Categories

7 au hasard 21 novembre 2013 : Nitin Chinien, devant la cour sans avocat - 15 octobre 2015 : Chagos : compte à rebours en « zone de guerre » - 4 août 2013 : Dimanche dernier, une petite révolution sur le Barachois... - 24 août 2015 : Les colonies... « purifiées de la servitude » - 27 septembre 2014 : Mickaël Dejean : prix du jury pour son bureau sans vis cachées - 18 août 2013 : Avons-nous voté pour Merkel ou pour le changement maintenant ? - 18 septembre 2014 : ÎLEECO vous expédie le monde illico ! - 17 février 2013 : La Réunion renoue avec l’Union Africaine (ex-OUA) - 14 octobre 2014 : Moteur ! En route pour un challenge Fifai/Fflr - 8 juillet 2014 : « .io » : Londres empoche la manne de l’Internet, au détriment des Chagossiens -

Accueil > Le Blog de GGL > Nouvelle route du Littoral : enquête pour « corruption » et « favoritisme (...)

Sur le Blog de GGL

Nouvelle route du Littoral : enquête pour « corruption » et « favoritisme »

24 septembre 2015
Geoffroy Géraud Legros
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Une enquête « de routine », disait le Président de Région...


...qui prêtait même au Parquet local des propos selon lesquels la Nouvelle route du Littoral intéressait le Parquet national financier du fait de son montant et des caractéristiques de son montage financier.

Faux :

Sans surprise, ce sont bien des soupçons de « corruption » et de « favoritisme », peut-être en rapport avec les Seychelles, que tente d’éclaircir l’enquête préliminaire en cours, rappelle aujourd’hui un article très attendu du journal en ligne « Médiapart ».

Du côté de la Pyramide inversée, nous rapporte une source interne, on espère que ce « papier » sera le dernier du genre avant le scrutin de décembre et l’on compte sur la « trêve des confiseurs » — c’est-à-dire, une mise en sourdine, sinon en sommeil, du travail judiciaire pendant la période pré-électorale .

Un usage considéré comme allant de soi par maints acteurs politiques locaux, qui estiment semble-t-il que le temps politique et les (mauvaises) pratiques doivent prévaloir sur le temps du droit et sur la norme républicaine...

GGL

Geoffroy Géraud Legros

Rédacteur en chef, Éditorialiste.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter