Categories

7 au hasard 8 décembre 2015 : La gauche et le centre unis : voici la liste - 15 septembre 2014 : Du sang neuf avec JPM - 11 novembre 2014 : Ouvrez la prison Juliette Dodu ! Détak la zol... - 11 décembre 2013 : Jim Fortuné sert un « Kafé » inimitable - 1er septembre 2014 : Calle 13 : Tu ne peux pas acheter ma vie ! - 8 avril 2016 : Chagos : Olivier Bancoult interpelle David Cameron - 13 janvier 2014 : Océan Indien : un oeuf mis à prix à 35.000€ ! - 20 décembre 2016 : 20 décembre : il manque un doigt au pied d’Estelle - 22 octobre 2015 : Les « zarboutan » sont dans le Palaxa - 8 avril 2014 : 15 smileys africains créés à Maurice -

Accueil > Océan Indien > Nitin Chinien et Jameel Peerally : enfin libres !

Ile Maurice

Nitin Chinien et Jameel Peerally : enfin libres !

7 décembre 2013
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Nitin Chinien et Jameel Peerally ont été libérés, à un jour d’intervalle. Liberté conditionnelle assortie de cautions et de restrictions. Au cours d’une conférence de presse conjointe, ils ont d’ores et déjà annoncé qu’ils envisagent de porter plainte contre la Police et l’Etat.

Nitin Chinien, artiste chanteur, arrêté le 14 novembre, libéré le 6 décembre.

Nitin Chinien et Jameel Peerally en sont convaincus : c’est la pression populaire qui a amené les autorités mauriciennes à leur accorder la liberté conditionnelle. Il faut dire que le comité de soutien à Nitin Chinien, d’abord présidé par Jameel Peerally, puis par Alain Bertrand suite à l’arrestation de Peerally, a dès les premières heures après l’incarcération de Nitin le 14 novembre, occupé l’espace médiatique, les réseaux sociaux et le terrain, multipliant les actions pour alerter l’opinion publique.

Me Erickson Mooneapillay, avocat de Nitin et de Jameel, a pour sa part dénoncé les arrestations et incarcérations arbitraires de ses clients, estimant que leurs droits constitutionnels ont été bafoués. Il a souligné la « dérive totalitaire du gouvernement et l’érosion des libertés fondamentales des individus ». « C’est la liberté d’expression que l’on assassine », a-t-il déclaré lors du point presse.

Nitin Chinien a été contraint de s’acquitter d’une double caution de Rs 7.000 pour les charges retenues contre lui de violation de l’ICTA [1]. Il a par ailleurs signé une reconnaissance de dettes de Rs 25.000 et se voit interdire l’utilisation des réseaux sociaux (facebook, twitter, Youtube, etc.).

Jameel Peerally, artiste photographe, travailleur social, arrêté le 27 novembre, libéré le 5 décembre.

Pour mémoire, rappelons que Nitin Chinien, 31 ans, artiste-chanteur engagé, fils de Siven Chinien à qui l’on doit notamment le chant révolutionnaire « Solda Lalit Militan », a été arrêté le 14 novembre et incarcéré à Alcatraz puis à Beau-Bassin, suite aux plaintes déposées contre lui par la Mauritius Society of Authors (MASA) et le ministère des Arts et de la Culture.

Il est reproché à Nitin Chinien d’avoir critiqué, dans des vidéos postées sur Youtube, la Mauritius Broadcasting Corporation (radio publique MBC) et la MASA. Dans ces vidéos, Nitin, ex animateur à la MBC qui l’a licencié en janvier 2012, dénonçait « abus de pouvoir, magouilles, injustices et malversations » et promettait au Premier Ministre, Navin Ramgoolam, une « révolution intellectuelle, artistique et théâtrale ». Il aurait par ailleurs révélé des informations sur la MASA, informations jugées « confidentielles » ce qui lui vaut une accusation de violation de l’ICTA (Information and Communications Technologies Authority Act).

Jameel Peerally a lui aussi été arrêté, le 27 novembre, après avoir mis en ligne une vidéo. Intitulée « Liberr Nitin - Mesaz de Solidarité  », cette vidéo a été partagée sur les réseaux sociaux. Accusé d’avoir enfreint l’article 46 de l’ICTA (Information and Communication Technologies Authority), Jameel a été libéré le jeudi 5 décembre.

Sur facebook, un de leurs proches a laissé ce message : « Mais la lutte contre la corruption continue ».

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

Notes

[1Information and Communication Technology Act

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter