Categories

7 au hasard 17 octobre 2016 : Comment régler deux polémiques avec un seul tee-shirt ! - 28 mars 2017 : Le gendre de Trump va « gérer l’État comme un business » - 24 octobre 2016 : In fonnkèr pou « Sèt lam’ la mèr » - 8 septembre 2015 : Roches importées : Quels risques pour la santé des Réunionnais ? - 13 mai 2016 : Le rhinocéros de Sumatra en voie de... conservation - 12 mai 2015 : NRL et roches : « La Région doit dire la vérité » - 9 juillet 2016 : Toutes les musiques du monde tout de suite ! - 7 mai 2015 : Carte Réuni’Pass : de la com’, vite ! - 16 janvier 2015 : Je suis debout - 2 décembre 2017 : Massavana, la révolte des esclaves en mer -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Nouvelle route du Littoral : la piste sud-africaine

Tribune Libre de Jean-Pierre Marchau

Nouvelle route du Littoral : la piste sud-africaine

3 septembre 2014
Jean-Pierre Marchau
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le site d’information réunionnais 7 Lames la Mer vient de publier une brève faisant état d’une rumeur selon laquelle la Région Réunion pourrait importer d’Afrique du Sud les fameuses roches massives nécessaires à la construction des digues monumentales de la Nouvelle Route du Littoral.

Photo IPR

Or, il pourrait bien s’agir d’un peu plus que d’une rumeur. La diversité des sources qui en font état depuis plusieurs mois en accrédite la teneur. Il serait d’ailleurs parfaitement légitime que Région consciente des nombreuses difficultés liées à la problématique des carrières, établisse un Plan B. pour s’approvisionner au cas où.

En effet, la question de l’extraction des matériaux (18 millions de tonnes) constitue l’un des points faibles du projet de Didier Robert : sans carrières, pas de NRL. France Nature Environnement (associée à la SREPEN) a déposé plusieurs recours, notamment contre les dérogations aux espèces protégées accordées par le gouvernement en décembre 2013. Il faut savoir que cette puissante fédération d’associations environnementales, gagne en général près de 90 % de ses recours.

Photo IPR

D’autre part, le refus de certains maires de laisser exploiter des carrières sur leur commune et la longueur des délais nécessaire à la révision du Schéma d’Aménagement Régional, font aussi peser des incertitudes sur la réalisation du projet dans les temps fixés par la Région. Enfin, il n’est même pas certain que les carrières réunionnaises contiennent en quantité suffisante les roches massives possédant la densité requise pour ce type de travaux.

Le Plan B régional consisterait donc après avoir passé un marché d’extraction de roches massives dans la région du Cap, à faire convoyer celles-ci à La Réunion. Effectivement comme le dit 7 Lames la Mer, un montant de 300 millions d’euros est évoqué dans les milieux proches du dossier. Si cela se réalisait, bien évidemment, tous les transporteurs et carriers réunionnais auxquels on a fait miroiter les emplois locaux créés par ce chantier, pourraient déchanter.

Jean-Pierre Marchau
Europe Ecologie Les Verts Réunion
Collectif Non à la NRL

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter