Categories

7 au hasard 2 décembre 2013 : L’ancêtre du surf est parmi nous (2) - 25 juillet 2018 : Valet de carreau, prête-moi ton fusil... - 28 mai 2016 : Le sacrifice des Roches Noires - 1er février 2016 : « A Sainte-Marie, les souffleurs d’ancives... » - 18 décembre 2017 : Je ne sais rien de cet homme... - 23 septembre 2018 : Le Docker de Ti Fock n’a pas pris une ride ! - 5 février 2015 : Bataille rangée autour du « gâteau » de la NRL ? - 23 juillet 2013 : La Suisse aime nos musiques ! - 3 juillet 2014 : Jean-Pierre Marchau : « l’incinération n’est pas une fatalité ! » - 15 octobre 2013 : Ti Bang : La musique ? Une thérapie pour le peuple ! -

Accueil > La Réunion > Economie et société > (K)ozé au Bisik : la monté, lé an lèr !

Café culturel

(K)ozé au Bisik : la monté, lé an lèr !

22 avril 2018
Pascal Saint-Pierre
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le besoin d’expression ne se dément pas et c’est sur la scène du Bisik que chaque mois, lors de nos rendez-vous (K)ozé, se révèlent les talents d’aujourd’hui et de demain !

Bisik, 44 rue Amiral Bouvet, Saint-Benoît, La Réunion. 0692 12 69 09.

Des générations spontanées d’artistes passionnés


Des créations originales, des innovations lexicales, des inspirations musicales, des générations spontanées d’artistes passionnés… La nouvelle scène ouverte du Bisik, qui s’est déroulée le 20 avril, a tenu toutes ses promesses et bien plus encore avec une participation exceptionnelle !

C’est le groupe Fangokua — avec Freddy Lafable, chant et udu / Jean-Philippe Adam, guitare-chœur / Jacky Malbrouck, N’goni, percus et chant —, qui a ouvert la soirée avec brio. Une découverte réjouissante pour le public curieux et bienveillant du Bisik qui a été littéralement séduit par les sonorités et les rythmes originaux de ces musiciens confirmés qui tracent un sillon original dans le paysage musical de notre île.

Annoncé depuis plusieurs jours comme invité de marque de cette soirée, Richard Beaugendre, a pris la suite, guitare-voix, avec le charme et l’élégance qui le caractérisent.

Richard Beaugendre.

Richard Beaugendre, un regard libre et rebelle


L’artiste mauricien a présenté plusieurs titres de son dernier album, « Yapana » qui distille au fil des notes une manière poétique et rythmée de « dire son île » et de questionner la société mauricienne.

Un regard libre et rebelle, une belle énergie qui n’ont laissé personne indifférent et qu’on espère revoir prochainement !


Musiques, contes et innovations artistiques !


Mais (K)ozé c’est aussi la part belle aux oralités, aux contes et autres « zistoir » dont Beurty Dubar, notre agriconteur-animateur n’est jamais avare.

L’occasion dans ce domaine de découvrir plusieurs jongleurs de mots, conteurs et slameurs, comme Bertrand Robert qui n’a pas sa langue dans sa poche, comme chacun sait, [Mon Lang Napoin Lo Zo] et qui nous a présenté un [Triptik pou kosa in soz]… pilon, bertel, etc. Succès garanti !

Isabelle Imoucha.

Autres mots, autres mondes


Question de mots, justement — pour parfois exorciser nos maux mais surtout partager nos enthousiasmes — le public a pu apprécier David et sa rage de dire, Triptik et ses jeux d’aphorismes, Annick et sa gouaille inimitable, Léksik et son énergie incroyable, Isabelle, Akwari…

Et NoutGroup 2.0. Sans doute une des meilleures surprises de la soirée ! Quatre « marmay » de Bras-Fusil bien décidés à surmonter leur trac pour démontrer leur « gayar » sur la scène du Bisik ! Une émotion partagée pour une prestation perfectible mais tellement sincère…

NoutGroup 2.0., quatre « marmay » de Bras-Fusil bien décidés à démontrer leur « gayar » sur la scène du Bisik !

Les 8000 Mondes de Nicolas Bonin


Autres mots, autres mondes, nous recevions également Nicolas Bonin créateur de 8000mondes qui a présenté devant un public intrigué son concept original de dramatiques radio écrites comme des séries télévisées américaines… La première série originale de 8000 Mondes, Orsan, est à découvrir : « Orsan, le premier épisode ! » [1].

Autre prestation originale, celle de Fred de la côte, notre ami pirate qui a entraîné les spectateurs sur de lointains rivages…

Manon, 7 ans, à l’harmonica.

Prochain (K)ozé, le 18 mai


Mais la soirée n’aurait pas été complète sans la prestation de Frédérik Mayo de Lorkès Bann Dalon qui a proposé un pot-pourri des standards de la musique réunionnaise avec allant, ni celle de Jean-Yves Hoarau et de la jeune Manon, sa fille, 7 ans à peine, à l’harmonica, qui ont enchaîné les reprises (travail ta ganié, mamzel l’amour et canard y vol) et créations avec passion et un charme indéfinissable…

Nous l’écrivons souvent, le partage et la rencontre sont les leitmotivs des soirées (K)ozé du Bisik. Les artistes et le public l’ont bien compris et nous les en remercions !

Prochain (K)ozé : le 18 mai prochain ! On vous attend encore plus nombreux !

Pascal Saint-Pierre


Sur facebook : Bisik


La Basse Tropicale, DJ Natty Hô, DJ Antoine KonsöLe, au Bisik.

René Lacaille au Bisik.


Notes

[1« Orsan, le premier épisode ! », à découvrir en cliquant sur ce lien : Orsan, le premier épisode !.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter