Categories

7 au hasard 30 août 2016 : Le mirage de la soie réunionnaise - 3 octobre 2014 : Le CAFAR et la manière - 26 avril 2017 : De la « Pompe Zamal » à la « Tortue », histoire de fontaines - 25 août 2014 : Enfants réfugiés, expulsés : les chiffres de la honte - 2 août 2017 : Les nomades du Gujarat hantent les carnets de voyage de Jennibaï - 11 août 2016 : Russie : la poutre dans l’œil d’Hillary - 11 octobre 2017 : Madagascar : quand Air France prédisait un avenir sans peste - 7 février : Moi Fanny, esclave, affranchie, émancipée, mère d’un poète révolté - 19 mars 2016 : Le 19 mars 1946 sonne la fin des « quatre vieilles » - 16 avril 2014 : APL : le Gouvernement recule -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Vollard, Fridom et les experts

Opéra

Vollard, Fridom et les experts

5 mai 2014
Jean-Luc Trulès et Emmanuel Genvrin
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Après « examen du dossier et avis des experts », la Dac Oi n’entend pas donner suite à notre demande de soutien de l’opéra « Fridom ». Nous sommes d’autant surpris de cette décision que les « experts » auront jugé sans avoir lu ni le livret ni la partition de l’opéra.

"Chin". Le choeur manifeste devant l’usine, crédit ph. Moulin, sur vollard.com

Écrire et produire une œuvre lyrique à La Réunion prend du temps et demande beaucoup de sacrifices. Après « Maraina » et « Chin », le public réunionnais, amateur de belles voix, d’orchestres et de livrets locaux a droit à cette troisième aventure.

Les solistes Magali Léger, Jean-François Novelli, Jean-Loup Pagesy, et Pierre-Yves Binard ont répété et donné leur accord. Cette année nous avons à effectuer le même travail avec les choristes à Madagascar.

Notre projet est injustement mis en péril, c’est pourquoi nous demandons à M. le directeur des Affaires culturelles de suspendre sa décision et de réunir à nouveau le comité d’experts en s’assurant qu’ils auront bien pris connaissance de l’œuvre – le livret et le piano-chant sont à leur disposition — et qu’ils savent lire la musique.

Dans le cas contraire il serait adéquat de faire appel à des musiciens compétents et à des personnalités indépendantes du monde lyrique réunionnais.

Jean-Luc Trulès / Emmanuel Genvrin

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter