Categories

7 au hasard 7 juillet 2013 : Le village aux quatorze chats - 23 septembre 2013 : Guerre en Syrie... un jeu vidéo ? - 15 septembre 2016 : Saint-Denis 1937 : la petite marchande de poissons - 28 novembre 2015 : Urgence pour quel cap politique ? - 20 novembre 2014 : « Lil La Rényon dopi Léspas », Français-Russe-Anglais... et Kréol ! - 3 février 2014 : Le monopole triomphe sans combattre - 29 septembre : 1929 : la plage où l’on ne craignait pas les requins - 4 août 2013 : Mugabe réélu dès le 1er tour - 21 juin 2015 : Lucien Putz : « Le blues soigne les blessures, le séga aussi » - 16 octobre 2013 : Coup de gueule contre ceux qui « OZE » ! -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Marc-Antoine Jamet, son monde et le nôtre

Tribune Libre de Perceval Gaillard

Marc-Antoine Jamet, son monde et le nôtre

27 février 2017
Perceval Gaillard
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Acteur majeur, malgré lui, du documentaire « Merci Patron ! », Marc-Antoine Jamet s’est fendu d’un tweet aussi injurieux qu’indécent au sujet de la victoire de François Ruffin aux Césars. Soutien de Benoit Hamon, il incarne à merveille la collusion entre le PS et les milieux d’affaires.

Le tweet de Marc-Antoine Jamet, suite à la cérémonie des César qui a vu la victoire de "Merci patron !", documentaire de François Ruffin.

Directeur de cabinet de Laurent Fabius


Fils d’un journaliste du Figaro (Dominique Jamet) et d’une comédienne du « Théâtre du Soleil » (Françoise Jamet), Marc-Antoine Jamet est également le neveu d’Alain Jamet, membre fondateur du FN. Après avoir fréquenté Sciences-Po et l’ENA, il débute sa carrière administrative à la Cour des Comptes où il prend rapidement du galon.

Dans le même temps, il entame une carrière politique en se plaçant sous le haut patronage de Laurent Fabius dont il devient directeur de cabinet lorsque celui-ci était président de l’Assemblée nationale (1997-2000) puis conseiller spécial du Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (2000-2001).

Marc-Antoine Jamet, compte twitter.

Soutenu par le « Duc de Normandie »


Il mène parallèlement une belle carrière d’apparatchik au sein du PS, gravissant un à un les échelons (trésorier national, membre du Conseil National puis secrétaire de la fédération socialiste de l’Eure depuis 2012).

Soutenu par le « Duc de Normandie », Marc-Antoine Jamet est élu en 2001 maire du Val-de-Reuil dans l’Eure, plus jeune commune de France.

Vice-président du Conseil Régional de Haute-Normandie, en charge des finances et du budget, entre 2004 et 2015, il est désigné à l’unanimité président de la commission des finances de la nouvelle Région Normandie… pourtant passée à droite suite à la victoire d’Hervé Morin en 2015. La chose paraît pour le moins étonnante à première vue mais elle s’éclaire lorsque l’on s’intéresse à son parcours d’homme d’affaire.


Un homme d’affaire influent…


L’homme n’est pas n’importe qui en effet. Secrétaire général de LVMH depuis 2001, il en est également le directeur immobilier en charge du patrimoine. Vice-président de la Fédération des industries de la parfumerie (FEBEA) depuis 2002, il a également été président de l’Union des fabricants (Unifab), principale association européenne chargée de la lutte contre la contrefaçon, entre 2001 et 2010.

Visiblement doté du don d’ubiquité, Marc-Antoine Jamet trouve le temps d’être également administrateur de plusieurs entreprises parmi lesquelles on peut citer la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), Paris Tech Review ou les Parfums et Cosmétiques Dior… tout en étant PDG du jardin d’acclimatation depuis 2004 et du CNED depuis 2012 !

François Ruffin, compte Twitter.

… qui se fait piéger comme un enfant dans « Merci Patron ! »


Aussi puissant soit-il, cet homme est devenu la risée de la France entière après s’être fait piéger comme un enfant par l’équipe de Fakir dans « Merci Patron ! ». Auteur de ce documentaire centré autour de la fermeture d’une usine par Bernard Arnault en Picardie, le réalisateur s’évertue à faire payer LVMH pour éviter à la famille Klur de perdre sa maison.

Après de multiples péripéties, Marc-Antoine Jamet apparaît à l’écran pour éviter la perturbation de l’assemblée générale de LVMH. Loin de s’imaginer qu’il mordait ainsi à l’hameçon tendu par Ruffin et son équipe il a, par ses propos, rendu possible la diffusion du film et le fait que les Klur gardent l’argent versé. Un véritable fiasco pour un homme aussi haut placé dans l’empire de Bernard Arnault.


Un soutien très proche de Benoit Hamon


C’est dans ce contexte qu’est posté ce tweet indécent après le discours de François Ruffin aux Césars faisant suite à la récompense obtenue par le documentaire. Loin de faire amende honorable pour son erreur, Marc-Antoine Jamet, sûr de son bon droit, persiste et signe en insultant Ruffin et par la même tous les « sans-dents » de France. Il est même allé jusqu’à faire irruption dans une salle lors d’une projection du film à Rouen (voir vidéo ci-dessous).

On pourrait croire qu’il fait partie de l’aile droite du PS, avec un tel pedigree, tendance Valls/Macron. Que nenni ! C’est un fervent soutien de Benoit Hamon tout en étant le supérieur hiérarchique de… sa compagne à LVMH.

Symptomatiques des rapports incestueux entre l’oligarchie et le Parti Socialiste, le parcours et l’attitude de ce personnage expriment le fossé qu’il peut y avoir entre d’un côté la « gauche » du PS incarnée par Jamet et son monde et de l’autre la gauche sociale incarnée par les Klur, Fakir et notre monde…

Perceval Gaillard

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter