Categories

7 au hasard 7 mai 2015 : « Européens et fiers de l’être au coeur de l’océan Indien » - 2 mai : Ségas zélèksion : de « papa Giscard » au « président la ruine » - 28 juillet 2013 : Israël cible les Bédouins - 20 avril 2015 : Kanyar exquis ! - 12 juin 2014 : « Fridom, c’est un mètre de Nouvelle Route du Littoral » - 23 décembre 2012 : Qu’est devenu le billet d’avion à 600€ toute l’année ? - 27 avril 2012 : AAMAR : la charte - 16 juillet 2015 : Europe-Grèce : refuser de participer à la farce - 12 septembre 2016 : Sarkozy en mauvaise compagnie - 25 novembre 2016 : La tristesse infinie dans les yeux d’une reine (3) -

Accueil > Le monde > Psychose : menace sur la maison de la peur

7ème art...

Psychose : menace sur la maison de la peur

5 août 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette maison ne vous est pas inconnue... Construit en 1959, le célèbre manoir du film d’Alfred Hitchcock, « Psychose », perché sur la colline derrière le « Bates motel » est aujourd’hui menacé. Sa silhouette étrange qui inspire un sentiment proche de la terreur est vouée à disparaître si rien n’est entrepris. Une pétition en ligne espère sauver les meubles de ce monument du 7ème art qui incarne à lui seul des genres très prisés : le thriller et le film d’horreur.

En 1925, Edward Hopper, peintre et graveur américain (1882 – 1967), met la touche finale à un tableau qui deviendra célèbre et influencera grandement l’histoire du cinéma puisqu’il représente une maison qui sera reproduite dans de nombreux films. Il s’agit de la « Maison au bord de la voie ferrée » (The House by the Railroad), qui est considérée comme l’un de ses meilleurs tableaux. L’œuvre est d’ailleurs propriété du Museum of Modern Art depuis 1930, grâce à un don du millionnaire Stephen Clark.

En 1956, cette maison inspire le réalisateur George Steven qui l’intègre dans son film « Géant » avec James Dean et Elizabeth Taylor. Et 35 ans après la création du tabeau d’Edward Hopper, Alfred Hitchcock s’en inspire lui aussi pour concevoir l’architecture du Manoir Bates, pièce centrale de son thriller culte « Psychose », interprété par Anthony Perkins (Norman Bates), Janet Leigh (Marion Crane), Vera Miles, Patricia Hitchcock et John Gavin. Ce film marquera la carrière d’Anthony Perkins qui restera à jamais aux yeux du public Norman Bates ! En position dominante tout au long du film, le manoir Bates, présence angoissante, surplombe le motel dans lequel seront commis les crimes.

Alfred Hitchcock devant la maison...

Les décors utilisés pour tourner « Psychose », à savoir le manoir de Norman Bates et le motel, existent toujours et peuvent être visités aux Studios Universal à Los Angeles. Mais pour combien de temps encore ? Selon la pétition mise en ligne, le spectacle est pitoyable : « décomposition du bois, trous béants dans les boiseries. menuiserie décorative endommagé ou manquantes, bardeaux pourris, endommagés ou manquants sur le toit »...

« Nous demandons instamment à Universal Studios Hollywood de procéder à une restauration complète et totale du bâtiment pour préserver une pièce emblématique de l’histoire de Hollywood ». Pour l’heure, la pétition a réuni 9300 signatures... ce qui est peu pour un monument du 7ème art qui a contribué à révolutionner certaines techniques de tournage et qui continue aujourd’hui encore d’inspirer les réalisateurs.

7 Lames la Mer

Retrouvez les promoteurs de la pétition sur facebook : Save The Psycho House

Source Facebook SaveThePsychoHouse

Edward Hopper peint la "Maison au bord de la voie ferrée" (The House by the Railroad) en 1925. 35 ans plus tard, ce tableau inspirera la maison Bates dans le film "Psychose" d’Alfred Hitchcock. Ci-dessous, la fameuse maison à la fenêtre de laquelle apparaît une silhouette... Est-ce celle de la sinistre mère de Norman Bates ?

Alfred Hitchcock devant la maison pendant le tournage.

Janet Leigh dans la fameuse scène de la douche du film "Psychose". Certainement une des scènes parmi les plus célèbres de l’histoire du cinéma, accompagnée de la non moins célèbre musique stridente de Bernard Herrmann. Elle a été depuis déclinée ou parodiée dans de nombreux films. Il s’agit de la scène la plus étudiée dans les écoles de cinéma.

1960 : "Psychose", réalisé par Alfred Hitchcock, avec Anthony Perkins, Janet Leigh, Vera Miles, John Gavin.

1983 : "Psychose 2" réalisé par Richard Franklin. Norman Bates, toujours interprété par Anthony Perkins, est de retour. La maison aussi...

1986 : "Psychose 3", réalisé par Anthony Perkins.

1990 : "Psychose 4". Téléfilm américain réalisé par Mick Garris.

1998 : "Psycho", réalisé par Gus Van Sant, remake du célèbre film d’Alfred Hitchcock datant de 1960.

James Dean dans le film "Géant" de George Stevens en 1956. En arrière-plan, on aperçoit une maison fortement inspirée du tableau d’Eward Hopper. Aujourd’hui, il n’en reste que le squelette au milieu du champ.

La maison de la "Famille Adams", directement inspirée du tableau d’Edward Hopper.


"Bates Motel", 1987, un film de Richard Rothstein, qui ne laisse pas un souvenir impérissable, tente de remettre au goût du jour la fameuse maison...

La maison Bates déclinée en jeu (pièces en plastique à assembler). Commercialisée à 50€ par un site de vente en ligne : épuisée !

2013 : "Bates Motel", série télévisée américaine créée par Anthony Cipriano. Le spectateur plonge dans le passé de Norman Bates, personnage du roman "Psycho" de Robert Bloch inspiré du tueur en série Ed Gein et porté au cinéma en 1960 par Alfred Hitchcock, dans son adolescence tourmentée et sa relation avec sa mère Norma. Ci-dessous, les acteurs de la série devant la maison.

La pub s’empare du phénomène "Bates Motel" et la célèbre maison se retrouve à nouveau sous les feux des projecteurs.

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter