Categories

7 au hasard 15 octobre 2015 : Chagos : compte à rebours en « zone de guerre » - 2 octobre 2016 : Le dernier foutan de Sitarane - 5 mars 2013 : Créolie, culture et identité - 20 avril 2016 : Route du Littoral : le point de « non-retour » serait 2018 - 20 juillet 2014 : 814 millions pour l’emploi OUI, pour le patronat NON ! - 25 août 2015 : Putain, qu’elle est belle, cette photo ! - 20 avril 2018 : Akon sur Crowdaa en exclusivité : La Réunion avant le reste du monde - 12 juin 2015 : SPEC-TA-CU-LAI-RE ! - 15 janvier : A l’île Maurice, un mariage sous les plus favorables auspices - 9 mars 2013 : Une île portée disparue au Sud de La Réunion -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > 7 écrit ici > Rouz Noël Larényon, pa blan !

Koulèr...

Rouz Noël Larényon, pa blan !

12 décembre 2013
Brigitte Croisier
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Noël réunionnais est rouge... Ici, la sève se donne à l’œil nu dans le rouge des flamboyants, le goût de l’été se savoure dans le rouge des letchis.

Photo IPR.

Tout le monde s’émerveille du flamboiement resplendissant des flamboyants. Partout, sur le bord du chemin, ils offrent leur éclat à nos yeux éblouis, ils proposent leur ombrage quand l’ardeur du soleil est trop intense, ils amusent les marmay jouant à une batay kok pacifique.

En France et en Europe, on a recours au sapin vert et aux boules rouges pour mettre un peu de couleur et de chaleur dans la froide grisaille. Ces couleurs symbolisent la permanence de la vie qui sommeille sous le tapis neigeux, en attendant le printemps et la renaissance.

Photo IPR.

Ici, la sève se donne à l’œil nu dans le rouge des flamboyants, le goût de l’été se savoure dans le rouge des letchis. Et puis, le vert foisonne en abondance, il recouvre la terre, conquiert les ravines, se marie avec le rouge des fleurs de flamboyants.

Le Noël réunionnais est rouge, jusqu’aux pétards chinois qui font éclater leur pétarade de joie. Les « sapins de Noël », ils sont dans la nature, partout.

Photo IPR.

Alors, pourquoi ces substituts artificiels de neige ? Pourquoi ces flocons dans les vitrines ? Mimétisme de l’assimilation ? Avatar de l’exotisme ? Entre l’envie d’être pareil aux pays du Nord qui se donnent comme modèle et le désir de ce qu’on n’a pas oubliant ce qu’on a la chance d’avoir, à chacun et chacune d’interpréter, à chacun et à chacune ses préférences.

Quant à moi, je préfère les couleurs que nous offre généreusement La Réunion à Noël et aussi en d’autres saisons :

Brigitte Croisier

Photo IPR.

Brigitte Croisier

Photo IPR.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter