Categories

7 au hasard 15 mars 2016 : Les âmes de la Cité des Arts - 24 novembre 2014 : « Déterminé », un joli conte créole en court-métrage - 3 décembre 2013 : Menace d’une nouvelle bulle financière - 10 mai 2013 : Greenpeace : « Priorité aux nations côtières » ! - 26 octobre 2015 : Régionales 2015 : la tortue Victoria - 30 janvier 2014 : Contre le terrorisme des pétroliers (1) - 12 septembre 2015 : 1843 : bal blanc et danse « nègre » - 30 août 2014 : La Main Noire qui déclencha la guerre... - 24 mars 2013 : Lisez-vous Mein Kampf ? - 17 juillet 2016 : « Partout où je regarde, je vois Diego » -

Accueil > Le Blog de GGL > Saint-Paul : nouvelles attaques contre la culture ?

Sur le blog de GGL

Saint-Paul : nouvelles attaques contre la culture ?

5 mai 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Lèspas Leconte de Lisle » et le café « La Cerise » seraient — dit-on — dans le collimateur de l’ancien-nouveau maire de Saint-Paul.

Après la médiathèque Cimendef, qui pourrait être transformée par le nouveau maire (UMP) de Saint-Paul en « business centre » ou en centre administratif, deux lieux culturels seraient eux aussi menacés, me relatent des sources proches des milieux concernés. Il s’agit de « Lespas Leconte de Lisle » et du café mitoyen (et citoyen) « La cerise ».

Le premier accueille tant des manifestations culturelles classiques (concerts, récitals, lectures) que des ateliers. Infrastructure culturelle, « Lèspas » est aussi un outil de travail social.

« La Cerise » ouvre quant à elle régulièrement ses portes à des débats, souvent politisés mais pas toujours, à des associations, dont le « Cafés de l’Arcadie », animée par l’énergique et talentueuse Céline Chabut.

Y ont ainsi pu être débattus des sujets aussi divers que le logement, l’insertion des jeunes, le land-grabbing à Madagascar, Maurice (et à La Réunion), le Grand marché transatlantique… « La cerise » ouvre de surcroît régulièrement ses portes à des musiciens et à des artistes, organise concerts, projections de films, etc…

La nouvelle équipe municipale envisagerait sérieusement, me dit-on, de « dégager » les deux lieux… une volonté dont les effets se font sentir sur site, où les habitués évoquent une atmosphère de « pression », comparable à celle qui s’exerce en période électorale.

À en croire certains, « totocher » la culture, domaine de prédilection d’Huguette Bello, constituerait pour M. Sinimalé un moyen de poursuivre la campagne par d’autres moyens. On évoque aussi des intérêts d’ordre moins « idéologique » : et l’on s’imagine quels appétits doivent éveiller les emplacements concernés, situés au cœur de la ville de Saint-Paul…

Simple rumeur ou plan de « nettoyage » d’ores et déjà arrêté par le premier magistrat de la commune ? S’il n’est pas encore possible de trancher, force est de constater que la culture est bien mal partie à Saint-Paul, depuis le retour aux affaires d’un « Sini » qui, s’il trouve que les livres coûtent trop cher, n’en a pas moins inauguré sa mandature en s’octroyant une substantielle hausse d’indemnités.

Rien de surprenant de la part de ce personnage qui, contrairement à d’autres hommes politiques de son bord, incarne à la caricature cette droite de fric et d’archaïsme, dont même les « ultras » de l’ère Debré s’efforcent de gommer les traces.

Je me demande, en revanche, ce que disent de tout cela les hommes et les femmes de culture qui composent sa majorité. Je pense notamment à Maurice Singaïny, qui a fait franchir au « bal tamoul » les frontières de notre île ; Marc-André Hoarau, juriste chevronné et lettré ; Audrey Fontaine, brillante étudiante qui, il y a quelques années, était inscrite à Paris-Dauphine dans le même laboratoire doctoral que moi… Endosseront-ils, à l’encontre de ce qu’ils sont, pareille politique obscurantiste ?

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter