Categories

7 au hasard 1er juillet : « Sac la mort », un concentré de l’âme réunionnaise - 28 mars : Le gendre de Trump va « gérer l’État comme un business » - 14 septembre : Les aventures de Baudelaire au paradis - 25 juillet 2014 : « Le Moloch qui brûle tout n’est pas rentable » - 25 octobre 2015 : Barachois : retour vers le futur - 16 février 2016 : Qui se cache derrière l’esclave Furcy ? - 3 octobre : Les vautours de la prison Juliette Dodu - 16 août 2015 : « Tomato Space King »... pourquoi pas moi ? - 16 janvier 2014 : Monopole pétrolier : La saine colère d’Ibrahim Aboubacar - 9 mars 2015 : Elections : « Une citoyenneté sans visage ? » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Putain, qu’elle est belle, cette photo !

Tribune Libre de Raymond Lauret

Putain, qu’elle est belle, cette photo !

25 août 2015
Raymond Lauret
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Notre Président François Hollande en costume de circonstance décorant de la Légion d’honneur trois jeunes américains en polos de couleurs vives : putain, qu’elle est belle, cette photo !

Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler, ces trois tout jeunes garçons âgés de 22 et 23 ans qui ont mis à terre un fou armé jusqu’aux dents dans le Thalys Amsterdam-Paris, n’avaient pas fait de chichi pour venir à l’Elysée où la République française souhaitait les élever au rang de héros. C’est dans leur tenue de vacances, tenue qui a l’avantage de montrer qu’ils en ont dans les bras et dans les jambes, qu’ils se sont vu épingler la fameuse insigne avant que la photo officielle qui restera dans les archives nationales et dans les annales de notre époque ne vienne clôturer un instant qui fera date.

Oui, cette photo, elle nous change des habituelles cérémonies grandiloquentes qui ont toujours inspiré indifférence à nombre d’entre nous : que de gens ont reçu la médaille pour, dit-on, « services rendus à la nation » ! Quels services ? Quels types de services ? Nous sommes souvent restés sur notre faim. Car, pour un citoyen respectable décoré, combien de pistonnés ?

Oui, cette photo est belle. Elle nous rappelle que l’insigne de « Chevalier de la Légion d’honneur » a été un jour pensé pour saluer ce qui est remarquable...

Raymond Lauret

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter