Categories

7 au hasard 3 janvier 2015 : Internet : Coca-cola et Facebook à l’assaut de l’Afrique - 31 décembre 2012 : En prison pour avoir voulu fêter Noël - 25 décembre 2016 : Pâté créole, sa Bourbon mèm ! - 17 octobre 2015 : Sors la pelle, Amina : on va aménager le territoire ! - 14 mai 2015 : Il se souvient de ses yeux, son sourire, sa souffrance... - 29 octobre 2012 : Conférence économique et sociale : on se f... de nous ! - 13 octobre 2013 : Edward Snowden distingué pour son « intégrité » - 5 décembre 2016 : Marie-Elphegia Véronique, née au paradis, il y a 100 ans - 7 novembre 2015 : La guerre la pété ! La révolte dann café ! - 5 mai 2015 : La cantatrice, l’amant et le mari -

Accueil > 7 an foutan > Régionales : tous les coups de pub sont permis...

Sur le blog de GGL

Régionales : tous les coups de pub sont permis...

10 décembre 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette année, la célébration de l’abolition de l’esclavage tombe le 20 décembre et Noël le 25. Donc, nul besoin de nous faire une pub, entre les deux tours, pour le festival « Liberté métisse » à Sainte-Marie : on est au courant... L’encart publicitaire dans le JIR ne pouvait-il attendre cinq jours de plus ? Cela lui aurait évité d’être entaché d’une légitime suspicion d’excès de communication institutionnelle en période électorale.

JPEG - 48 ko
Encart publicitaire avec les logos de la Région Réunion et de la Ville de Sainte-Marie, publié dans la presse ce mardi 8 décembre, entre les deux tours des élections régionales.

Avec une pub ornée des logos de la Région, de l’IRT et de Sainte-Marie, le compte est bon. Mais le compte de campagne, lui, pourrait bien exploser son plafond...

L’encart qui occupe pas moins d’une moitié de page — page impaire, donc plus chère — dans le JIR du mardi 8 décembre a de quoi surprendre. Car le 8 décembre, c’est pile entre les deux tours d’une élection qui concerne le candidat Didier Robert, président sortant de la Région, et le candidat Jean-Louis Lagourgue — en bonne place sur la liste de Didier Robert —, maire de Sainte-Marie, 1er vice-président du conseil régional, etc. Rien que ça...

Ajoutons pour faire bonne mesure que le 8 décembre se situe 11 jours avant le 19 décembre et 12 jours avant le 20. Or on sait pertinemment qu’une communication trop en amont de l’évènement n’est pas efficace. Et elle l’est encore moins lorsqu’elle ne comporte aucun élément pratique (nom des groupes programmés ? activités ? horaires ?)... A première vue, cette publicité semble donc n’avoir d’autre but que de nous rappeler que le 20 décembre approche. À moins que...

Les logos de la Ville de Sainte-Marie et de la Région, apposés sur cet encart, suffisent à faire douter de sa neutralité. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la Pyramide inversée communique politiquement au beau milieu de la campagne électorale. Visiblement, l’application de la jurisprudence (Sandra) Sinimalé — la loi ne s’applique pas à la droite lorsque celle-ci est hors des clous— va de soi pour les sortants. Et comme d’habitude, plus c’est gros et gros-doigt, plus ça passe. Dimanche soir, à l’issue du premier tour, c’est à une démonstration de liesse populaire que les médias ont été conviés ; et où cela se passait-il ? À Sainte-Marie.

La parution de cette publicité deux jours plus tard et quatre jours avant le second tour, pour le festival « Liberté métisse » organisé lui aussi, comme par hasard, à Sainte-Marie, revêt donc un caractère particulièrement ambigu : effectivement, l’encart en question ne délivre aucune information pratique ou urgente de nature à « justifier » sa publication entre les deux tours, en dépit des considérations légales et d’un certain sens de la morale politique.

Notons au passage que le message de cette publicité se concentre autour du concept plus que douteux de « liberté métisse », qui évacue la dimension mémorielle et historique du 20 décembre, au profit de l’unique injonction festive et consumériste déclinée dans un programme (consultable sur le site de la Région). Clou du spectacle — car il ne s’agit plus que d’un spectacle : un « espace tuning / exposition de voitures et démonstration d’aérographie sur carrosserie »... Oté Sarda !

Au regard de la loi qui fixe les limites de la communication institutionnelle en période électorale, la Région aurait mieux fait d’attendre le 14 décembre pour faire sa pub’... Mais peut-être le président sortant Didier Robert craint-il que le candidat Didier Robert ne soit sorti le 13 décembre... Qu’il se rassure : la terre continuera de tourner et il sera alors bien temps de remettre du sens dans l’histoire de notre pays.

Geoffroy Géraud Legros

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter