Categories

7 au hasard 9 février 2016 : Le mystérieux lac intérieur de La Réunion - 10 mai 2015 : « L’identité métisse lave toujours plus blanc » - 13 février 2016 : L’image qui a éveillé la conscience noire - 2 septembre 2014 : L’art, une arme contre la pauvreté - 19 mars 2016 : Le 19 mars 1946 sonne la fin des « quatre vieilles » - 21 janvier 2014 : Solidarité avec Danio Ricquebourg ! - 3 juillet 2016 : Olivier Bancoult : « Chagos, terre des Chagossiens » - 10 mai 2013 : Danio Ricquebourg : « A qui profite cette provocation ? » - 20 février 2015 : Anges et démons... l’esclavage vu par une petite fille - 22 novembre 2014 : Quand le secrétaire départemental du FN était condamné « pour des agissements contraires aux mœurs »… -

Accueil > Océan Indien > Aveugle, le champion court avec son guide

Sport

Aveugle, le champion court avec son guide

9 juillet 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Devenu l’un des hommes les plus populaires du Kenya, l’athlète handicapé porte les valeurs d’entraide et de solidarité.

JPEG - 49.5 ko
Joseph Kibunya et Henry Wanyoike. Photo : Dennislo

C’est dans cette tradition charitable dont l’Angleterre a le secret que s’inscrit le « Great City Race » qui se déroulera demain dans la capitale britannique.

Cette course, qui fête son dixième anniversaire, voit une fois par an les cadres du monde corporate londonien rivaliser de vitesse dans les rues de la City, sur une distance très acceptable — 5 kilomètres — au bénéfice des malvoyants.

Une cause que viendront défendre le champion kényan Henry Wanyoike, et son ami d’enfance Joseph Kibunya, avec qui il avalait chaque jour, les pieds nus, les kilomètres qui les séparaient de l’école.

Trente années plus tard, Joseph court devant… mais c’est bien Henry le champion, celui dont les exploits forcent l’admiration des amateurs de sport dans le monde entier.

Et pour cause : devenu aveugle en 1995 à la suite d’une attaque, l’étudiant qui était alors champion universitaire de course, n’a jamais renoncé à la pratique intensive de ce sport de prédilection des Kenyans.

Wanyoke court toujours, et Joseph Kibunya le guide, le plus souvent sans avoir besoin de parler, dans des défis qui mènent les deux amis sur les pistes du monde entier.

Médaillé d’or à plusieurs jeux paralympiques, détenteur du record mondial de la « course aveugle », Henry Wanoike brille tant lors de l’épreuve-reine du marathon que dans le semi-marathon ou aux 10.000, 5000 et 1500 mètres.

Si ces exploits ont fait de lui l’un des hommes les plus populaires du Kenya, le coureur aveugle ne manque jamais de rappeler le message dont est porteur son tandem : sans entraide et sans solidarité, il n’est pas possible de mettre un pied devant l’autre…

7 Lames la Mer

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter