Categories

7 au hasard 30 juin 2014 : Jera, chef Guarani : « nous écrivons l’histoire » - 11 décembre 2014 : Maurice : l’Alliance Lepep écrase le bloc PTr-MMM - 14 mars 2013 : Je suis entrée dans la vie active les pieds nus - 18 octobre 2015 : Lankréol : koz ali, ékri ali, danse ali, manz ali, ème ali ! - 11 septembre 2015 : Une application qui prône la culture créole - 19 août 2015 : Olivier Bancoult : « les fils du sol des Chagos ne cèderont pas » - 28 mai 2016 : Le sacrifice des Roches Noires - 30 juin 2014 : Ça chauffe à la CILAM - 13 février 2014 : Saint-André : Avantage Virapoullé - 7 mai 2016 : « De telles pratiques nous font tous vomir » -

Accueil > Domin lé dan nout dé min > Courrier des internautes > Monorails : Didier Robert s’est trompé sur toute la ligne !

Tribune Libre de l’Alliance

Monorails : Didier Robert s’est trompé sur toute la ligne !

13 juillet 2015
L’Alliance
fontsizedown
fontsizeup
Enregistrer au format PDF
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’annonce des monorails : la preuve que Didier Robert s’est trompé pendant 5 ans sur toute la ligne...

Monorail by Légo

Il faut toujours prendre avec prudence des propos de campagne électorale. Mais ils sont souvent révélateurs.

L’annonce faite par Didier Robert lors de la réunion électorale de la Droite, de 2 projets de monorail a surpris tous les observateurs. Et pour cause.

Dès son arrivée à la Région, la première décision de Didier Robert a été d’enterrer le tram train avec force critiques, de redessiner le projet de nouvelle route du littoral en mettant une part considérable des moyens financiers de la Collectivité pour construire en mer cette route surdimensionnée.

On voit aujourd’hui toutes les aberrations de cette aventure, avec notamment la question des matériaux : un chantier lancé sans matière première, c’est inédit !

Parallèlement, après avoir fait le procès du transport ferroviaire, Didier Robert avait promis 2000 bus. On sait ce qu’est devenue cette promesse électorale.

Pour obtenir l’approbation du SAR et accéder aux fonds européens, la Région a dû lancer (mollement) des études pour un futur transport guidé (Réseau Régional de Transport Guidé – RRTG). Il y a quelques semaines, la Région vient de relancer les études sur le tracé car rien n’avait avancé en 5 ans !

Et aujourd’hui, à la veille des prochaines élections, voilà que Didier Robert sort de son chapeau 2 monorails : l’un pour la zone Gillot-Saint-Denis, l’autre pour la zone Pierrefonds-Saint-Pierre-Saint-Louis. Mais cela sans aucune étude, ces projets ne figurant même pas dans le SRIT (schéma régional des infrastructures et des transports) ; et sans aucun chiffrage… L’on comprend pourquoi : la route en mer va engloutir tous les moyens budgétaires de la Région.

Didier Robert réalise enfin, après plus de 5 ans à la tête de la Région, qu’il n’y a pas d’autre solution que d’ouvrir de réelles alternatives au tout automobile.

Monorail. L’univers Légo.

Ou sinon, cette annonce demeure purement électorale.

En tout état de cause, cela signe son échec sur toute la ligne. En matière de déplacements, la mandature de Didier Robert a été une catastrophe pour La Réunion. Presque 6 ans de perdu, pendant lesquels les Réunionnais ont subi l’aggravation des embouteillages liés à son choix du tout automobile. Alors que toutes les études pour le tram train étaient achevées, que des emprises foncières étaient réservées, Didier Robert a tout annulé au lieu de se battre pour boucler le financement, pensant plus à son élection qu’aux besoins des Réunionnais.

Or le tram train était bien la solution parfaitement adaptée à notre île, en combinant transport urbain et transport inter–urbain. Le monorail, qui répond à d’autres caractéristiques, est beaucoup moins ambitieux et n’est pas de nature à modifier radicalement la politique des déplacements à La Réunion, car beaucoup trop localisé sur de plus courtes distances. D’une certaine façon, se rendant compte à quel point les Réunionnais exaspérés par les embouteillages souhaitent un transport alternatif, Didier Robert donne à postériori et sous la contrainte de l’opinion, raison à ceux qui avaient vu juste, bien avant lui, en proposant le tram train.

Didier Robert a annulé le tram train et a préféré tout concentrer sur la route en mer. Il a promis 2000 bus qui n’ont jamais vu le jour. Il n’est pas crédible aujourd’hui pour faire la promotion de 2 virtuels monorails dont le financement est hypothéqué par tous les choix erronés qu’il a fait. C’est bien la preuve que durant toute sa mandature, Didier Robert a fait fausse route.

Les conseillers régionaux de l’Alliance

A lire aussi :

Partager

Réagissez à cet article

comments powered by Disqus

Abonnez-vous à la Newsletter

Image Newsletter