Categories

7 au hasard 9 janvier 2015 : Quand Charb croquait Arnaud Dormeuil - 29 janvier : Amrita Sher-Gil, l’étrange vie de la Frida Kahlo indienne - 17 mars : Le « Ti-32 » et les 7 figures du casse-couteau - 12 novembre 2013 : Carburants : tyinbo larg pa, M. Lurel ! - 28 octobre 2014 : Oncle Jo déserte la Varangue... - 24 juillet 2015 : Jeunes de l’océan Indien : « Qu’allez-vous faire de vos 20 ans ? » - 3 février 2013 : Métissage : le mythe dans la peau - 4 janvier 2013 : "Faut pas rêver" - 8 avril 2014 : 15 smileys africains créés à Maurice - 21 juin 2016 : Le Barachois comme vous ne l’avez jamais vu -

Accueil > Le monde > USA : la NSA espionne l’intimité des « gens ordinaires »

Vous, nous, tout le monde...

USA : la NSA espionne l’intimité des « gens ordinaires »

7 juillet 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Au centre de la polémique depuis les révélations d’Edward Snowden, les écoutes massives de la NSA surveillent plus particulièrement les internautes en quête d’anonymat… et interceptent avant tout les conversations entre « gens ordinaires », révèlent deux enquêtes parues vendredi dernier et hier. Espionnage à grande échelle...


Les internautes qui utilisent des outils permettant la confidentialité sur la toile sont en fait plus susceptibles de voir leur adresse IP repérée, enregistrée et stockée par la NSA, affirme un rapport réalisé sous la direction du scientifique Jacob Appelbaum, publié jeudi par le site allemande « Das Erste ».

Les simples recherches de logiciels d’anonymisation tels que « Tor », utilisé quotidiennement par des dizaines de millions de surfers, peuvent suffire à signaler un usager de l’internet à l’attention de l’agence américaine.

Aux yeux de celle-ci, de tels comportements sur la toile sont le fait « d’extrémistes », révèlent les experts.

L’internaute moyen demeure pourtant la proie la plus courante des interceptions auxquelles procède la NSA, montre une étude publiée hier par le Washington Post.

Réalisé sur la base d’informations transmises par Édouard Snowden, le rapport fait apparaître que « 9 détenteurs de comptes (espionnés) sur 10 » n’étaient pas les individus visés par l’agence.

Ces informations sont néanmoins stockées dans les bases de la NSA. Une pratique « à la fois troublante et dangereuse », commente Édouard Snowden, interviewé par le « Post ». « Même si l’on peut expliquer les interceptions par inadvertance d’innocentes lettres d’amour ou photos de bébé (…) qui sait quelle utilisations seront faites de ces informations, stockées dans les bases de données du gouvernement » ?

Ces captations confinent au « voyeurisme », s’alarme le « Post » : « De nombreux (…) dossiers, qualifiés « d’inutiles » par les analystes et néanmoins conservés, parlent d’amour et de ruptures, de relations sexuelles adultérines, de problèmes de santé mentale, de conversions politiques ou religieuses, d’angoisses financières et d’espoirs déçus… Les détails de la vie quotidienne de plus de 10.000 propriétaire de comptes, qui ne constituaient aucunement des cibles, sont néanmoins enregistrés et classés ».

Au tableau de chasse hétéroclite de l’administration américaine, figurent des photos de mamans câlinant des bébés, de femmes en sous-vêtements, en short ou en bikinis, adoptant des poses suggestives, d’hommes faisant étalage de leur musculature...

«  Aucun organisme de surveillance gouvernemental, y compris le Ministère de la Justice, la Foreign intelligence Surveillance Court (FISC), les Commissions de renseignement du Congrès ou le Comité de surveillance des libertés civiles », n’a eu accès à des échantillons comparables, estime l’article, qui, à l’aide des données fournies par Edward Snowden, évalue à 900.000 le nombre de comptes, ciblés ou non, faisant l’objet d’une surveillance effective... Soit un nombre plus de 10 fois supérieur à celui qu’avait indiqué la direction de la NSA dans un rapport produit le 26 juin dernier.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter