Categories

7 au hasard 19 octobre 2015 : Olivier Bancoult : Vivre libres sur la terre de notre naissance ! - 16 octobre 2013 : Coup de gueule contre ceux qui « OZE » ! - 11 août 2016 : Chagos : un nouveau cri dans le silence - 16 mai 2013 : « Nous voulons dire notre combat à Julian Assange » - 11 mars 2013 : Le retour d’une survivante... - 28 mars : Le gendre de Trump va « gérer l’État comme un business » - 25 février : 26 février 1833 : « petits » et « grands » marrons - 21 juin 2015 : Lucien Putz : « Le blues soigne les blessures, le séga aussi » - 29 mars 2014 : La grande Moune est partie - 5 juillet 2014 : André Thien Ah Koon et la Cité du Volcan : un ultimatum vertueux ? -

Accueil > Le monde > Oliver Stone : « De Gaulle aurait accueilli Snowden »

Espionnage

Oliver Stone : « De Gaulle aurait accueilli Snowden »

28 octobre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

« Snowden est un héros, et Obama est un serpent », déclarait en août dernier le réalisateur Oliver Stone, lors d’un déplacement au Japon pour la promotion de son dernier film. « Nous vivons des temps très laids, où tout le monde tremble devant les Etats-unis. De Gaulle aurait accueilli Snowden ». Des propos peu remarqués, retranscrits par 7 Lames la Mer.


« Bush a violé la loi par ses écoutes illicites en 2003, il se fichait bien de ce que disaient les juristes. Il disait simplement : je me fiche de ce que disent les avocats, trouvez un moyen et attrapez-moi ces terroristes. » (...) « Obama, un juriste, un constitutionnaliste, a instauré dans l’esprit de ses partisans, et notamment de ses partisans les plus à gauche, l’idée selon laquelle ces méthodes sont légales. Il a institutionnalisé ces comportements. »

« Le monde entier est sur écoutes »

« Pourtant, c’est illégal : nous avons mis le monde entier sur écoutes ; nous pouvons nous repasser les conversations de M. Tout-Le-Monde ; peu importe que nous le fassions, nous avons la possibilité de le faire. Le monde entier est sur écoutes, ce qui n’est pas légal, mais Barack Obama n’en affirme pas moins ça l’est, et il cite ses avocats. Pourtant, il ne donne aucun élément permettant de prouver cette interprétation. Tout cela est secret. » (...) « Obama, qui nous a promis la transparence et le respect des lois par le Gouvernement, a violé les IVe et Ve Amendements de la Constitution américaine. » (...)

« Sous de Gaulle, la France lui aurait donné l’asile »

« On parle de guerre cybernétique : les Etats-Unis pointent la Chine et ses vastes cyber-attaques. Mais l’ironie de la chose, c’est que nous avons découvert que c’est nous qui avons, les premiers, pratiqué des cyber-attaques contre l’Iran... Mais nous parlons de la Chine comme de l’auteure de toutes les violations possibles et inimaginables. » (...) « Nous aimons à nous dépeindre comme un Empire tranquille. Mais nous ne sommes pas tranquilles, le monde l’a compris, et Snowden l’a compris. Le fait que seuls cinq pays aient osé lui donner asile montre à quel point ce monde est malade et uniformisé. Où était la France ? La France, sous de Gaulle, aurait accueilli Snowden. L’Allemagne aurait pu lui donner asile, ainsi que le Brésil. »

« Le monde tremble devant les Etats-unis »

« J’étais très irrité que Dilma Roussef, qui marche dans les pas de Lula, ait immédiatement refusé ! Le Brésil nous a vraiment laissé tomber. En réalité, le monde tremble devant les Etats-Unis. Snowden, à mes yeux, est un héros ; ce qu’il a fait, il ne l’a pas fait pour le profit, ni pour répandre des secrets dont le dévoilement pourrait nuire à notre pays. Je n’ai vu aucune preuve de cela. Ce qu’il a fait, (...)« il l’a fait au nom d’une loi supérieure. Et il y a sacrifié son existence. La presse le dépeint sous les traits d’un hors-la-loi, mais c’est une réaction simpliste. La vérité est qu’il a sacrifié son bien-être pour notre bien à tous. Nous devrions tout être interpellés par ce geste. Nous devrions tous nous tourner vers notre Gouvernement. La presse elle aussi est visée. »

« Obama est un serpent »

« Sept lanceurs d’alertes ont été menacés : nous vivons des temps très laids. Orwell en avait eu l’intuition, mais ce Big Brother est bien pire que ce que pouvait concevoir Orwell : il peut voir ce qui se passe dans chaque foyer. Obama nous dit : « ne vous en faites pas, le Gouvernement n’écoute pas les citoyens ». Peut-être, mais vous en avez les moyens. Et si ce n’est pas vous, dans le futur, ce sera quelqu’un d’autre, George Bush III ou Mme Hillary Clinton. » (...) « Les Etats-Unis ont perdu l’esprit. Aujourd’hui, les Révolutions telles que les Printemps Arabes viennent de manifestations pacifiques ; elles viennent des gens. Ce sont eux qui sont ciblés, et pas seulement les terroristes. En d’autres termes, quiconque manifestera à l’avenir contre les politiques du Gouvernement ou contre les banquiers de Wall Street, deviendra une cible potentielle. Obama est un serpent. C’est un serpent, dont nous devons nous détourner. »

GGL

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter