Categories

7 au hasard 27 juin 2014 : Préférence régionale : Thierry Robert prend la main - 1er février 2015 : Tsipras, Mélenchon et le choeur des grenouilles - 3 décembre 2015 : L’étrange courrier de soutien d’Alain Juppé à Didier Robert... - 7 octobre 2015 : Nouvelle route du Littoral : le graphique qui accuse - 13 septembre 2016 : Maraîchers, nous voilà ! - 10 mai 2015 : Quand la Région Réunion trafique la traduction (Vidéo) - 13 août 2013 : Ile est née... irréelle - 30 septembre 2013 : Envoyez votre message aux extraterrestres ! - 28 novembre 2013 : Leucémie : Samsung mis en cause - 13 septembre 2015 : Médiathèque Cimendef : un symbole de résistance -

Accueil > La Réunion > Economie et société > Stéphane Rochecouste, la « nouvelle » tête du PRMA

Pôle régional des musiques actuelles

Stéphane Rochecouste, la « nouvelle » tête du PRMA

15 avril 2017
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

C’est un visage connu du milieu des « salles de concert » qui vient d’être élu à la présidence du Pôle régional des musiques actuelles (PRMA). Stéphane Rochecouste a fait ses premières armes en dirigeant pendant 10 ans le Kabardock, fleuron de la culture portoise qui a acquis au fur et à mesure un rayonnement régional. Quelles seront les nouvelles orientations du PRMA sous la présidence Rochecouste ?

Stéphane Rochecouste

PRMA : une nouvelle dynamique dans la continuité


Directeur du Kabardock pendant 10 ans, Stéphane Rochecouste est aujourd’hui à la tête de la direction de l’épanouissement humain de la Mairie du Port. Le PRMA, il connaît : vice-président de 2011 à 2015 et trésorier de 2015 à 2017. Le voilà maintenant élu à la présidence depuis le Conseil d’Administration du 29 mars 2017, succédant ainsi à Jean-François Sita.

Selon un communiqué du PRMA, le nouveau bureau (Jacques Dambreville, vice-président ; Stéphane Law-Hang, trésorier ; et Jean-François Cadet, secrétaire) s’inscrit dans la continuité.

On connaît déjà les missions portées par le PRMA : patrimoine, information, représentation à l’export, aides économiques et logistiques aux porteurs de projets (aide à l’embauche, aide à la circulation internationale, aide à la production…), etc.


Des projets porteurs pour la filière musique


Pour ce qui concerne la nouvelle dynamique, le PRMA entend d’abord « réaffirmer son rôle dans la structuration de la filière musicale réunionnaise pour plus de cohérence et d’efficience » par des partenariats forts avec l’ensemble des structures de diffusion (Cafés Concerts, salles de concerts, festivals et marchés des musiques, etc.).

Le nouveau CA s’est fixé un délai de 2 ans pour « co-construire des projets porteurs pour la filière » par la mutualisation des moyens.

Stéphane Rochecouste

De nouveaux dispositifs


Cela se traduira notamment par une action d’observation et d’analyse des actions et des collaborations entre acteurs du « réseau » musiques actuelles afin de renforcer l’accompagnement des artistes et groupes.

De nouveaux dispositifs sont par ailleurs à l’étude comme par exemple une aide à la résidence/création.

« Il nous appartient, chacun à son niveau, de travailler de façon concertée pour permettre à la filière de mieux se préparer aux enjeux et de trouver les solutions adaptées à notre contexte ilien, en intégrant pleinement La Réunion dans son environnement local, régional et international ».

Geoffroy Géraud Legros

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter