Categories

7 au hasard 4 mai 2016 : « Le maloya est d’abord un séga » - 11 octobre 2015 : Le mystère Adèle Ferrand, identification d’une artiste réunionnaise - 25 octobre 2017 : L’armée met le rougail saucisses en boîte - 12 mars 2015 : Air Austral : attitude anti démocratique à la Région ? - 15 juillet 2016 : Canada : un immense visage caché sur une île - 19 mai 2015 : Claude Goasguen : « pour les Chrétiens d’Orient, victimes de génocide religieux » - 28 mai 2016 : Le sacrifice des Roches Noires - 2 décembre 2013 : L’ancêtre du surf est parmi nous (2) - 6 septembre 2013 : Réunionnais un peuple. Akoz pa ? - 9 mai 2014 : Mayotte : enfer pour mineurs en prison -

Accueil > La Réunion > Politique réunionnaise > Préférence régionale : Thierry Robert prend la main

Après la visite de Bernard Cazeneuve

Préférence régionale : Thierry Robert prend la main

27 juin 2014
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Saisissant au vol l’annonce « forte » de changements dans les procédures de mutations des fonctionnaires de police, le député-Maire de Saint-Leu demande au Ministre de l’Intérieur l’application anticipée des mesures avancées par ce dernier lors de son déplacement dans notre île.

Photo : IPR

Dans le droit fil de sa posture de « soutien critique » envers l’action du Gouvernement, le député-maire de Saint-Leu a interpellé le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, en vue d’obtenir une application immédiate des principes de recrutement local à la mobilité des policiers.

Le député rebondit ainsi sur les déclarations du nouveau locataire de la Place Beauvau, qui a annoncé pour 2015 une modification des procédures de mutation au sein de la Police nationale, ainsi que le déploiement imminent de 20 policiers supplémentaire dans l’île. C’est cette dernière requête que Thierry Robert a saisie au vol dans une tribune libre adressée hier à la presse, craignant en particulier que « la création de 20 postes à la rentrée » ne soit « suivie l’année prochaine par une diminution d’autant de postes ouverts à la mutation », « affaiblissant » ainsi les engagements ministériels, « salués » par ailleurs par M. Robert.

« Souhaitant vivement que vos annonces prometteuses ne soient pas suivies d’espoirs déçus, il semble plus qu’opportun de mettre le pied à l’étrier dès la rentrée 2014 en intégrant une grande majorité de Réunionnais au contingent des 20 postes créés. Le système actuel fait prévaloir l’ancienneté des fonctionnaires de police et ne permettrait de muter, selon nos informations, qu’un à deux fonctionnaires originaires de La Réunion », avertit l’élu de l’Ouest .

« D’où la nécessité », poursuit-il, « et afin de ne provoquer aucune incompréhension au sein de la population, de muter dès la rentrée dans notre département des fonctionnaires de police originaires de La Réunion ».

Fait remarquable, Thierry Robert est semble-t-il le seul élu non socialiste à avoir réagi aux annonces ministérielles qui, dans la logique du rapport élaboré par le député socialiste Patrick Lebreton, vont dans le sens d’une préférence régionale renforcée.

Le député-maire de Saint-Leu serait-il le plus réactif ?

Ou certains de ses concurrents n’ont-il pas, finalement, intérêt à taire les avancées bien réelles issues de la mobilisation des syndicats et des élus ultramarins, afin de ne pas entamer leur fonds de commerce revendicatif, si étriqué soit-il ?

Les deux hypothèses sont peut-être — sans doute — complémentaires. Il n’en reste pas moins que, faisant fi de ces calculs de boutiquier, Thierry Robert a pris la main sur la question de la préférence régionale. Ce dont on ne peut que se féliciter…

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste, Co-fondateur - 7 Lames la Mer.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter