Categories

7 au hasard 29 janvier : Amrita Sher-Gil, l’étrange vie de la Frida Kahlo indienne - 7 octobre 2014 : Geeks : X-Prize lance un défi à 12 millions contre l’illettrisme - 2 mars 2015 : Do fé dann « Lonbraz Kann » - 29 juin 2015 : Tuit-tuit, rhinocéros blanc : même combat ? - 5 mars 2016 : Route du littoral : risque de chutes de kaz ? - 25 juin 2015 : Hermès : luxe et sadisme - 4 juillet 2016 : « Succession » de Sudel Fuma : le recrutement extérieur suspendu - 14 janvier 2014 : Changement d’air(e) ? - 28 juillet 2014 : Mode : l’Inde monte en puissance - 5 février 2014 : Salauds d’ultramarins ! -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > « Nous sommes pour le calendrier climatique, M. le Recteur ! »

Tribune Libre du Parti de Gauche

« Nous sommes pour le calendrier climatique, M. le Recteur ! »

3 février 2014
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Parti de gauche interpelle le Recteur de l’académie de La Réunion, au sujet du calendrier scolaire, et défend la formule du calendrier climatique. « Nous n’ignorons pas les arguments des détracteurs du calendrier climatique, précise cette lettre ouverte au Recteur, c’est pourquoi le Parti de Gauche vous demande qu’une table ronde soit mise en place rapidement sans les acteurs économiques »...

Monsieur Le Recteur,

Depuis dix jours, des lycéens ont cessé de travailler et manifestent dans les rues. Des relevés de températures ont montré que le mercure affichait 36°C dans certaines classes situées sur le littoral. Les élèves et les enseignants travaillent, en ce moment, dans des conditions très difficiles. En choisissant de raccourcir les vacances de l’été austral jusqu’en 2017, vous portez la responsabilité de ces événements et la colère des élèves.

Le calendrier scolaire doit faire l’objet d’un consensus de la population réunionnaise. La concertation que vous avez menée a été bâclée et restreinte. Dans ces conditions, vous ne devez pas vous étonner d’être la cible de critiques.

Le Parti de Gauche rappelle que le calendrier que vous avez choisi ne respecte pas l’avis partagé par tous les acteurs de l’éducation dans notre académie, dont les élèves sont au centre. Le calendrier n’a même pas reçu l’aval du CAEN. Néanmoins, votre intention de raccourcir les vacances de l’été austral nous semblait bonne. Une période de cinq semaines de vacances pendant une année scolaire est facteur de décrochage scolaire et un non-sens éducatif. Dans tous les pays européens et en métropole, ces vacances n’excèdent jamais deux semaines. Pourtant, nous ne pouvons pas faire abstraction du climat tropical. Entre les mois de décembre et de mars, le risque cyclonique, les températures et l’humidité dans l’air sont très élevés. A partir de ces données liminaires, une solution doit être trouvée dans le seul intérêt de l’enfant.

Le Parti de Gauche est favorable à l’instauration du calendrier climatique. Vous ne l’ignorez pas, il revêt de nombreux avantages et répond précisément à la singularité de notre académie. D’abord, il protège nos enfants dans la mesure où le risque cyclonique est moins élevé. Ensuite, il est écologique puisque les établissements scolaires consommeraient moins d’énergie. Ainsi, le coût de fonctionnement des établissements scolaires diminuerait, ce qui est une bonne nouvelle pour toutes les collectivités territoriales, et pour les contribuables. Enfin, le calendrier climatique est pédagogiquement cohérent. En effet, il améliorerait l’attention des élèves et la qualité des enseignements. Des études montrent que les apprentissages sont les mieux réceptionnés dans une classe dont la température est comprise entre 19°C et 24°C. Ces études ajoutent que l’effet de groupe augmente la température d’une classe, souvent composée de 35 élèves.

Nous n’ignorons pas les arguments des détracteurs du calendrier climatique. C’est pourquoi le Parti de Gauche vous demande qu’une table ronde soit mise en place rapidement sans les acteurs économiques. Seul l’intérêt de l’enfant doit être garanti. Ainsi, nous vous invitons à réunir les représentants des parents d’élèves, des personnels de la santé et de l’éducation, et surtout les représentants des élèves. Le calendrier scolaire doit faire l’objet d’un vrai débat citoyen dans lequel seul l’intérêt supérieur des élèves doit compter. Ouvrir le débat est une attente de la population Réunionnaise. N’attendez que la cocotte-minute explose.

Nous vous prions, Monsieur le Recteur, de bien vouloir accepter l’expression de notre respect.

Le Parti de Gauche

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter