Categories

7 au hasard 25 mai : Hand spinner : cruelle règle du jeu pour la créatrice - 21 avril 2016 : La Réunion associée aux requins... même dans un quizz - 20 septembre 2014 : Emmeline, âme libre au paradis - 3 février 2014 : « Nous sommes pour le calendrier climatique, M. le Recteur ! » - 20 avril 2016 : Route du Littoral : le point de « non-retour » serait 2018 - 21 février 2014 : Ce que parler veut dire (2) - 14 octobre : Aude-Emmanuelle Hoareau, de l’autre côté de la vie - 23 mars 2014 : Miss Métropole ? - 14 novembre 2013 : Les arts actuels sont sur les docks ! - 10 mars 2016 : Zika : grand risque et petites manipulations politiciennes... -

Accueil > Océan Indien > Jameel Peerally : « Maurice terre d’accueil pour les orphelins de Gaza (...)

Free Palestine Mauritius

Jameel Peerally : « Maurice terre d’accueil pour les orphelins de Gaza »

7 août 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

400 enfants ont été tués à Gaza en 4 semaines de guerre. Et 40.000 sont en détresse psychologique. Le collectif « Free Palestine Mauritius » a lancé une campagne pour l’adoption des enfants orphelins de la Palestine. Dans une vidéo, le porte-parole du collectif, Jameel Peerally, lance un appel aux Mauriciens mais aussi aux Réunionnais.

Des enfants palestiniens lors de l’enterrement de trois membres de leur famille dans le sud de Gaza (15 juillet 2014). Credit : UNICEF/ElBaba

« Un enfant de six ans qui vit à Gaza aujourd’hui a déjà connu trois guerres », explique Catherine Weibel, porte-parole de l’Unicef pour Israël et la Palestine, interviewée par 20minutes. 6 ans, 3 guerres...

4 semaines de guerre à Gaza : 400 enfants tués dont 70 % avaient 12 ans ou moins... et 40.000 enfants en grande détresse. Les chiffres communiqués par l’ONU ou l’UNICEF valent toutes les déclarations, tous les grands discours. Tous les atermoiements. Ils sont implacables. Et appellent à l’action.

Jameel Peerally : "Nous irons en Jordanie voir comment nous pouvons soulager les souffrances".

« Moi en tant qu’être humain, en tant que Mauricien, je suis affecté par la souffrance des peuples, affirme Jameel Peerally dans sa vidéo, que ce soit le peuple palestinien, les Chagossiens, les aborigènes, les Africains, les Amérindiens, etc... Nous sommes un petit pays, mais dans ce pays, il y a des gens qui ont un grand cœur. Nous devons agir. Nous allons tout mettre en œuvre pour adopter des enfants palestiniens, quelles que soient leurs confessions, quelle que soit la couleur de leur peau. C’est cela être Mauricien ! »

Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi 4 août, le collectif « Free Palestine Mauritius » a confirmé son intention d’œuvrer à l’adoption de 100 orphelins victimes de la guerre. Une délégation se rendra d’ailleurs bientôt en Jordanie pour entamer les démarches nécessaires.

« En Jordanie, il y au moins 543.000 réfugiés palestiniens depuis le début du conflit israélo-palestinien, précise Jameel Peerally. Nous verrons comment nous pourrons soulager leur souffrance ».

Défilé organisé par "Free Paslestine Mauritius"... pour que cesse le massacre.

Rappelons que dès les premières heures de ce conflit, le collectif « Free Palestine Mauritius » s’est mobilisé, appelant au boycott des produits israéliens, multipliant les actions : manifestation, rassemblement, conférences de presse, défilés, marche pacifique, activisme sur les réseaux sociaux, collecte de dons, etc.

Les dernières déclarations des leaders du collectif n’ont pas manqué cependant de créer la polémique au sein de la société mauricienne, certains les accusant de faire peu de cas des orphelins de l’île. A quoi Jameel Peerally répond que cela fait bien longtemps qu’il est engagé et qu’il se préoccupe de la pauvreté, y compris à Maurice. « Les orphelins de Maurice ont un toit sur leur tête, ils mangent tous les jours, ils sont en sécurité, rappelle Jameel Peerally dans la vidéo qui tourne actuellement sur le net. Ce n’est pas le cas des enfants de la guerre à Gaza ».

Victime par ailleurs d’un véritable harcèlement de la part d’un internaute, Jameel Paeerally n’a pas hésité à porter plainte ce mardi 5 août — capture d’écran à l’appui — auprès du Central Criminal Investigation Department (CCID), accompagné de son avocat, Erickson Mooneeapillay.

Un mouvement de solidarité se crée autour du collectif "Free Palestine Mauritius".

Malgré ce climat délétère, les chefs du file du collectif « Free Palestine Mauritius » sont déterminés et loin de baisser les bras, ils demandent au gouvernement de faciliter les démarches d’adoption. Jameel Peerally, afin de joindre les actes aux paroles, envisage lui-même d’adopter un orphelin de la Palestine. Des figures emblématiques de la scène mauricienne telles que les artistes Ras Natty Baby ou Jean Alain Résidu ont apporté leur soutien au mouvement, participant à la conférence de presse de ce lundi aux côtés de Jameel Peerally et de Salim Murthy. Les messages de soutien se multiplient et des familles désireuses d’adopter se sont rapprochées du collectif.

« Nous n’attendons ni après l’ONU ni après le gouvernement, précise Jameel Peerally. Nous irons en Jordanie en tant que simples citoyens ! »

7 Lames la Mer

Si vous souhaitez contacter le collectif « Free Palestine Mauritius », laissez vos coordonnées ICI, la rédaction de « 7 Lames la Mer » fera suivre.

“À la mémoire des 373 enfants tués à Gaza” : encart publié par l’ONG britannique “Save The Children” dans le Guardian, le Times, le Daily Telegraph et The Independent et reproduisant les noms et l’âge des 373 enfants.

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter