrage...).

We support Perle and Fagnomba

A La Réunion, la famille et les proches de Perle Zafinandro-Fourquet tentent d’alerter l’opinion internationale. Un comité de soutien intitulé « Libérez Perle et Fagnomba » a été créé le 12 avril dernier. Un groupe de sympathisants établis aux Etats-Unis s’est d’ailleurs manifesté à travers un message publié sur la page Facebook de soutien à Perle et à Fagnomba : « We are in America and we support Perle Zafinandro Fourquet and Fagnomba. Who is fighting for the human right. Against QMM or RIO TINTO. Who digging mine in Fort-Dauphin Tolagnaro MADAGASCAR ».

Risques quotidiens pour sa vie

Des courriers ont été adressés par le comité de soutien aux élus de Madagascar et de La Réunion afin de les sensibiliser à la situation de Perle et de Fagnomba. La soeur de Perle, Olga Zafinandro, a pour sa part adressé une lettre au Ministre des outremer, Victorin Lurel, dans laquelle elle insiste sur les conditions d’incarcération de Perle : « le régime carcéral qui est appliqué à ma sœur comporte des risques quotidiens pour sa vie, sa santé et son équilibre psychologique. Aux conditions déplorables et violentes qui caractérisent les prisons malgaches, s’ajoute une série de pressions, d’intimidations et de restrictions, portant notamment sur l’alimentation de la détenue ».

7 Lames la Mer

Pour signer la pétition, cliquer ici.

L’interview de Perle Zafinandro-Fourquet par Enquête Prod (2012)


Je veux ma part de Terre - Teaser 1 by EnQueteProd
Extrait du documentaire « Je veux ma part de terre » réalisé par http://www.enqueteprod.com/

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter