Categories

7 au hasard 29 janvier 2014 : Portez votre fœtus autour du cou... - 22 décembre 2015 : Piaf, Cocteau : nos vies à tous sont des romans - 8 novembre 2013 : Révolution fiscale : les bonnets rouges déjà délavés ? - 3 février 2015 : Les mystères de la Maison Timol... - 28 avril 2016 : Chute vertigineuse et vidéo addictive - 3 février 2013 : Océan India ? Océan Indian ? - 20 octobre 2014 : « Lait sacré », l’antidote… - 31 mai 2013 : Congrès de la FIFA : 10 syndicalistes arrêtés - 4 avril 2014 : « Ce Gouvernement n’est là que pour le spectacle » - 18 juillet 2013 : Roule pou nout toute, sinonsa laisse anou roulé -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Tribunes Libres > Sapin ou le ministre du Capital

Tribune Libre

Sapin ou le ministre du Capital

15 novembre 2013
Perceval Gaillard
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Voilà donc le représentant officiel de la Troika (commission européenne, FMI, Banque Mondiale) au sein du gouvernement français, qui se partage le titre de porte parole du MEDEF avec son collègue de Bercy, en visite officielle de deux jours sur notre île.

Jamais un ministre « socialiste » du Travail n’a aussi mal honoré la titulature de son ministère, à tel point que l’on pourrait le rebaptiser Ministre du Capital mais certainement pas des travailleurs. Quel culot que d’évoquer la dureté des conditions de travail et les nombreux accidents occasionnés par le non respect des conventions collectives à La Réunion lorsque l’on s’est couché à ce point face aux grands patrons lors de la négociation sur l’ANI, l’accord MADE IN MEDEF.

Quelle absence totale de projet, et de scrupules, que de venir avec pour seule et unique réponse à la crise économique profonde que traverse notre île les sempiternels emplois aidés qui, aussi importants soient-ils, sont amplement insuffisants. Avant la crise des subprimes de 2008, le secteur marchand créait 5000 emplois par an à La Réunion, il en crée péniblement un millier par an depuis. Les Réunionnais paient au prix fort une crise dont ils ne sont pas responsables. Et vous que faites-vous face à ce système financier qui nous plonge chaque jour un peu plus dans l’abîme ? Vous continuez à appliquer docilement les politiques d’austérité dictées par vos maîtres pour rembourser des intérêts extorqués par les grands groupes bancaires, bafouant au passage la quasi-totalité de vos engagements de campagne et plongeant ainsi une grande partie de votre électorat populaire dans la misère — et la colère — la plus noire… brillante politique que cela assurément, Monsieur le Marquis.

Au nom des dizaines de milliers de Réunionnaises et Réunionnais qui ont voté pour le changement en mai 2012, au nom du Parti de Gauche qui a contribué massivement, avec les autres formations du Front de Gauche, à votre élection et au nom de l’ensemble de la population réunionnaise laissée à l’abandon par votre politique ultralibérale : nous vous rappelons solennellement, M. le Ministre du Capital, les engagements de campagne de M. Hollande. Où sont-ils ? Qu’en avez-vous fait ? Justice fiscale, renégociation du traité européen, droit de vote des étrangers, accord MADE IN MEDEF, augmentation de la TVA, reconversion écologique… autant de reniements, autant de trahisons et la liste n’est pas exhaustive !

Six mois avant des élections européennes capitales pour renverser la main mise de la finance et des multinationales sur les gouvernements européens qui négocient, en tout secret et dans le dos des peuples, un traité de libre échange avec les Etats-Unis (le Grand Marché Transatlantique) aux conséquences désastreuses pour l’Europe, la France et La Réunion : nous appelons les électeurs réunionnais à sanctionner massivement dans les urnes lors du prochain scrutin européen ce gouvernement de la honte et à porter leurs suffrages sur la seule alternative européenne crédible qui réconcilie l’idéal européen avec les exigences de justice sociale et d’égalité : la Nouvelle Gauche Européenne dont le Front de Gauche est une composante essentielle.

A titre personnel, mais je pense refléter l’état d’esprit de nombre de camarades et d’électeurs traditionnels de la gauche, je ne voterai plus jamais pour un candidat ou une candidate représentant le Parti « Socialiste » : plus jamais ! Malgré votre conversion de plus en plus évidente à l’économie de marché et votre servilité de plus en plus affirmée face à ce capitalisme financier prédateur, nous avions toujours fait preuve de discipline au deuxième tour pour faire barrage à la droite mais ce temps est définitivement résolu : vous faites la même politique économique et sociale que l’UMP alors pourquoi continuer à nous déshonorer en votant pour vous, Monsieur le Ministre du Grand Capital ?

En attendant votre petite escapade bourbonnaise ne trompera personne : vous n’avez rien d’autres à nous proposer que des mesures cosmétiques, assorties de l’éternel couplet moralisateur et culpabilisant du pouvoir central, qui ne masquent pas votre totale incompétence à gérer une crise dont les principaux responsables vous tiennent en laisse avec votre accord, et votre plus grand plaisir visiblement. Honte sur vous qui maniez la rhétorique traditionnelle de la gauche, et jouez sur les valeurs et l’héritage de votre parti, pour mieux nous faire avaler des couleuvres chaque jour de plus en plus grosses.

Prenez garde, Monsieur le Ministre des Capitalistes, car le peuple de gauche est en pleine indigestion depuis un an et demi et vous n’êtes pas sans savoir que les principaux responsables de cette indigestion seront les premiers à être balayés par la colère du peuple, comme cela s’est toujours produit dans l’histoire de notre pays.
Vive la République, Vive la Réunion, Vive l’Ecosocialisme !
Place au Peuple !

Perceval Gaillard
Militant du Parti de Gauche à La Réunion

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter