Categories

7 au hasard 14 juillet 2016 : Thank you Léo - 3 février 2014 : « Nous sommes pour le calendrier climatique, M. le Recteur ! » - 28 octobre 2014 : Kat’ ti mo pour Joseph Varondin… - 12 février 2018 : Carnaval, mardi gras : chacun’ son bande ! - 14 juillet 2014 : « Les contribuables américains financent le réchauffement climatique » - 4 mai 2014 : Entrez dans la médiathèque Cimendef ! - 17 avril 2016 : Un lac secret dans les hauts de La Réunion - 18 novembre 2013 : La Réunion de plus en plus... petite ! - 17 mars 2017 : Le « Ti-32 » et les 7 figures du casse-couteau - 17 janvier 2016 : Vol MH370 : les recherches révèlent une mystérieuse épave -

Accueil > Océan Indien > Nadine Gordimer : une flamme résistante s’éteint

Océan Indien, Afrique du Sud

Nadine Gordimer : une flamme résistante s’éteint

14 juillet 2014
7 Lames la Mer
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

Elle était restée debout, campée sur ses positions : anti aparthied dans l’Afrique du Sud de la ségrégation, proche de l’ANC... Née dans une famille bourgeoise de la communauté anglophone blanche, Nadine Gordimer, romancière, écrit sa première nouvelle à 9 ans suite à la perquisition par la police de la chambre de la domestique noire de la famille... Prix Nobel de littérature en 1991, elle s’est éteinte à 90 ans, « paisiblement durant son sommeil ».

Nadine Gordimer. Photo Bengt Oberger

Issue d’une famille bourgeoise, Nadine Gordimer fut élevée dans la religion chrétienne. Elle grandit dans l’environnement privilégié de la communauté anglophone blanche de l’Afrique du Sud. Une position sociale dominante qui ne l’empêche pas de voir les inégalités raciales et les problèmes sociopolitiques de son pays.

Elle rédige sa première nouvelle à l’âge de neuf ans : après le choc que provoque en elle la fouille, par la police, de la chambre de sa domestique noire. C’est par le biais de l’écriture qu’elle choisit de s’engager peu à peu contre le système d’Apartheid. Proche de l’ANC de Nelson Mandela, elle décrit une société inégalitaire sud-africaine ivre d’injustice sociale. L’apartheid tombé, elle renouvelle son inspiration en s’adaptant aux bouleversements que connaîtra l’Afrique du Sud et cesse d’évoquer le passé.

Nelson Mandela et Nadine Gordimer (1993). Photo : Louise Gubb/CORBIS SABA

L’essentiel de son œuvre, portée par un style classique, brosse le tableau d’une histoire douloureuse, hantée par une guerre tant raciale que sociale et travaillée par les désirs contradictoires de domination et d’Égalité entre Noirs et Blancs. De ces intrigues inscrites dans l’arène de la société raciste et post-raciste se détachent des tableaux inégalables célébrant la grandiose beauté de la terre natale.

Nadine Gordimer a publié treize romans, deux cents nouvelles et plusieurs recueils d’essais et de textes critiques. Elle a reçu le prix Nobel de littérature en 1991.

7 Lames la Mer

7 Lames la Mer

Réalités émergentes Réunion, Océan Indien, Monde.
Presse, Edition, Création, Revue-Mouvement.
Facebook, Twitter.

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter