Categories

7 au hasard 7 février 2013 : Done zorèy travay ? - 21 juin 2015 : Lucien Putz : « Le blues soigne les blessures, le séga aussi » - 10 août 2013 : Foulard islamique : leur loi, qu’ils se la gardent… - 21 août 2016 : On ne retrouve jamais les disparus - 23 février 2015 : « Une pensée pour la 1ère religion qui s’est pratiquée sur cette île » - 25 décembre 2015 : Noël : « et si l’impossible devenait possible »... - 14 novembre 2013 : Les arts actuels sont sur les docks ! - 1er janvier 2013 : Le roitelet de l’au-delà - 13 avril 2014 : Barachois et route en Corniche : vieilles photos inédites - 24 juillet 2013 : Ivy slame hors des sentiers battus -

Accueil > La Réunion > Economie et société > Langue créole : Célimène devant

Kréol (1)

Langue créole : Célimène devant

28 octobre 2016
Geoffroy Géraud Legros & Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

28 octobre : journée Internationale de la langue et de la culture créoles. Initiée par le mouvman « Bannzil kréyol », elle existe depuis 1983. « 7 Lames la Mer » retrace quelques étapes qui ont jalonné, à La Réunion, l’histoire de la longue marche de la langue créole. Ce premier volet s’intéresse à ses vagissements et tâtonnements. Et déjà se pose la question de la graphie...

In zourné internasional (28 oktob) pou mèt kréol anlèr... Anfindkont, kosa nou fé ek kréol pandan lo bann 364 zot zour ? Souvandéfoi, désertin i bat ali a tèr.

Respé-konpliman pour sak la sobat pou nout langkréol.

Dann promié-débi, n’avé in fanm. El té i apèl Célimène...


Célimène Gaudieux, la muse créole. D’après deux lithographies d’Antoine Roussin. Montage © 7 Lames la Mer.

1807/1864Konpliman pou Célimène Gaudieux
Sa té in fanm an nik. El té shant, el té fé la guitare, el té ékri poèm ek shanson. Son bann kozman té danzéré. É son bann kozman kréol té ankor plis danzéré.

Missié L. et blanc malhonnête
Na na figure comme bébête
Na na le quer comme galet
Na na la langue comme zandouillette
Na na li dents comme foursettes
Na na tas de contes comme gazette
Toujours il est dans la guinguette
En goguette... et en goguette.


Auguste Vinson (1819/1903).

1819/1903Konpliman pou Auguste Vinson
Auguste Vinson i di komsa kréol lé né « de la rencontre du malgache et du français » [1].

Le malgache et le diable
Ça li cont’ l’ancien temps.
Bourbon n’avait pas beaucoup z’habitants ;
N’avait pas même dan’ tout’ l’île
Ça qu’ zaut’ y appell’ ein p’tit la ville.
Ein vié malgach’ l’a té resté dan’ bois,
Dan’ ein faill’ boucan feill’ vaquois.


Louis Héry (1808/1856).

1828Konpliman pou Louis Héry
Li la ékri « Fables créoles ». Somanké té promié kou kréol rénioné la sort dann in liv.

La pesh bisik
Bourbon in bon péyi kan mem,
Li lé bon konm patate en krem
Mem sak lé pov la pa pèr la fin,
Li nana in trésor dann son min.
 [2]


1848, lithographie d’Antoine Roussin, légendée en créole.

1848Konpliman pou « L’album de La Réunion »
Sarda Garriga la rivé « swa dizan pou libèr anou » [3]... Dann « L’album de La Réunion », i trouv kozman kréol, isi, desou in dessin i apèl « Conversation politique en 1848 ». Anstanla, té itiliz kréol in ta pou moukaté. La, sé domoun la pou moukat gouvèrnèr.


1884 (1) : Konpliman pou Eugène Volcy Focard
Li mazine in manièr pou ékri en kréol : « écrire les mots du langage créole d’après leur prononciation même » [4].


1884, Pa-Benjamin représenté par Antoine Roussin.

1884 (2)Konpliman pou Pa-Benjamin
Pa-Benjamin té in montrèr marionèt. Li té sava dann shomin é li té fé son spektak. Domoun té kontan. Dann « L’album de La Réunion », A. Le Court i rakont son zistoir en fransé é i fé koz bann personaz en kréol : « Allons ! allons ! douciment, M’sié Bernard ; fais pas l’fronté ; nana de monde y aguette à vous ! Et vous, M’amzelle Zabeth, à qu’faire presser ? allez douciment, vou’oussi ; voui voué pas tout ce madame ; tout ça marmaille-là ! ». La i itiliz kréol pou fé ri.


1891Konpliman pou Frédéric Maydell-Legras
Li la ékri in zoli romans i apèl « Nounoute ».

Nounoute
Nounoute ; à cause fâche comme ça même
Quo ça la fait plèr out beaux zié
Vi connais bien vous-même mi aime
Areste tranquille, m’embrasse vout pieds
Vous l’est jalouse, dis à moin à cause
Quouqué moin la fait chagrine à vous
Laisse ma embrasse vot tit guèle rose
N’a point d’miel vert que l’est plis doux.


Georges Fourcade (1884/1962), le barde créole.

1928Konpliman pou Georges Fourcade
Ali mèm la ékri « Z’histoires la Caze », pou téat.

Z’histoires la Caze
Le Créole au Z’oreil : Y dit pas la rougail. Rougail comme shéga, l’est un masculin et, si vous lé pas habitué mange à li, vous va danse shéga même. Pour nous faire rougail mangue, ni bat’ mangues par p’tits morceaux et puis y pile le tout dan’ pillon, avec piment, de sel, et gingembre et, y mélange avec un peu l’huile d’olive. Ça avec du riz, et un’ bon cary, voilà not’ manger à nous créoles, et mi peu affirme à vous que ça lé bien bon.


Georges Fourcade.

1930Konpliman pou « P’tite fleur aimée »
Sa Georges Fourcade la ékri « P’tite fleur aimée » (i apèl osi « Ti fleur fanée »). Tout de moun La Rénion i koné « P’tite fleur aimée ». De moun déor osi i koné : Graeme Allwright i shant « P’tite fleur aimée » su in diks lé sorti en 1978.

P’tite fleur aimée
Vi souviens mon nénère adoré
Le p’tit bouquet qu’vous la donne à moin
Na longtemps qu’li lé fané
Vi souviens comm’ça lé loin...


1946Konpliman pou Rigolo
Rigolo, sa in tinom. In tinom pou moukat domoun dann zournal. É la, i moukat en poézi siouplé ! Shakinn i gain’ye son kozman...

Zistoire l’rhum
Créoles zot y connait
Ce l’espèce de zoreil
Que lé tireur portrait
Ici la jamais vu pareil

Pou entré conseil général
Il fallait li vin Bourbon
Dan son pays natal
Pou rien li lé pa bon

À suivre...
Tardra viendra...

Nathalie Valentine Legros et Geoffroy Géraud Legros

Indications bibliographiques  :
• « Le dictionnaire biographique de La Réunion », CLIP, Indigotier, ARS Terres Créoles, 1998.
• « Fables créoles », Louis Héry, adaptation de Joseph J.A. Varondin, Surya Éditions, 2009.
• Et si ’46 l’arrivé, Chroniques de la vie créole à La Réunion, ARS Terres Créoles, 1990.
• Un siècle de musique réunionnaise, Christophe David et Bernadette Ladauge, 2004.
• Revue « Action poétique », rédacteur en chef : Henri Deluy, 1987.
• « La littérature réunionnaise d’expression créole 1828-1982 », Alain Armand, Gérard Chopinet, L’Harmattan, 1983.
• « L’album de La Réunion », Antoine Roussin, Océan Éditions, 1991.
• Archives « 7 Lames la Mer »

Notes

[1Source : « La littérature réunionnaise d’expression créole, 1828-1982 », Alain Armand, Gérard Chopinet, L’Harmattan, 1983.

[2Extrait. « Fables créoles », Louis Héry, adaptation de Joseph J.A. Varondin, « Surya Éditions », 2009.

[3Référence à la chanson de Ziskakan : « Sarda twé la roul anou ».

[4Citation d’Axel Gauvin, dans la revue « Action poétique » dont le rédacteur en chef, Henri Deluy, consacre un numéro aux poètes de La Réunion, en 1987.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter