Categories

7 au hasard 22 avril 2014 : Chant partisan : les rimes tranchantes de « Paradise Sorouri » - 12 octobre 2013 : 500 milliards de criquets affament 4 millions de Malgaches - 18 juillet 2014 : 153 boat-people détenus quelque part dans l’océan Indien - 17 août 2015 : Objectif Réunion : le charabia en confiance - 28 avril 2013 : Université : Kréol... dehors ? - 2 mars 2013 : « Six hèrs lo soir » : lo ciel lé en braise... - 30 juin 2015 : Eddy Louiss est mort : les anges noirs vont swinguer ! - 25 janvier 2016 : Pitons réunionnais : « comme les ruines d’un ancien temple » ? - 3 janvier 2013 : Zordi na point de baleine - 31 mars 2015 : Protéger sans interdire... c’est possible ? -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Tribunes Libres > Sauvons l’opéra Fridom

Tribune Libre

Sauvons l’opéra Fridom

22 juillet 2013
Le théâtre Vollard
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Après « Maraina » sur les premiers habitants de l’île de La Réunion, après « Chin » sur un conflit sucrier des années cinquante, Jean-Luc Trulès et Emmanuel Genvrin créent le troisième volet de leur trilogie lyrique — « Fridom » — sur la célèbre radio.

Emmanuel Genvrin et Jean-Luc Trulès

La partition est en écriture, des répétitions ont eu lieu à Paris en avril avec des chanteurs prestigieux : Magali Léger, Jean-François Novelli, Jean-Loup Pagesy et Pierre-Yves Binard. Mobilisant La Réunion, les Antilles et la Métropole, le projet promet d’être de nouveau une réussite.

Mais après avoir récupéré Jeumon à Vollard pour en faire une Cité des Arts, la ville de Saint-Denis a fait savoir qu’elle n’est pas intéressée et a supprimé ses subventions. Après avoir, suite à un courrier de la Ministre de la Culture, beaucoup promis et notamment des assises du lyrique à La Réunion, la Dac OI a organisé avec 6 mois de retard une rencontre qui n’a débouché sur rien de concret sinon une mesure de chômage partiel.

La « crise » doit être l’occasion pour La Réunion d’être dynamique, d’investir, d’engager les réformes nécessaires et d’encourager la création. Si elle ne le fait pas, d’autres le feront et prendront la place.

La sénatrice Jacqueline Farreyrol, les sénateurs Paul Vergès et Michel Fontaine, les députés Thierry Robert et Younous Omarjee ont soutenu par courrier l’action de la compagnie.

Ne laissons pas mourir le théâtre Vollard. Aujourd’hui nous demandons à Madame Nassimah Dindar, présidente du Conseil Général, et à Monsieur Didier Robert, président de la Région Réunion, de bien vouloir prendre personnellement et en urgence l’affaire en main, d’unir leurs efforts pour que vive Vollard et que le projet Fridom voie le jour à l’horizon 2014/2015.

Le théâtre Vollard

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter