Categories

7 au hasard 21 mai 2016 : 14 ans (pour rien) à Guantanamo - 20 août 2014 : Route du Littoral : l’urgence d’une solution terrestre et écologique - 20 mars 2015 : Eclipse solaire : La Réunion aux premières loges en 2016 - 28 mai 2016 : Le sacrifice des Roches Noires - 12 avril 2015 : La Région à Maurice : entre affinités électives et apparentements terribles... - 26 août 2014 : Beau temps à Ouessant pour La Réunion - 13 avril : Osman Badat photographie les condamnées - 13 octobre 2013 : Edward Snowden distingué pour son « intégrité » - 1er février 2015 : Pierre Vergès : une pause mais pas la retraite ! - 9 mars 2013 : Vers une nouvelle politique des cadres ? -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Vollard mort ?

Tribune Libre du Théâtre Vollard

Vollard mort ?

27 juin 2015
Théâtre Vollard
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Qui veut la peau du théâtre Vollard ? Quelle culture ?

Depuis quelque temps, on entend dans les médias que Vollard est mort. Non, le théâtre Vollard n’est pas mort ; il est empêché par la Dac Oi et la Région Réunion de créer son opéra « Fridom ».

Les autorités ne veulent pas d’opéra réunionnais, pas d’opéra Vollard, pas d’opéra sur le thème de Radio Freedom.

Dans les années 1980-1990, il y avait bon an mal an au théâtre Champ-Fleuri une création d’opéra — de répertoire — par la chorale Cantare. A cette époque le PIB de La Réunion était bien inférieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Les subventions ont diminué puis ont fini par disparaître lorsque l’art lyrique et la musique classique se sont réunionnisés. La crise n’y est pour rien puisque le mouvement est apparu pendant les années fastes 2000. En dépit ou à cause du succès des opéras « Maraina » puis « Chin ».

C’est également à cette époque que le Festival de la voix de Saint-Denis est devenu Kalou Bang et que Vollard a « été déménagé » de Jeumon à Saint-François, d’où on lui demande aujourd’hui de partir.

Sauvons la culture réunionnaise, sauvons Vollard, sauvons l’opéra Fridom !

Le théâtre Vollard

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter