Categories

7 au hasard 12 janvier 2014 : Bois-Ozoux : touche pas à mon spot ! - 31 janvier 2016 : Comme une âme errante dans l’oeuvre de Roussin - 29 mars 2014 : « Not zembrocal et notre carry... hors de l’UNESCO » ? - 26 janvier 2013 : Vincent Peillon écrit aux maires inquiets - 3 janvier : Le mystérieux lac intérieur de La Réunion - 4 février 2015 : 4 février 1794 : une première abolition... avortée - 9 juillet 2014 : « Un certain patronat… » - 1er septembre 2015 : Chagos : des bimbos à Diego - 30 avril 2014 : USA : la reprise, c’est des jobs mal payés chez Mac Do et Starbucks - 17 janvier 2014 : "Le suspect serait un homme noir" -

Accueil > Perle & Fagnomba : le combat continue ! > Perle : « Me voici enfin LIBRE ! La lutte est nécessaire ! »

Fort-Dauphin : Perle et Fagnomba libérés

Perle : « Me voici enfin LIBRE ! La lutte est nécessaire ! »

1er mai 2013
Nathalie Valentine Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

7 Lames la Mer reproduit ci-dessous un message de Perle Zafinandro-Fourquet, libérée hier soir (mardi 30 avril) ainsi que les membres de l’association Fagnomba, après 50 jours de prison à Fort-Dauphin. Les premiers mots de Perle Zafinandro-Fourquet démontrent que ces 50 jours de prison, s’ils ont pu laisser quelques traces physiques, n’ont pour autant pas entamé sa détermination. En ce jour de 1er mai qui célèbre les travailleurs et leurs luttes à travers le monde, le message de Perle Zafinandro-Fourquet prend une résonance particulière : sa faculté à ne pas abdiquer et l’énergie qu’elle déploie dans le combat forcent le respect.

30 avril 2013 : Perle Zafinandro-Fourquet en route vers la liberté.

Chers amis,

Me voici enfin libre... et cela grâce à vous en partie.

La prison a été une étape difficile mais qui n’a pas entamé ma vision de la lutte que je mène maintenant depuis ces deux dernières années..

Que vous dire de la prison ?

J’ai du côtoyé plusieurs filles, on était 6 par cellule, pièce de 2m2 avec le trou au milieu, et le plus dur était la nuit où les rats s’en donnaient à cœur joie... Je vous passe les détails mais ces animaux ont des facultés étonnantes comme celle de soulever les couvercles des casseroles... Quant aux femmes qui étaient avec moi, certaines n’avaient pas eu de procès et attendaient depuis déjà un an, voire plus, pour des faits dont elles me semblent totalement innocentes... La justice a encore de longs jours devant elle à Madagascar...

Le procès

Il y avait deux sortes de procès, celui concernant le saccage du bureau du cenit [1], cette affaire montée de toute pièce et les plaintes de QMM [2] qui ont été abordées en premier cette journée du trente avril...

Les avocats de Perle.

Après,avoir exposé les faits, et après avoir écouté les divers intervenants, le juge à délibéré à la vitesse exceptionnelle de dix secondes pour m’accuser coupable d’avoir organisé ces barrages avec un an de sursis à la clé et l’interdiction d’organiser des manifestations contre QMM dans les cinq ans à venir.

Autant vous dire que la sentence était préparée ! Nous irons bien-sûr en appel.

La lutte est encore nécessaire

Ah ! J’allais oublier... Un autre procès a eu lieu qui concernait une plainte de la gendarmerie. Les plaignants appelés à la barre (les gendarmes) ne savaient même pas pourquoi on les avait convoqués... Ils croyaient être des témoins ! Ils ont refusé d’être les plaignants mais ce sacré juge à décidé que l’affaire n’étant pas claire, elle sera reportée au 14 mai..!

Enfin le procès du cenit a eu lieu et s’est terminé à 18h30, un autre juge, plus favorable, siégeait et l’affaire a pu être débattue comme il fallait et la relaxe (quand même au bénéfice du doute !) a été proclamée pour les 8 membres emprisonnés.

Au total, deux autres procès auront lieu dans quinze jours et un autre procès est en appel. Le QMM ne lâche rien et la lutte est encore nécessaire .

Un grand jardin au bord de la mer

Je vous remercie tous de m’avoir soutenue. Bien-sûr, ma famille était présente (mon père au quotidien pour m’apporte à manger) mais j’avais des nouvelles de vous grâce aux proches et cela fait toujours du bien.

Perle Zafinandro-Fourquet, au moment des luttes.
Photo : enquête prod.

Ce procès n’a pas été une mince affaire, il a fallu développer des réseaux sinon même les avocats auraient pu s’asseoir sur leurs plaidoiries, le milieu est corrompu mais les choses peuvent et doivent bouger.

Les élections auront lieu prochainement. On peut espérer des lendemains non pas qui chantent mais qui chantonnent... un peu..?

Je vous embrasse tous et vous invite déjà à venir me visiter quand vous le pouvez. Je vous rappelle que je peux vous prévoir une ballade dans l’arrière pays pour vous faire apprécier cette région que QMM voulait s’approprier et qui ressemble à un grand jardin au bord de la mer.

Perle Zafinandro-Fourquet

L’interview de Perle Zafinandro-Fourquet par Enquête Prod (2012)


Je veux ma part de Terre - Teaser 1 by EnQueteProd
Extrait du documentaire « Je veux ma part de terre » réalisé par http://www.enqueteprod.com/

Nathalie Valentine Legros

Journaliste, Écrivain.
Twitter, Google+.

Notes

[1Commission électorale nationale indépendante de transition

[2Société minière « QIT Madagascar Minerals » (QMM), détenue à 80% par Rio Tinto et à 20% par l’Etat malgache. QMM/Rio Tinto exploite l’ilménite de Madagascar, espèce minérale prisée pour sa teneur en bioxyde de titane de 60% — utilisée pour la fabrication de peinture —, qui lui confère une qualité supérieure à celle de la plupart des autres gisements dans le monde.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter