Categories

7 au hasard 6 août 2015 : Jeux des Iles : France hors-jeu - 12 juin 2014 : « Fridom, c’est un mètre de Nouvelle Route du Littoral » - 7 novembre 2012 : L’œil, l’étoile et la mémoire - 5 mars 2013 : « On n’est pas des singes, on ne nous jette pas de pistaches par la grille » - 10 mai 2016 : #PanamaPapers péï : les adresses sont sur la toile... - 8 novembre 2016 : Chagos : vers une énième manœuvre des puissants de ce monde ? - 16 mars 2016 : Touessrok : un pont pour le paradis mauricien... - 19 septembre 2016 : Papy fait de la résistance - 19 septembre 2013 : Le savon d’Alep ne coule pas ! - 28 février : Les divins achards-pêche-cavales de Pépé José -

Accueil > Le monde > Ukraine : les insurgés exigent l’application des accords de Genève

Ultimatum

Ukraine : les insurgés exigent l’application des accords de Genève

27 avril 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Fédéralisation, référendum, respect des droits culturels des russophones : une déclaration conjointe issue des états-majors des insurgés ukrainiens exige l’application des accords de Genève.


C’est sur le site « Printemps Russe » (Rouskaïa Vesna) qu’un Comité interarmées du Sud et de l’Est a lancé un ultimatum aux autorités de Kiev, annonçant un « passage à l’action » si, le 29 avril à 14 heures, le Gouvernement n’a pas « mis en oeuvre les mesures arrêtées à Genève ».

« Ces demandes sont simples » et s’imposeraient « à n’importe quel État civilisé », énonce le communiqué, qui récapitule les exigence formulées à Genève par le camp pro-russe : organisation d’un referendum, retrait des mesures minorant l’usage de la langue russe, retrait des mesures augmentant les prix, et amnistie des « prisonniers politiques ». La déclaration demande également le retrait des paramilitaires du groupe « Pravyi Sektor », employés comme auxiliaires des troupes régulières.

« Le 17 avril, à Genève, les USA, la Russie et l’Union européenne ont signé des accords obligeant la Junte (nom donné aux autorités issues des émeutes de Maïdan par l’opposition, NDLR) à entendre la voix du Sud et de l’Est » rappelle le communiqué. Une négociation à laquelle Kiev a répondu, selon les auteurs du document, « par le déploiement des bandes armées de Pravyi Sektor et l’envoi de l’armée régulière réprimer le peuple du Donbass, au mépris des règles internationales, tuant des habitants de Sloviansk, Kramatorsk, Donetsk ». Les militaires affirment de surcroît être au courant de « disparitions et d’enlèvements » perpétrés par le « Gouvernement néofasciste ». « La victoire sera nôtre », conclut la proclamation, qui en appelle à « la puissance du peuple ».

7 Lames la Mer

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter