Categories

7 au hasard 12 novembre 2015 : Institutions culturelles : la stratégie du coucou - 14 novembre : Arnaud Dormeuil, sa té in moun kom nou ! - 30 septembre 2016 : NRL : grande pagaille chez les carriers - 10 août 2014 : Loys Masson : « Il fait soleil sur les bourreaux » - 28 octobre : Chagossiens, nos sœurs et nos frères créoles - 23 décembre 2013 : Nouveau découpage cantonal : un rappel à l’ordre politique ? - 25 octobre 2015 : Barachois : retour vers le futur - 4 janvier 2015 : Largue mon l’ourlet ek « kari la nèz » ! - 9 avril 2015 : Zalbatros : Baudelaire en Créolie et en Créole - 20 mars : Reniss : le piment dans la sauce du groove africain -

Accueil > Lames de fond > Zistoir dedan / Zistoir déor > Où sa i sorte « bluetooth » ?

Zistoire dehors - Zistoire Danemark

Où sa i sorte « bluetooth » ?

5 avril 2017
Jean-Claude Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Tout-le-temps mi dit azot sa in zistoire vrai, mais sa-de-là lé vrai pou-de-bon. Navé inn fois, na longtemps longtemps même, parla 10ème-11ème sièc, inn ti mamzelle té i appelle Alvida...

Oeuvre de John Bauer.

Le roi lavé mette sa fille en-l’air inn tour


Alvida té la fille le roi Siward. Son cheveux té couleur de l’or, té i brille plus fort que la lumière. De moune té i amarre in foulard su zot zyeux pou qui éblouit pas zot, quand zot té i croise la princesse.

Le roi Siward té i veille su sa fille comme de lait su le feu. Pou ête sûr personne i vient pas ravage aelle, le roi lavé mette sa fille en-l’air inn tour en bois.

Dann fond, pou empêche de moune monté, li lavé mette sept serpent la piqûre té i envoye aou l’ote côté de tantôt en sept seconde. Bann chevalier ec bann cavalier té i galope autour pou essaye cause ec la princesse. Inn tiork ! Bann serpent té i monte la garde !


Son l’épée té i brille comme in zéclair


In jour le roi Siward la calculé sa fille té bon pou marié. Li la fait batte tambour :

Sak va ni à-bout coupe la tête le sept serpent va marié sanm ma fille.

Le premier pou présenté té i sorte Copenhague, té Alf, le roi de Danemark. Son l’épée té i brille comme in zéclair quand li té fait tourne su son tête. Bann serpent la dresse zot tête, zot té paré pou morde.

Le roi Alf la coupe le sept tête, inn après l’ote. Après-là, li la monte en-l’air la tour. Arrive en-l’air, li la rode la princesse : la tour té vide !

Le roi Alf et les serpents.

Elle la crié : « Silence ! »


Alvida lavé sauvé, elle té veut pas marié sanm le roi Alf. Bann serviteur lavé fait tsann la princesse ec inn corde. Dann fond, in bateau té i attann aelle. La princesse Alvida la embarqué, le roi Alf la pas gaingne rattrape aelle.

Alvida la navigué partout su la mer. In jour dans inn baie, son bateau la ni costé conte inn ote bateau. Su le pont, bann marin t’après bataille coup-de-poing, coup-de-couteau. Té in l’équipage pirate.

Le capitaine té mort, alors zot té i bataille pou oir kisa té i sar commandé. Alvida la serre son cheveux sous in chapeau et elle la enfile in pantalon. Elle la monte à-bord le bateau. Elle la deboute devant le grand-mât, et elle la crié : « Silence ! »

Toute la bann l’arrête bataille, personne la pu dit rien.

Alvida, femme pirate, par Charles Ellms.

Zot té i casse, zot té i brise...


Zot i bataille à-cause zot na pu de capitaine, la dit Alvida, bin zot i peut resse tranquille, asteure sé moin zot capitaine !

Comme sa-même Alvida la ni in capitaine pirate. Elle té commann le deux bateau. Elle té habillé en bonhomme et elle té bataille coup de sabe, coup de hache, comme n’importe quel pirate.

D’ote femme la suive aelle su le bateau : zot té i casse, zot té i brise, zot té i tué de monn, zot drapeau té noir, dessus navé in crane ec deux tibia croisé.

Le drapeau pirate.

Zot té i préfère mort noyé


Alvida té i attaque bann bateau, sak té plein de l’or ec fourrure. Quand zot té i oit le deux bateau femme-pirate, bann marin té i saute dans la mer, tellement zot lavé peur.

Zot té i préfère mort noyé plutôt que bann femme-pirate i coupe azot en morceaux.

En plus, té toujours bann bateau Danemark femme-pirate té i attaque. Alf, le roi de Danemark, té au-boute : navé pu in bateau té i quitte le port de Copenhague.

Le commerce té en ruine. Alors le roi la décide monte su in bateau pou allé fait li-même la chasse bann femme-pirate.


Inn femme ec cheveux blond té i tient-beau la barre


Souvent-des-fois li la vu le deux bateau-fantôme dann brouillard, inn femme ec cheveux blond té i tient-beau la barre. Li té court derrière, mais le deux bateau té i faufile dann fénoir.

Pendant toute l’hiver le roi de Danemark la navigué. Li la pas trouve rien.

Le printemps l’arrivé, la glace té i commence fonn. Et alala in jour le roi la trouve deux bateau lavé resse pris dans la glace. Zot t’après manoeuvré pou essaye sorte dann piège. Té le deux bateau-pirate !

Ce coup- ci, zot na point pou chappé ! la dit le roi, à l’abordage !

Deux femmes de sang royal dans une bataille navale.

Alvida té i bataille comme inn lionne


Le choc té terribe ! Bann marin le roi la saute dann bateau-pirate : la bataille té effroyabe ! Coup de hache, coup de sabe, té in massac ! Le roi Alf té i avance.

A l’arrière de bateau, deboute su la poupe, Alvida té i tient-beau son l’épée deux main. Elle té i bataille comme inn lionne.

Tout-d’in-coup elle la reconnu le roi, li té fonce su elle tête baissé, la hache dans son main. Li la lève le bras, li té vise la tête.

Reusement pou Alvida, Alf la glissé, li la manque son coup. La hache la fait saute le casque la femme-pirate, son grand cheveux doré la étalé su son zépaule.

Harald Blåtand.

Gurita té bien la fille son manman...


Le roi la reconnu Alvida. La princesse la cale en place. Su le trois bateau, personne té i bouge pu. Alvina la rouve son deux main, elle la largue son l’épée à-terre.

Le roi Alf la jette son hache à-terre li aussi. Li la prend Alvina dans son bras. La bataille té fini. La guerre té fini.

En fin de compte, Alvida la marié sanm le roi Alf. Elle la gaingne inn fille, té i appelle Gurita. Gurita té bien la fille son manman : quand la guerre la pété, elle la suive son mari Haldan su le champ de bataille, ec son garçon Harald.

Quand son mari Haldan lé mort, Gurita la porte son zenfant Harald su son zépaule pou allé cachette dans la forêt.


Pou rann hommage le roi Harald


Grâce aelle, Harald lé devenu roi de Danemark : Harald 1er. De monn té i appelle ali Harald Blatand. Blatand en danois i veut dire dent bleue, à-cause son dent té bleu. In peu i dit son dent té gâté, in peu i raconte li té aime mange myrtille.

Comme sa-même en 1994, pou rann hommage le roi Harald, le fabricant suédois Ericsson la choisi le nom de « bluetooth » (« dent bleue » en anglais) pou le systême connexion que zot i connaît.

Et le logo de bluetooth, bin sé le H de Harald ec le B de Blatand, en caractère runique, le vieux langue suédois.

Moin lavé dit azot sa té in zistoire vrai.

Jean-Claude Legros

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter