Categories

7 au hasard 3 août 2016 : Maracanã : les Indiens expulsés pour le sport et le show - 20 août 2014 : Nassimah Dindar : « Tous les fanatismes doivent être combattus ! » - 31 janvier 2015 : Filière construction : « Pour un stater contre l’inertie administrative » - 12 avril 2016 : Solidarité sur les docks avec les ouvriers du BTP - 29 novembre 2016 : L’émouvante vidéo de la reine Ranavalona III (5) - 17 décembre 2013 : Professeurs : l’appel du grand froid - 19 mars : Marie-Elphegia Véronique, née au paradis, il y a 101 ans - 24 juillet 2014 : Parc national : les 7 plus mauvaises raisons de soutenir le C.mac - 2 février 2013 : 2 février 1809 : de l’« England Forest » à l’île Bonaparte - 23 juin 2016 : « Qui est Réunionnais ? »... la suite -

Accueil > Le Blog de GGL > Stéphane Fouassin, Hercule des Salazes

Cumul

Stéphane Fouassin, Hercule des Salazes

26 avril 2016
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Mairie, conseil communautaire, conseil régional, association des maires... Le nouveau patron de l’IRT ajoute déjà une quarantaine de fonctions à sa profession de médecin.

Didier Robert peut remercier le volcan : en « pêtant » légèrement en amont des élections, celui-ci a généré un flux inattendu de touristes vers notre île, déjà placée au centre de l’attention mondiale par la découverte d’un flapperon de l’avion disparu MH 370 dans les eaux agitées de Saint-André.

De quoi refaire guinder la courbe de fréquentation touristique, sacrément déprimée par six ans de mise au rebut du tourisme dit « affinitaire » au profit d’une (vaine) politique de prestige, censée faire de notre île une destination trendy et chicos pour les nouveaux riches des pays émergents.

Volcan la pété, touriste la rentré... Et Patrick Serveaux, Président de l’IRT, a été congédié par la Pyramide. Il fut remplacé le 12 avril dernier par Stéphane Fouassin, maire de Salazie — et, on le verra, un petit peu plus que cela — , réputé proche de Didier Robert.

On aurait pu croire, au premier coup d’oeil, que la Pyramide donnait là, sans le corner trop haut, un coup de volant hors de la feuille de route fixée par son Président. On voudrait croire que l’arrivée aux manettes du magistrat dont la commune vit à l’abri des murailles de forêt et de lianes chouchou, barrées par la lignes blanches des cascades et percées de mille sentiers secrets, signifie un retour de bon sens à une politique du gîte et du terroir pour tous.

On espère, mais on n’est pas naïf pour autant ; et on se demande si la nomination d’un Sherpa du Président de Région au sommet de l’IRT n’a pas plus à voir avec le projet de « régionalisation » du Parc national annoncé par Didier Robert.

Porté par les critiques légitimes adressées à cette institution par ceux qui vivent sur son territoire, et sous couvert de « réappropriation » par les Réunionnais de leur environnement, le parc régional veut en réalité radicaliser les logiques de privatisation déjà présentes, mais encore contrôlables, dans la parc-nationalisation de notre patrimoine... pour le livrer en pâture à un quarteron d’affairistes locaux.

Des gîtes pour tous, ou des écolodges pour les riches ?

Les gens des Hauts verront bien assez tôt ce que veulent vraiment les grands Manitous du tourisme, et il est douteux que ce peuple fier, vexé sans relâche dans son mode de vie, dans ses traditions et dans sa vie matérielle accepte de nouvelles évictions couvertes par des mensonges renouvelés.

Pour l’heure, on peut s’interroger sur la part que prendra réellement Stéphane Fouassin à la (nouvelle ?) stratégie touristique réunionnaise. Non que l’on doute de la compétence ou de l’intérêt en la matière de l’édile ; mais on s’interroge sur sa capacité d’assumer en pratique ces nouvelles et importantes responsabilités.

Questionné par un journaliste, l’impétrant a déclaré qu’il consacrerait une journée et demie par semaine à sa nouvelle charge. C’est peu, disent certains professionnels qui souhaiteraient une implication maximale de l’IRT ; c’est beaucoup, et même énorme, au regard de l’emploi du temps de M. Fouassin.

Car fut-il un Einstein de l’agenda ou un Blaise Pascal du Doodle, on ne voit guère comment notre bonhomme parviendrait à trouver le temps de monter sur la chaire d’où se gouverne le tourisme alors qu’il est déjà :

  • maire de Salazie
  • président du CCAS de Salazie
  • président de la caisse des écoles
  • président de l’Association des maires de La Réunion (AMDR)
  • conseiller régional délégué au tourisme
  • élu au comité départemental pour les retraités et les personnes âgées
  • élu au syndicat mixte du Parc du Colosse
  • élu à la SPL Énergie Réunion
  • élu au comité d’aménagement des Hauts
  • élu à la SPLA Maraïna
  • élu à la commission locale de l’eau de l’Est
  • élu à la commission disciplinaire des conventions vétérinaires
  • élu à la SEM NEXA
  • élu au conseil d’administration des gîtes de France
  • élu au conseil d’administration du Lycée Bras-Fusil à Saint-Benoît
  • élu au conseil d’administration du Lycée Mahatma-Gandhi à Saint-André
  • élu au conseil d’administration du lycée Marie-Curie à Saint-Benoît
  • élu au conseil d’administration du lycée professionel Jean-Perrin à Saint-André
  • élu au conseil d’administration du lycée Amiral-Bouvet à Saint-Benoît
  • élu au conseil d’administration du lycée Paul-Moreau à Bras-Panon
  • élu au conseil d’administration du lycée Pâtu-de-Rosemont à Saint-Benoît
  • élu au comité des oeuvres sociales et culturelles des agents de la Région Réunion
  • 3ème vice-président de la CIREST
  • élu à la commission d’appels d’offre de la CIREST
  • élu à la commission de délégation de service public de la CIREST
  • élu à la commission d’aménagement de l’espace communautaire et habitat de la CIREST
  • élu au conseil de direction de l’office du tourisme intercommunal de l’Est
  • suppléant au GIP Bois-Rouge
  • suppléant au comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle
  • suppléant du conseil de l’Education nationale
  • suppléant au conseil d’administration du lycée Sarda-Gariga à Saint-André
  • suppléant au groupe de liaison Podeadom
  • suppléant à la commission administrative paritaire du centre départemental de gestion
  • suppléant au conseil de discipline de recours
  • suppléant à la commission des concertations postales
  • suppléant au Conseil d’administration du Parc national
  • suppléant au conseil départemental de sécurité civile et des risques majeurs
  • suppléant à l’établissement public foncier de La Réunion

À cela, il faut ajouter un travail de médecin — M. Fouassin a promis qu’il continuerait d’exercer.

Notre Hercule des Salazes devra donc bien tordre la grille de son emploi du temps pour accomplir l’exploit d’y caser chaque semaines quelques minutes pour présider le tourisme d’une île de près de 800.000 habitants.

Le plus probable est qu’il se contentera d’être en esprit au sommet de cette institution : les professionnels apprécieront. S’il vient à M. Fouassin le goût d’y siéger pour de bon, ce sera au prix d’une présence fantomatique dans les lycées, à la CIREST, à l’Association des maires, partout où cet élu, qui a bon appétit — le grand air, ça creuse —, est parvenu à se placer...

Geoffroy Géraud Legros

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter