Categories

7 au hasard 10 septembre 2016 : Attention, ce film est un chef d’œuvre - 20 février 2014 : Ce que parler veut dire (1) - 9 mars 2013 : Vers une nouvelle politique des cadres ? - 8 septembre 2015 : Pour la photo, une journaliste tabasse des réfugiés... - 19 septembre 2013 : Le savon d’Alep ne coule pas ! - 24 février 2014 : Les enfants de la croix ? - 6 septembre 2015 : Droite réunionnaise : sueurs froides et larmes en perspective… - 7 avril : Cuisine réunionnaise : des plats de rézistans ? - 17 décembre 2015 : Expédite Laope-Cerneaux : « ce que je dois à Clotilde et à Maxime » - 10 septembre 2013 : « Beauty Queen Mauritius » : c’est « soft » mais ça coince -

Accueil > La Réunion > 7 en campagnes > « Le développement, pas la dynastie »

Sainte-Marie : Mario Lechat et Valérie Vitry candidats

« Le développement, pas la dynastie »

6 février 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« La politique n’est pas un bien de fonds. Ce qui est en train de se passer à Sainte-Marie est au contraire de toutes les valeurs que nous portons », martèle Thierry Robert, qui présentait aujourd’hui les candidats du LPA, Valérie Vitry et Mario Lechat, qui affronteront les candidats UMP sur le canton de Sainte-Marie.

Valérie Vitry et Mario Lechat, candidats LPA pour un "véritable programme de reprise économique". Photo 7 Lames la Mer

Ni « fils de », « ni parachuté » : c’est une troisième voie que Valérie Vitry et Mario Lechat ont souhaité proposer aux électeurs de Sainte-Marie en présence de Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu. Fustigeant un maire « absent », occupé à « placer son fils », quatrième adjoint et candidat d’ores et déjà investi par l’UMP aux élections départementales, Mario Lechat a voulu « alerter les Sainte-Mariens » : « l’élection dépasse le cadre de la départementale », souligne le conseiller municipal d’opposition LPA. « Sainte-Marie est un canton monocommunal. Jean-Louis Lagourgue veut le léguer à son fils comme un bien de fonds, après un quart de siècle de pouvoir. La dynastie va-t-elle continuer, encore et encore ? ».

« Un véritable programme de reprise économique »

Une « dynastie » qui incarne la « relégation de Sainte-Marie » selon Mario Lechat : « Aquanor, les structures de loisir, l’économie, c’est pour les autres communes de la CINOR. Je ne voudrais pas que Sainte-Marie n’hérite que de déchetteries, stations d’épurations, cimetières intercommunaux ».

Selon Mario Lechat, la candidature de Christian Annette, « le frère du maire de Saint-Denis », ne constitue pas une alternative crédible. « Le but est d’annexer Sainte-Marie à Saint-Denis, et tout le monde l’a compris. Christian Annette a été massivement rejeté par la population lors des dernières élections ». Sainte-Marie doit être orienté vers un « véritable programme de reprise économique » précise le candidat LPA, acteur bien connu de l’économie réunionnaise.

« Je suis inquiète de la baisse des dotations au Département »

« C’est cela la politique autrement : sortir de la passation de pouvoirs entre rentiers de la politique. Je ne vis pas de la politique, ma colistière ne vit pas de la politique ». Pour « relancer Sainte-Marie », Mario Lechat assure avoir « une foule d’idées en tête », portant notamment sur le développement des infrastructures aéroportuaires, des Hauts et sur le développement d’un « véritable secteur artisanal ».

C’est un argumentaire plus social qu’a mobilisé sa co-titulaire Valérie Vitry : « infirmière libérale, je suis confrontée tous les jours aux difficultés des gens. Dans mon métier, il faut aussi bien savoir administrer des soins qu’aider les personnes fragiles, les personnes âgées. Souvent, les gens ne savent pas lire, rencontrent de graves problèmes matériels. Dans ce contexte, je suis inquiète de la baisse des dotations au Département, et du futur de son action sociale ».

« Une nouvelle génération est en train de se lever »

Thierry Robert, qui avait fait le déplacement pour l’occasion a tenu à « saluer » l’engagement des deux candidats. « Depuis le lancement du LPA , nous combattons l’idée selon laquelle la politique est un « bien de fonds », un héritage que l’on transmet de père en fils, un bien familial. Ce qui se passe à Sainte-Marie est au contraire de toutes les valeurs que nous portons ». Une critique du clanisme que le LPA est le seul à porter selon le député-maire de Saint-Leu, qui n’hésite pas à qualifier son parti de « seule alternative au clivage dépassé entre la droite et la gauche ».

« Sainte-Marie a de la chance », affirme Thierry Robert, félicitant les candidats. « À Sainte-Marie comme ailleurs, la population en a assez de la politique faite par des rentiers. Ici comme ailleurs, une nouvelle génération est en train de se lever, qui veut revenir à la politique sur des bases saines ».

Geoffroy Géraud Legros

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter