Categories

7 au hasard 25 avril 2012 : « Statu quo, non. Réforme, oui » - 6 décembre 2015 : Premier tour : les chiffres de l’estimation IPSOS - 12 juin 2015 : SPEC-TA-CU-LAI-RE ! - 18 mars 2014 : Kharkov veut aussi son referendum - 29 mars : 1947 : Madagascar, île sanglante - 17 janvier 2014 : Les dockers prêts à tendre la main... ou le poing ! - 18 mai 2016 : « Didier » like les pesticides - 3 juin 2015 : Non, ne tuez pas les animaux du zoo ! - 4 décembre 2015 : À droite, la surprise Victoria ? - 23 octobre 2016 : Mais où sont les bras du bébé ? -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Verbaliser les victimes ?

Courrier des internautes

Verbaliser les victimes ?

27 août 2013
Marcel Flamand
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Il est infiniment pénible d’entendre à longueur de journée sur certaines radios la litanie des victimes de vols. Ces victimes sont-elles innocentes ? Je me pose la question...


En effet comment peut-on, de nuit, aller "en boîte" en laissant dans sa voiture son sac contenant papiers, carte d’identité, permis de conduire, passeport, chéquier, argent liquide, sans se douter que les voleurs sont à l’affût précisément aux alentours de ce type d’établissements ? A chaque fois qu’ils voient une personne, homme ou femme, sortir d’une voiture bras ballants, c’est pour eux la certitude que celle-ci a laissé ses affaires dans le véhicule, surtout si c’est une femme, car les femmes ne se déplacent pratiquement jamais sans leur sac à main (chez les hommes la sacoche n’étant pas généralisée).

Il en est de même aux départs des sentiers d’excursion ou aux abords des sites touristiques : qu’est-ce qu’attendent les municipalités pour implanter des panneaux d’avertissement à l’attention des promeneurs, comme c’est souvent le cas dans les autres régions de France ? Le seul site à disposer d’un parking gardé est celui du Col des Bœufs, dans le cirque de Salazie : il permet ainsi de se rendre dans le cirque de Mafate en toute sécurité. Pourquoi ce système n’est-il pas généralisé ? Qu’en pense l’IRT ? Qui plus est, cela créerait des emplois.

Comment peut-on, comme c’est le cas la plupart du temps, mettre au même endroit sa carte d’identité et son passeport ? C’est le meilleur moyen de perdre ou de se faire voler les deux à la fois. En outre quelle est cette manie de se trimbaler dans la vie de tous les jours avec son passeport et de le produire comme pièce d’identité à chaque fois qu’on fait un chèque ? La pièce d’identité que l’on doit avoir en permanence sur soi est la carte nationale d’identité. Et lorsque l’on se rend en France continentale, la dernière chose à faire est de produire son passeport à tout bout de champ. Pour payer à la caisse d’un établissement commercial, un français de l’hexagone ne sort jamais un passeport : c’est le meilleur moyen d’être pris pour un étranger. Ce n’est pas le passeport qui prouve votre nationalité française, c’est votre carte d’identité. le passeport c’est fait pour se rendre à l’étranger, pas pour circuler en France.

Comment peut-on laisser en permanence les papiers de sa voiture (carte grise, assurance) dans la voiture elle-même ? C’est faire un cadeau royal au voleur : s’il est arrêté au cours d’un contrôle routier, il n’aura aucun mal à produire les papiers du véhicule et pourra même, en citant le nom du propriétaire, faire valoir qu’il est un copain ou un parent.

Comment peut-on rouler en voiture en laissant son sac sur le siège passager avec la vitre baissée ? C’est tellement facile pour un voleur à moto de s’en emparer au feu rouge et de prendre la fuite. Si votre voiture a la clim, on ne saurait trop vous recommander de rouler toutes vitres fermées et toutes portes verrouillées de l’intérieur (certains modèles de véhicules récents enclenchent automatiquement le verrouillage des portes au-delà de 20 km/h) . Si vous n’avez pas la clim, vous pouvez faire passer la boucle de votre ceinture de sécurité dans la bandoulière de votre sac avant de l’enclencher dans son logement de verrouillage. Il est également possible de placer votre sac à côté de vous, sur votre flanc gauche, entre vous-même et la portière.

Ours surpris en flagrant délit de tentative de vol dans une voiture...

Comment peut-on, comme je l’entends souvent, ranger son ordinateur dans le coffre de sa voiture, en pleine rue, et s’en aller insouciant vaquer à ses occupations ? Si vous devez laisser votre ordinateur ou votre appareil photo ou un sac dans le coffre de votre voiture, il faut le faire à plusieurs kilomètres de l’endroit où vous devez vous rendre. Mais tout compte fait ce n’est même pas la bonne solution. Il n’y a en définitive qu’une règle : ne jamais rien laisser dans sa voiture. Et si vous avez une voiture avec plage arrière amovible, enlevez-la carrément, de manière que les voleurs potentiels puissent voir qu’il n’y a rien à voler.

Cette nomenclature est loin d’être exhaustive, ce n’est qu’un aperçu parmi tant d’autres de tout ce qu’il ne faut pas faire. Et je repose la question : faut-il verbaliser les victimes ? Bien souvent les victimes se rendent coupables d’imprudence et de laxisme. Leur viendrait-il à l’esprit de laisser leur maison ouverte à tous vents lorsqu’ils ne sont pas là ? Leur insouciance, leur naïveté, leur négligence entretiennent un climat propice au vol, générant des désagréments même pour ceux qui prennent leurs précautions. Si jamais personne ne laissait aucun objet de valeur dans sa voiture, les voleurs finiraient par se lasser de forcer les portières ou les coffres.

Marcel Flamand

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter