Categories

7 au hasard 8 avril 2016 : Chagos : Olivier Bancoult interpelle David Cameron - 15 mars 2013 : Quand tu entres dans la cicatrice, tu deviens bleu toi aussi... - 4 juin 2016 : Azéma, la tête sur un plateau - 18 septembre 2013 : Le peuple, une figure manipulable en tous sens - 13 octobre 2015 : Indemnités des élus : on peut toujours rêver... - 15 février 2015 : Mouroungue, l’arbre aux miracles - 8 juillet 2014 : « .io » : Londres empoche la manne de l’Internet, au détriment des Chagossiens - 13 octobre 2014 : Bal Ma Nini : le premier « love-dating » réunionnais - 7 octobre 2015 : Nouvelle route du Littoral : le graphique qui accuse - 17 janvier 2014 : Les dockers prêts à tendre la main... ou le poing ! -

Accueil > La Réunion > 7 en campagnes > Saint-Denis : Michel Tamaya jette l’éponge

Sauf coup de théâtre...

Saint-Denis : Michel Tamaya jette l’éponge

17 février 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Après moult hésitations, l’ancien député-maire ne devrait pas, sauf ultime revirement, prendre la tête d’une liste "progressiste" à gauche du Parti socialiste.

JPEG - 138.7 ko
Michel Tamaya (Photo : IPR)

Freedom, les Verts, le Parti communiste réunionnais, le Parti de gauche et le « Front de gauche 974 » de Jean-Paul Panechou : c’est la drem-team qu’imaginait Michel Tamaya, ancien député-maire de Saint-Denis.

Les négociations gagnant en longueur, Jean-Pierre Marchau, leader d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) a finalement pris place sur la liste du socialiste Gilbert Annette. La défection du mouvement « Freedom » aurait encore accru les hésitations de la tête de liste virtuelle qui, après pas mal de tourné-viré et une quasi-déclaration la semaine dernière, aurait finalement décidé de jeter l’éponge.

À moins d’un ultime revirement — et cette petite histoire en a connu quelques-uns — M. Tamaya ne devrait donc pas conduire de liste « progressiste » à gauche du Parti socialiste. L’idée d’une telle coalition demeure... encore faut-il que ses promoteurs s’accordent sur un autre candidat. D’autres personnalités seront très vite sollicitées, affirme une source interne.

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter